Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2406 fois

Israël -

"Conspiratsia"

Par

Nous n'avons aucun doute sur le fait que l'opération terroriste juive menée par Eden Natan Zada contre les citoyens arabes palestiniens de Shefa'Amr entre dans le cadre de l'exécution du plan de désengagement sharonien.

Toute personne qui a suivi les affaires israéliennes au cours des derniers mois reste indécise devant la vitesse des déclarations et la quantité impressionnante de données fournies par les médias israéliens, entre ceux qui approuvent Sharon et ceux qui s'opposent à lui et à son plan.

Ce qui peut faire réfléchir sur l'auteur effectif de cette opération qui a visé des civils arabes.

Est-ce les colons ou l'institution israélienne elle-même ?

Qui est ce soldat qui a déserté son armée (la plus morale des armées selon les médias israéliens) ?

Qui est ce colon qui habite Rishon Letzion, la première colonie juive, et qui a été, il y juste quelques semaines plus têt, habiter la colonie de Petoah ?

Quand est-ce qu'il a laissé cette lettre à sa base du service militaire affirmant qu'il n'exécutera pas les ordres de chasser les Juifs de leurs colonies ?

Quel est le lien entre la correspondante militaire Carmila Manshe et son rapport de presse, et les plaintes de la mère du criminel à propos du danger qu'aurait porté son fils ?

Pourquoi n'accusons-nous pas Sharon directement, les services de renseignements, surtout qu'il y a plusieurs preuves et indices nous amenant à nous poser la question : est-ce que cette opération ne vise-t-elle pas à dissuader les colons, en les accusant de menacer la sécurité intérieure et d'ouvrir un front intérieur nouveau ?

Ou bien est-ce que les colons veulent-ils faire pression sur Sharon et utiliser les citoyens arabes comme otages pour l'empêcher d'exécuter son plan ?


Il y a ces deux possibilités, et pas de troisième.

Dans les deux cas, l'institution israélienne supporte l'entière responsabilité de ce crime odieux, surtout que Natan Zada est connu par les services sécuritaires comme étant "un rebelle se promenant avec ses armes".

Ils parlent de la "pureté des armes", et tout se mélange lorsque nous nous contentons d'accuser les colons, comme si l'Etat était hors de ce crime, lorsque nous nous adressons au chef de gouvernement, au ministre de la sécurité intérieure, au président de l'Etat lui-même, essayant de les flatter, malgré le crime.

Leur promettre de maintenir le calme et l'ordre relève de l'escroquerie pour éloigner les soupçons envers le véritable auteur du crime, pour sauver l'institution sécuritaire d'une impasse, où elle s'est sentie soulagée avec le meurtre de l'assassin.

Toute tentative d'accueillir Sharon pour recevoir ses "condoléances" est une vaine tentative pour décompresser la colère populaire et une fuite devant la responsabilité juridique et morale.


"Nous avons dit plus d'une fois que Sharon a réussi à diviser la rue israélienne en deux, une partie le soutenant et soutenant son plan de désengagement "de paix" d'un cêté, et une partie constituée des colons opposés à une quelconque "concession" sur toute parcelle de la "terre d'Israël"".


C'est pour cela que l'opération de Shefa'Amr est le produit d'un conflit interne, et c'est pour cela que nous ne pourrons pas savoir exactement qui a envoyé Natan Zada, les services de renseignements ou les colons.

Il est de notre droit d'accuser, il est de notre droit de douter sur l'identité véritable et de qui se cache derrière ce crime monstrueux. Il est important que les gens sachent que les services de renseignements israéliens ont l'habitude des "actes orduriers".

C'est pour cela que ce n'est pas par hasard que nous entendons parler de négligence, de laisser-aller, de non traitement des plaintes contre Zada, ce qui signifie que les trames du complot ont été tissés et utilisés avec brio.


Nous rappelons seulement que peu de temps avant, un des commentateurs israéliens a découvert que certains assassinats dans la bande de Gaza ont été exécutés sans que la direction politique ne soit mise au courant. Ceci ne signifie pas que nous croyions dans la théorie du complot, mais nous pouvons dire que les flots d'informations qui ont inondé les médias ont servi à cacher le scandale concernant Sharon et l'île grecque.


Les Arabes de l'intérieur ont accompagné le cortège funèbre des martyrs, et c'est le moins qui puisse être fait, c'est l'acte de foi le plus faible. Mais ce dossier ne doit pas être clos aussi rapidement, afin que ne se renouvellent pas d'autres crimes.

Nous ne devons pas avoir honte de dire que les Arabes dans le pays ne sont pas assez organisés, que le niveau de leur éloignement de leur cause est élevé..

L'indifférence qui les a envahis dans leur société alors qu'au même moment il n'ont confiance ni dans l'Etat ni dans l'avenir, ce qui exige un effort important de la part des directions et forces nationales pour jouer leur rêle, aujourd'hui et non demain.

Nous ne devons pas nous contenter de dire que les Palestiniens sont la victime et les Israéliens le bourreau.

Nous n'avons rien à voir avec les conflits internes de Sharon avec les colons, surtout que l'un des pères de la colonisation sioniste et du vol des terres des Arabes, est l'institution israélienne et sécuritaire elle-même.

Toutes les accusations directes envers les colons ou les médias pour leur alignement ne sont que de la naïveté.

Qui s'attend à quelque chose de bien de la part de ces médias ou de ces institutions ne fait que broyer du vent.

Source : www.arabs48.com

Traduction : Centre d'Information sur la Résistance en Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même date

6 août 2005