Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4763 fois

Gaza -

« Ensemble pour dessiner un sourire sur le visage de nos enfants » - Un bel exemple de solidarité active entre Grande Synthe (France, Nord) et Khan Younis (Palestine, Bande de Gaza)

Par

Bismillah Rahman Rahim
Grâce à une chaine de solidarité et de fraternité entre des habitants, mes amis et ma famille, des maillots de football et de l'argent ont été récoltés depuis Grande Synthe en France (Nord 59) pour les élèves du collège Abdallah Abu Setta à Khan Younis (Bande de Gaza) ainsi que pour des familles de martyrs. Ceci a permis de mettre en place un match de football au sein du collège Abu Setta avec la participation de la direction et des enseignants, en particulier Ibrahim Awad qui fut mon interlocuteur de qualité depuis la France. A cette occasion, l'association Unadikum a apporté son soutien aux enfants de ce collège en participant au match de foot et en leur envoyant un message de réconfort et de soutien.

« Ensemble pour dessiner un sourire sur le visage de nos enfants » - Un bel exemple de solidarité active entre Grande Synthe (France, Nord) et Khan Younis (Palestine, Bande de Gaza)

Ce moment intense en émotion et exceptionnel émane de la solidarité entre personnes éprises de justice. Depuis Grande Synthe, une chanson a été écrite à l'intention des jeunes de Gaza (Hicham, Lotfi et Ismaël, du quartier de l'Albeck et le montage réalisé par Hakim Toualbia) afin de leur envoyer un message de paix, d'amour et de soutien entre frères et sœurs. La vidéo a été diffusée durant cette rencontre mais également à l'occasion d'un concours de dessins réalisé par différents collèges de Gaza.

Histoire de ce voyage

Il me semble primordial de revenir sur l'histoire de ce projet qui à l'origine avait pour but d'envoyer un colis aux enfants d'une classe qui apprend le Français au sein du collège Abdallah Abu Setta, à Khan Younis. Très vite, j'ai été confrontée à la dure réalité, à savoir qu'il est pratiquement impossible d'envoyer un colis dans la Bande de Gaza (pour exemple, une société type Chronopost me demandait 423 € pour envoyer un colis de 5 kg...! Je vous laisse deviner ma réaction et le constat d'une injustice de plus à l'encontre des habitants de ce beau pays). Rapidement a muri en moi le désir de me rendre moi-même en Palestine (rêve que je ne soupçonnais pas réaliser) et c'est avec beaucoup de facilité que j'ai pu rencontrer des personnes formidables qui œuvrent pour la justice en Palestine. Une amie de Facebook (Intifada) m'a mise en contact avec Mireille Rumeau, responsable de l'International Solidarity Movement-France (http://www.ism-france.org/) et Sarah Katz, millitante pro-palestinienne qui se rend régulièrement à Gaza depuis plusieurs années pour de longs séjours. Enfin, au travers de ces belles rencontres, j'ai constaté qu'avec de la motivation, tout est possible, et c'est ainsi que j'ai fait connaissance d'une autre personne formidable, Manu Abu Carlos, responsable de l'association Unadikum qui œuvre pour le peuple palestinien en accompagnant les fermiers et pêcheurs de la Bande de Gaza afin d'essayer de leur éviter les tirs des forces d'occupations grâce à la présence d’internationaux (boucliers humains), mais aussi en dénonçant toutes les violations du droit international.

Photo

En quelques jours, ma demande de visa était acceptée pour rejoindre la brigade Unadikum et à mon tour donner de ma personne pour soutenir ce peuple si cher à mon cœur.

De l'histoire d'un colis est née un voyage où finalement, ce qui paraît impossible peut se réaliser... Pour préparer mon départ en Palestine, j'ai utilisé ma force de conviction et mes contacts pour récolter le maximum de présents (argent, lots offerts par des commerçants de ma commune, lunettes par les opticiens, médicaments par la pharmacie, maillots de foot offerts par les amis, la famille) et c'est avec une grande émotion que j'ai constaté à quel point dès que l'on parle de la Palestine, les gens se mobilisent et donnent de leurs personnes.

Temps fort : Dimanche 10 Novembre
« Ensemble pour dessiner un sourire sur le visage de nos enfants ».

Photo

C'est sous un soleil et une ambiance bon enfant que le match s'est déroulé, permettant ainsi à ces élèves de passer un moment inoubliable aussi bien pour eux que pour les enseignants et nous-mêmes. Se retrouver quelques instants, loin des problèmes quotidiens (blocus, coupures incessantes d’électricité, morts, agressions de l’occupation sioniste, drones, F16, eau impropre à la consommation - à Gaza c'est même l'eau de mer qui s'écoule du robinet - etc.).

Avant le match, des enfants nous ont fait vibrer en interprétant une chanson pour la liberté de leur patrie et en mémoire aux détenus emprisonnés injustement dans les prisons sionistes d’Israël !

Photo
Le directeur du collège Abdallah Abu Setta à Khan Younis me fait l'honneur de me remettre une attestation


A l'issue du match, le directeur du collège m'a remis plusieurs cadeaux, entre autre la clé symbolique qui représente le retour à la maison ainsi qu'une attestation de remerciements pour cette solidarité. Je la dédis à tous mes amis, ma famille, si chers à mon cœur, et aux habitants de la ville de Grande Synthe. L'argent récolté à Grande Synthe a permis de donner à 65 élèves de ce collège (les plus pauvres et des orphelins) 40 shekels, ce qui correspond à environ 5 euros ; pour nous ce n'est pas grande chose, mais sachez qu'ici, c'est deux jours de nourriture ; et également 1.420 shekels, soit 300 euros pour le collège qui pourra continuer à aider les élèves en difficultés.

Photo

Ce que je retiens : C'est à travers le regard de l'autre que l'on apprend, que l'on grandit et croyez-moi, nous avons beaucoup à apprendre d’eux, de leurs forces, de leur courage et de leur aptitude à continuer à vivre, à sourire même !

Conclusion :

Grâce à Dieu, le colis est arrivé, j'ai pu le leur remettre en mains propres et je souhaite du fond de mon cœur que bientôt, ensemble avec les Palestiniens, nous pourrons sourire pour toujours en voyant la Palestine libre, telle qu'elle était avant cette triste date, ce fameux 14 mai 1948... et ensemble se retrouver à boire le thé à Al-Quds, capitale de la Palestine ! Pour ce faire, nous avons la responsabilité de dénoncer l'injustice qu'il y a en Palestine mais aussi dans le monde, ne disons pas "nous ne pouvons rien faire", c'est faux, avec de la volonté et en unissant nos forces et nos cœurs, croyez-moi, nous pouvons faire de belles choses ; ce témoignage en est une preuve et il y en a tant d'autres...

Photo

Le sionisme gangrène notre humanité, aidons ces enfants qui sont nos enfants à vivre comme tous les enfants du monde ! Communiquez sur la réalité du quotidien des Palestiniens. Il existe de nombreux sites en France qui dénonce cela !

Aux élèves du collège Abdallah Abu Setta, je vous souhaite toutes les meilleurs réussites qu'il puisse y avoir, restez fort et courageux, n'oubliez pas : on vous passe le Salam de Grande Synthe à Gaza... (Titre de la chanson).

Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce beau projet, que Dieu vous bénisse !

Votre sœur, amie, S.,


Voir toutes les photos de la journée sportive, drôle et émouvante ici

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

RB

Même date

13 novembre 2013