Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2067 fois

Iran -

« Le programme naturel du peuple palestinien est le programme de la résistance », discours de Ramadan Shallah, secrétaire général du mouvement du Jihad islamique en Palestine, le 21 février au congrès de soutien à l'Intifada al-Quds, tenu à Téhéran

Par

"Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux,
Prières et saluts sur le messager de Dieu, sa famille et ses compagnons…"

Après les salutations adressées au peuple palestinien, à la nation, et aux peuples du monde, et les remerciements à la république islamique en Iran, direction, gouvernement, parlement et peuple, et à tous les participants au congrès, parlements et dirigeants, qui ont répondu à l’appel « ensemble pour la Palestine » pour affirmer de nouveau que la Palestine ne peut disparaître de la conscience arabe et islamique, quelles que soient les circonstances.

« Le programme naturel du peuple palestinien est le programme de la résistance », discours de Ramadan Shallah, secrétaire général du mouvement du Jihad islamique en Palestine, le 21 février au congrès de soutien à l'Intifada al-Quds, tenu à Téhéran

Remerciements au dirigeant et guide de la république islamique, sayyid Ali Khamena’i, pour son discours et message de valeur, qui affirme au peuple de Palestine qu’il n’est pas seul dans ce conflit, long et amer.

« Honorables frères et sœurs,
En ce temps où l’on parle beaucoup de l’oubli et la négligence de la Palestine, pourquoi cet oubli ? Est-ce à cause des circonstances et des conflits qui se déroulent dans la région ? Non. Depuis longtemps, de larges couches de cette nation considèrent que « Israël » est une fatalité à laquelle on ne peut résister, que son existence au sein de la nation est éternelle, et que la Palestine est une autre « Andalousie » ce qui veut dire lui dire adieu. Est-ce que cette position est juste ? D’où la question de l’avenir de la Palestine et du conflit sur la Palestine. Brièvement, nous disons que ce conflit comporte de nombreux facteurs, que nous résumons en quatre : le premier est le facteur propre à l’entité, la force de cette entité, qui fait face au facteur propre palestinien. Nous avons donc les deux parties en conflit direct. Puis nous avons le facteur arabe et islamique, et le facteur international.

Concernant l’entité israélienne, existe une impression suggérant que « Israël » est une superpuissance dans l’histoire de l’humanité. Ce n’est pas vrai, nous en parlons en toute connaissance de cause. L’entité fait face à de nombreux problèmes et à différents niveaux, mais elle n’est pas au bord du gouffre. Le facteur le plus grand de la force de cette entité, aujourd’hui, est ce qu’elle soutire de l’action palestinienne officielle et des effondrements de la situation arabe et islamique. Dans le cadre d’une nouvelle administration américaine et d’un environnement international et régional tel que nous le connaissons, il semble que l’entité, avec la bénédiction américaine, a fait son choix et a enterré que ce qui s’appelle la solution à deux Etats, à tout jamais. Il n’y a plus de « solution à deux Etats » dans l’agenda sioniste. La position sioniste aujourd’hui est claire, elle consiste à dire que toute la terre de Palestine est aux juifs, que l’entité israélienne est un Etat juif, et que les Palestiniens n’ont aucun droit sur cette terre, qu’à la mesure de la générosité juive.

Ensuite, le facteur propre aux Palestiniens. Personne ne peut ignorer aujourd’hui que la situation palestinienne actuelle ne peut satisfaire les amis ni faire craindre l’ennemi. Cependant, nous ne sommes pas dans une situation d’extrême faiblesse, dépourvus de fortes cartes, comme certains le pensent. Nous exposerons brièvement la situation pour rassurer les amis et inquiéter l’ennemi… Nous avons un peuple grandiose, qui surpasse par sa foi et sa volonté la tyrannie de la puissance sioniste, sous toutes ses formes. Un peuple qui a tracé, avec le sang des martyrs, et les épopées héroïques des prisonniers, des pages de fierté et de dignité. Un peuple qui n’est ni brisé, ni à genoux, qui poursuit sa résilience, enraciné par les millions sur la terre de la Palestine, toute la Palestine. En moins d’une décade, le nombre des Palestiniens dépassera, en tout lieu, le nombre des Juifs dans le monde.

Quant à la résistance, si nous commençons par le sud, malgré le siège et les souffrances, nous avons une résistance armée dans la bande de Gaza assiégée, qui a tenu bon pendant trois guerres, agressives et destructrices, sans que l’ennemi sioniste ne parvienne à la défaire ou à l’extirper. Nous, toutes les forces de la résistance, et dans le cadre de la stratégie de la résistance et de la libération, nous poursuivons les efforts de la consolider et de développer ses possibilités et ses armes, autant que nous le pouvons, tout en réalisant la différence entre ce que nous possédons et ce que possède notre ennemi, mais par la grâce et l’aide de Dieu, nous sommes capables de stopper et de faire mal à cet ennemi.

A cette occasion, et dans le cadre des déclarations menaçantes sur une possible guerre sioniste contre la bande de Gaza ou le Liban, nous appelons, en tant que résistance palestinienne, à unifier les fronts au cas où une agression sioniste est lancée sur un des fronts, celui du sud ou du nord de la Palestine.

Nous avons également l’intifada al-Quds et sa résistance héroïque, dirigée jusqu’à présent par des initiatives individuelles de jeunes, femmes ou hommes, de la Palestine, dans al-Quds et la Cisjordanie , qui prouvent encore une fois, que ce peuple est toujours en avance, par sa conscience et son initiative, sur ses directions. Mais cette intifada est assiégée, poursuivie, réprimée, non seulement par l’occupation, mais de l’intérieur de la maison palestinienne, par le troisième constituant, après le peuple et la résistance, soit par l’Autorité palestinienne. Nous avons une Autorité, mais elle n’est pas nous. Elle est le maillon le plus faible de l’ensemble palestinien, car sa première fonction consiste à protéger la sécurité d’Israël, de par sa formation et constitution. Protéger la sécurité d’Israël, interdire et criminaliser toute résistance palestinienne à l’occupation. C’est pourquoi toutes les pleurnicheries de l’Autorité palestinienne sur la colonisation, le vol et la judaïsation de la terre n’ont aucune valeur. N’est-ce pas l’Autorité qui protège la sécurité d’Israël, y compris les colonies ? Comment s’assemblent le refus de la colonisation et la protection de sa sécurité et l’interdiction de toute résistance armée contre elle ? Comment allons-nous affronter la colonisation par une Autorité, de par les décisions de sa formation, qui la garde et protège ?

(...)


Retrouvez le discours de Ramadan Shallah dans son intégralité, en français, sur le site de CIREPAL, le Centre d’information sur la résistance en Palestine.


Source : Saraya.ps

Traduction : CIREPAL

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Iran

Même sujet

Résistances

Même auteur

Ramadan Shallah

Même date

25 février 2017