Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4046 fois

Gaza -

"Mourir à Gaza"

Par

Le dimanche 26 avril 1937, c'était, comme tous les dimanches, jour de marché à Guernica.
A 5 heures de l'après-midi, des quatre collines qui sont à l'horizon, l'horizon de Guernica.

'Mourir à Gaza'


"Un des plus grands crimes contre une cité sans défense... commençant par G..." - "Gaza ?" (dessin Enzo Apicella)

A cinq heures de l'après-midi.
Les avions étaient des Heinkel 11 et des Junker 52.
Le bombardement a duré trois heures.
Les vagues se succédaient avec précision toutes les vingt minutes.
Les bombes pesaient 500 kilos.
Tout le centre de Guernica a été détruit.
1.654 morts,
889 blessés.
Il y avait 7.000 habitants à Guernica.

Le général allemand, Galland, commandant de la chasse allemande, dira plus tard : "Guernica n'était pas un objectif miitaire, mais tout simplement une regrettable erreur".

Mais le massacre du peuple basque, coupable de crime de non-rébellion (contre la République espagnole, NdR), provoque un scandale dans le monde catholique.

Pour répondre à cette indignation, et à la demande de Franco, le Cardinal Goma y Toma, primat d'Espagne, fait parvenir aux évêques du monde entier une lettre collective : "Telle est la condition humaine et tel est l'ordre de la Providence, que la guerre, tout en étant l'un des plus grands fléaux de l'humanité, est parfois le remède héroïque, unique, pour remettre les choses sur le pivot de la justice et les faire rentrer sous l'empire de la paix... Et jusqu'aujourd'hui, il n'a pas été possible de lui substituer un autre moyen. C'est pourquoi l'Eglise, qui est pourtant la fille du Prince de la Paix, bénit les emblèmes de la guerre... Aujourd'hui, il n'y a pas d'espoir de reconquérir la paix et la justice -et les biens qui en dérivent- que par le triomphe du mouvement national".

Extrait de : Frédéric Rossif, Madeleine Chapsal
Mourir à Madrid, p. 79-82 de l'album publié par Seghers, Paris, 1963.


Le 27 décembre 2008, à Gaza, les avions de l'Etat sioniste ont commencé les bombardements à 11h 30 du matin, à l'heure de la sortie des écoles.

Plomb durci à Gaza, 21 jours de bombardements, et l'uranium appauvri, les DIME, le phosphore blanc ... Industries de guerre et technologies occidentales. Blocus.

L'"empire de la paix, [...] et les biens qui en dérivent" comme disait Son Eminence le cardinal Goma y Toma...


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Même auteur

Marie-Ange Patrizio

Même date

6 février 2010