Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3561 fois

Paris -

« Tel-Aviv sur Seine », une coopération socialiste-sioniste loin d’être nouvelle

Par

"Le Croyant ne doit pas se laisser piquer deux fois par un animal sortant d’un même trou." (Hadith rapporté par al-Bukhârî n°5668 et Muslim n°5317 )

La tenue, le 13 août prochain, d’une journée spéciale de Paris-Plages consacrée à « Tel-Aviv », soulève l’indignation dans les rangs des « amis de la Palestine ». Organisée et décidée par l’actuelle Maire de Paris, Anne Hidalgo, elle aurait pour but de « faire voyager les parisiens qui n’ont pas l’occasion de partir en vacances ». Une année tout juste après les massacres de Gaza et la mort de centaines d’enfants dont certains assassinés sous les bombes alors qu’ils jouaient sur la plage, cet événement « festif » n’est ni plus ni moins qu’un gigantesque bras d’honneur à toutes les victimes du sionisme et de sa barbarie.

« Tel-Aviv sur Seine », une coopération socialiste-sioniste loin d’être nouvelle

Certains sionistes de gauche dans les organisations « pro-palestiniennes », et leurs suivistes à l’esprit décidément bien colonisable, condamnent, et refusent que l’on impose dans Paris le visage de « la ségrégation, de la discrimination et de la violence contre les populations civiles ». L’expression « apartheid israélien », et le hashtag ‪#‎ApartheidSurSeine‬ sont élevés au summum de la radicalité et de l’indignation, comme si on avait par là décrit toute la réalité de la violence coloniale qui existe en Palestine. Comme à leur habitude, la gauche française et ses laquais dans les organisations non blanches veulent à tout prix éviter de parler d’effacement de l’identité arabe et islamique de la Palestine, de colonialisme éradicateur qui a pour but d’écraser l’Arabe, le Palestinien et son islamité. Pour eux, il ne s’agit que d’un problème d’égalité de droit, « l’apartheid » empêcherait ainsi le « vivre-ensemble » dans un « Etat » ou « israéliens » et Palestiniens pourraient vivre pacifiquement.

Mais le plus grave, c’est qu’on s’étonne de cette indifférence du PS et de la Mairie de Paris face à la boucherie sioniste de l’été 2014 et du tout récent lynchage du bébé martyr Ali Dawabsha, rahimahouAllah. Point de compassion chez les responsables socialistes, voilà quel serait le problème.

Faut-il rappeler que les socialistes français ont une longue histoire d’amitié et de fraternité avec le sionisme et l’entité coloniale ?

Dans les années 1930, à la demande de Haïm Weizmann (premier « président » de l’entité sioniste en 1948), le socialiste Léon Blum s’est impliqué dans la colonisation sioniste de la Palestine pendant le mandat britannique. Le 29 novembre 1947, au moment du vote pour le partage de la Palestine et la création de l’entité sioniste aux Nations Unies, approuvée par la France, la République française était présidée par le socialiste Vincent Auriol et la SFIO participait au gouvernement. C’est également un chef de gouvernement socialiste, Guy Mollet, qui a mis en œuvre la collaboration nucléaire entre la France et l’entité sioniste, avec la construction du réacteur nucléaire à « Daymona » dans le désert du Néguev.

Plus récemment, dans le cadre de la deuxième réunion du Conseil de l’Internationale Socialiste (IS) qui s’est tenue du 15 au 16 novembre 2010 à Paris, c’est une certaine Martine Aubry, responsable au PS, qui a accueilli Ehud Barak, ministre de la « défense » lors de l’attaque sioniste contre Gaza en décembre 2008-janvier 2009 qui a fait plus de 1.350 morts et 5.450 blessés.

Alors tout ceci n’est pas nouveau, et nous ne pouvons que nous alarmer de cette mémoire courte qui empêche de réfléchir à une réponse globale face à ce sionisme de gauche très profond et puissant historiquement en France. Interpeller, en vain bien évidemment, Anne Hidalgo ou d’autres personnalités du PS comme Bruno Julliard ne fera que nourrir une relation de domination et d’instrumentalisation que le PS prétend détenir sur les mouvements de l’immigration en France plus ou moins solidaire de la Cause palestinienne.

Le 13 août prochain, si nous n’avons rien à attendre du PS et de la gauche française sioniste dans son ensemble, nous pouvons cependant rappeler leur profond mépris pour les luttes émancipatrices décoloniales, et exprimer notre soutien à la résistance armée des Palestiniens.

Source : Mouvement Islamique de Libération

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Paris

Même sujet

Collabos

Même auteur

MIL

Même date

10 août 2015