Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2302 fois

Palestine -

177 prisonniers palestiniens tombés martyrs depuis 1967

Par

> palestine_en_marche@yahoo.fr

Le ministère palestinien des prisonniers et libérés affirme 177 prisonniers palestiniens sont tombés martyrs depuis 1967 au cours de leur détention
Les nouvelles données du ministère palestinien soulignent que 69 prisonniers, soit 39% de ceux qui sont décédés en détention, sont tombés martyrs du fait des tortures subies, et 37 prisonniers, soit 20,9% sont décédés du fait de la négligence médicale.

Selon le rapport du département de la planification et des recensements du ministère, 71 prisonniers soit 40,1% sont décédés, tués intentionnellement et de sang-froid, par les autorités des prisons, et 57 martyrs, soit 32,2% viennent des provinces du sud alors que 120 martyrs, soit 67,8% des provinces du nord et d'autres régions de Palestine.


Le rapport montre que parmi les martyrs, 72 soit 40,7% sont décédés entre 1967 et le déclenchement de la première intifada, le 8 décembre 1987, dont 39 martyrs à cause des tortures, 17 à cause de la néligence médicale et 16 par assassinat de sang froid, après l'arrestation.


Il apparaît que parmi les prisonniers martyrs avant la première intifada, 27 viennent des provinces du sud et 45 des provinces du nord et d'autres régions de Palestine.


M. Abdel Naser Farwana, directeur de la planification et du recensement du ministère indique que 42 prisonniers martyrs sont tombés au cours la première intifada, représentant 23,7% de l'ensemble des prisonniers martyrs, 23 d'entre eux sont décédés des suites des tortures, 11 du fait de la négligence médicale et 9 ont été intentionnellement assasssinés après l'arrestation.


Parmi ces prisonniers martyrs, 18 viennent de la bande de Gaza et 24 de la Cisjordanie et d'autres régions.



Le rapport a aussi indiqué qu'entre la mi-1994 et le déclenchement de la deuxième intifada, le nombre de prisonniers martyrs a été de 8, représentant 4,5% dont deux martyrs décédés des suites de la négligence médicale et 6 du fait des tortures. Parmi les 8 martyrs, 2 étaient de la bande de Gaza et 6 de Cisjordanie .



Le rapport a montré que le nombre de prisonniers martyrs s'est élevé brusquement au cours de la deuxième intifada, où entre le 28 septembre 2000 et le 28 mars 2005, le nombre est de 55 martyrs, soit 31,1% de l'ensemble des prisonniers martyrs, dont 10 de la bande de Gaza, et 45 de la Cisjordanie et d'al-Quds, 26 martyrs étant décédés au cours de la seconde année de l'intifada.


Le rapport a comparé entre les deux périodes de soulèvements palestiniens pour dégager qu'au cours de la première intifada, 42 martyrs sont tombés au cours de 6 ans et demi de lutte, soit 23,7 % de l'ensemble, alors qu'au cours de quatre ans et demi de lutte au cours de la seconde intifada, les 55 martyrs représentent 31,1% de l'ensemble.



Le nombre de martyrs tombés sous la torture a été plus élevé au cours de la poremière intifada, alors que le nombre des martyrs assassinés intentionnellement et de sang froid est plus important au cours de la seconde, avec 47 prisonniers.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Torture

Même auteur

Palestine en Marche

Même date

28 mars 2005