Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2376 fois

Gaza -

250 millions de dollars de pertes économiques par mois à cause du siège de Gaza

Par

Ziad Zaza, vice-Premier ministre palestinien, a mis l'accent sur le siège que l'occupation israélienne continue d'imposer à la population palestinienne de Gaza, pour la septième année consécutive. Pendant l'émission hebdomadaire de télévision, "Rencontre avec un responsable", Zaza a dénoncé l'occupation israélienne et l'administration des Etats-Unis, qui essaie d'isoler le peuple palestinien à Gaza du reste du monde. Récemment, Israël a fermé les passages frontaliers pendant 16 jours consécutifs. (1)

250 millions de dollars de pertes économiques par mois à cause du siège de Gaza

Passage frontalier de Karam Abu Salam (Kerem Shalom), au sud de la Bande de Gaza (Photo Ilan Assayag)
Ziad Zaza a souligné que l'occupation continue d'empêcher les mouvements de fonds entrant et sortant de la Bande, en plus d'empêcher l'importation et l'exportation de marchandises.

Il a révélé que l'économie de Gaza subit près de 250 millions de dollars de pertes par mois, à cause du siège, qui a presque provoqué une crise économique grave.

Il a noté que les produits autorisés à entrer dans la Bande de Gaza par les passages frontaliers ne couvrent que 30 à 50% des besoins des habitants.

Le vice-Premier ministre a demandé à la communauté mondiale et aux Etats-Unis de faire pression sur l'occupation pour qu'elle indemnise les pertes, qui se sont élevées à 2 milliards 570 millions de dollars pendant la bataille al-Furqan (27.12.2008/18.01.2009, que les agresseurs sionistes ont appelé "Plomb Durci", ndt), et plus d'1 milliard 200 millions de dollars pendant la guerre "Pierres de schiste" (du 14 au 21.11.2012, nommée "opération Pilier de Défense" par les envahisseurs).

Photo


(1) Sur Ma'an News, 14.04.2013 : Le blocus de Gaza oblige les agriculteurs palestiniens à détruire trois tonnes de fines herbes et épices

Dimanche, des agriculteurs de la Bande de Gaza ont détruit trois tonnes de fines herbes et d'épices pourries qui devaient être expédiées vers les marchés européens avant qu'Israël ne ferme les passages frontaliers.

Muhammad Zuweid, responsable marketing à Gaza, a dit à Ma'an que trois tonnes de menthe, sauge, basilic et estragon étaient prêtes à l'exportation en Europe et attendaient au carrefour Kerem Shalom (Karam Abu Salem). Après plusieurs jours de fermeture, les produits sont devenus impropres à la consommation.

De plus, les fines herbes ne sont pas massivement consommées par les marchés locaux. Leur production excède les besoins des Gazaouis, et c'est pour cette raison qu'elles ont été choisies pour l'exportation.

Zuweid a expliqué que l'estragon, par exemple, n'est pas consommé à Gaza mais est exporté à l'étranger. Et la salvia officinalis, ou sauge officinale, a été cultivée pour l'exportation pour la première fois cette année.


Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Palestine Info

Même date

15 avril 2013