Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3102 fois

Libye -

A Nicholas Kristof et autres salauds de libéraux occidentaux qui appellent à envahir la Libye et à affamer sa population

Par

Je commence à en avoir marre de ces salauds de libéraux occidentaux et autres sionistes du New York Times et du Washington Post qui parlent du soutien des « 22 ONG arabes » à une intervention en Libye. Ces ONG sont essentiellement financées par l’Union Européenne et les Etats Unis et on peut difficilement considérer qu'elles représentent le peuple arabe. Ces ONG n’ont joué strictement aucun rôle dans les soulèvements arabes et sont complètement discréditées dans la région.

A Nicholas Kristof et autres salauds de libéraux occidentaux qui appellent à envahir la Libye et à affamer sa population

N’oublions pas que beaucoup des ONG ont été à la botte de Moubarak et de Ben Ali, dans le cas de l’Egypte et de la Tunisie. Les protestataires qui ont osé défier les régimes n’appartenaient pas aux ONG réelles et fictives. Regardez la pancarte sur la photo prise à Benghazi. Je présume que vous lisez l’anglais, et ils l’ont écrit en anglais pour que vous compreniez. Les sionistes sont près de détourner et d’adopter le soulèvement libyen, mais ça ne va pas être facile. La société libyenne est très anti-israélienne, comme toutes les autres sociétés de la région.

Obama, qui n’a pas une seule fois dit que Moubarak devait démissionner - même après qu’il l’ait fait - a soudain demandé à Qaddafi de partir, après avoir résisté pendant des semaines (ceux qui défendent Obama ont dit qu’il avait peur que le personnel de l’ambassade états-unienne soit pris en otage, il ne serait donc plus inquiet ?). La Libye, contrairement à l’Egypte et à la Tunisie, a du pétrole, et c’est ça qui est important pour les Etats Unis. Ils veulent désespérément reprendre la situation en main et la diriger dans la direction de Tel Aviv. J’étais critique de la thèse de Mershheimer et Walt sur le « lobby sioniste » jusqu’au soulèvement égyptien, quand j’ai vu à quel point Netanyahu dirigeait Obama (je continue toutefois à me méfier de l’exagération du rôle du lobby sioniste parce que le lobby états-unien a ses propres intérêts impérialistes).

Le New York Times a écrit aujourd’hui (28.02) dans son éditorial : « Nous sommes déçus d’entendre le Premier ministre de Turquie Recep Tayyip Erdogan - la démocratie de pointe du monde musulman - dénoncer ‘toute sanction ou interférence qui constituerait une punition du peuple libyen’. »

Ainsi donc, ils sont déçus par le fait qu’Erdogan (et je ne suis pas un de ses fans) soit contre une interférence dans les affaires libyennes ? Ils sont offensés qu’il demande que le peuple libyen décide de son propre destin ? C’est comme pour vos sanctions humanitaires, nous les avons vues à l’œuvre en Irak (et nous en avons même vu la version « sanctions ciblées » sous Bush et Rice) et nous ne les avons pas vraiment appréciées, pas plus que les 500.000 enfants qui sont morts à cause d‘elles. Les politiques, les actions et la rhétorique des Etats Unis se font progressivement de plus en plus laides et agressives, et les libéraux, en Occident, jouent comme d’habitude le rôle le plus sinistre (comme en 2003 quand ils ont soutenu la guerre en Irak).

Les libéraux occidentaux ont toujours joué ce rôle, et nous, en Syrie/Liban avons vécu sous le régime colonial français et les socialistes français n’étaient pas moins colonialistes quand ils étaient au pouvoir à l’époque. Je sais qu’Israël/Etats-Unis veulent mettre à profit la situation qui change rapidement et qu'ils veulent prendre pied dans la région. Nous savons comment ils pensent quand nous lisons que l’administration Obama invite un écrivain sioniste après l’autre à la Maison Blanche (y compris les sionistes de l’ère Bush, comme Elliot Abrams et Fouad Ajami).

Mais ils ne se rendent pas compte de l'irréversibilité du changement dans la région. Ces pays ne seront plus jamais aussi fermés qu’avant, et beaucoup de dépôts d’armes et de postes de police ont été braqués par les protestataires. Des cellules se formeront maintenant librement dans toutes les forces armées des régimes renversés. Le potentiel pour le sabotage et la subversion est maintenant énorme. Dans beaucoup de cas, la période pacifique du soulèvement est maintenant terminée en Tunisie et en Egypte. La phase violente ne va pas tarder à commencer. Restez à l‘écoute. Ces sionistes qui jouent avec le feu vont se brûler les mains, et gravement.


Source : Angry Arab

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Libye

Même sujet

Impérialisme

Même auteur

Asad AbuKhalil

Même date

2 mars 2011