Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 10050 fois

USA-Israel -

A court d'argent, l'armée israélienne presse les Etats-Unis de lui donner 3 milliards de dollars d'aide militaire

Par

Israël, en difficultés budgétaires, fait pression sur les Etats-Unis pour conclure un accord qui prolonge l'aide militaire après 2017, date à laquelle les 3 milliards de dollars annuels que Washington verse actuellement à son allié du Moyen-Orient arrivent à expiration, ont indiqué des responsables vendredi. Selon eux, un accord rapide sur les subventions américaines futures aiderait l'armée israélienne à établir un plan d'austérité de cinq ans qui satisferait le gouvernement conservateur du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

A court d'argent, l'armée israélienne presse les Etats-Unis de lui donner 3 milliards de dollars d'aide militaire

Manifestation hebdomadaire contre le mur et les colonies à Bil'in, février 2014. Suite à une mauvaise manipulation, les occupants surarmés par les Etats-Unis font exploser dans leur propre jeep les grenades lacrymogènes qu'ils destinaient aux Palestiniens indigènes
"C'est difficile d'établir un budget pour 2018 et 2019 sans savoir de quels fonds nous disposerons," a dit un responsable militaire israélien.

Le Secrétaire d'Etat à la Défense US Chuck Hagel ira en Israël la semaine prochaine et la question de l'aide future sera certainement soulevée par ses hôtes, selon un autre responsable qui n'a pas souhaité être identifié, ni par son nom ni par sa nationalité.

La précédente administration républicaine a signé un accord de 10 ans avec Israël en 2007, lui garantissant 30 milliards de dollars, dont l'essentiel va sur des produits militaires américains.

Le président US Barack Obama, démocrate, a croisé le fer avec Netanyahu sur le programme nucléaire d'Iran et l'établissement de la paix avec l'Autorité palestinienne. Mais le soutien à la sécurité d'Israël reste fort à Washington - même si des décideurs US veulent comprimer les dépenses sur une gamme de programmes militaires américains.

"Nos deux nations sont liées à jamais par notre histoire et nos valeurs communes, et chaque dollar américain dépensé pour la sécurité d'Israël est un investissement dans la protection des nombreux intérêts que partagent nos pays," a dit vendredi Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale des Etats-Unis, en conclusion de trois jours de consultations en Israël.

Le ministère de la Défense d'Israël et l'ambassade américaine en Israël ont refusé de commenter les négociations sur l'aide financière en cours.

Un responsable US au courant des négociations et qui a parlé sous couvert d'anonymat a déclaré qu'Israël veut une augmentation globale annuelle entre 3,2 et 3,5 milliards de dollars, alors que l'administration Obama a parlé de 2,8 milliards de dollars.

Les alliés se mettront certainement d'accord sur 3 milliards "ou à peu près", a prédit le fonctionnaire, ajoutant qu'Israël "veut que ce soit entériné le plus vite possible."

Le budget militaire d'Israël d'environ 14,5 milliards de dollars a été remis en cause par la demande du ministère des Finances de le réduire de 870 millions de dollars. En décembre dernier, le cabinet de Sécurité de Netanyahu a approuvé un coup de pouce de 930 millions de dollars pour le budget militaire, mais l'armée affirme qu'elle a besoin de davantage pour affronter la prolifération des menaces régionales.

"Nous ne pouvons pas combler ce fossé budgétaire," a dit mercredi le ministre de la Défense Moshe Yaalon aux députés israéliens. "Il a fallu donner un coup mortel à l'entraînement, à la capacité et à la forme physique."

Un officier supérieur militaire israélien a dit que l'obligation de se serrer la ceinture avait mis un frein au David's Sling [la fronde de David, ndt], un intercepteur de missile développé conjointement avec l'américain Raytheon Oc, que la Pologne envisage d'acheter car elle accélère ses préparatifs de défense en réponse à l'impasse Ukraine-Russie.

Le David's Sling pourrait être opérationnel en Israël cette année, a déclaré l'officier à des journalistes jeudi, mais seulement si davantage de fonds sont trouvés. "Quand vous n'avez pas d'argent, vous réduisez le développement et les essais de terrain," a-t-il dit.

En plus des subventions militaires annuelles, Washington a aidé séparément à financer le Iran Dome [Dôme d'Acier], un système israélien d'interception de missiles à courte portée ; Rice a porté à près de 900 millions de dollars le montant de l'aide des Etats-Unis pour le bouclier antimissiles Dôme d'Acier.

Source : Al Akhbar

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA-Israel

Même sujet

Armement israélien

Même auteur

Al Akhbar

Même date

10 mai 2014