Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2224 fois

Palestine -

Abbas n'a pas le droit de demander au Hamas de reconnaître Israël

Par

Le président de facto de l'Autorité Palestinienne, (PA) Mahmoud Abbas, a de nouveau demandé au Hamas de reconnaître Israël comme condition préalable à la formation d'un futur gouvernement d'unité nationale.
Dans un discours prononcé à Ramallah le samedi 28 Février, Abbas a déclaré que tout gouvernement d'unité palestinien "devra être attaché à nos valeurs et respecter les accords précédemment signés par l'Autorité Palestinienne."

Abbas n'a pas le droit de demander au Hamas de reconnaître Israël


Abbas n'a pas explicitement dit que le Hamas devait reconnaître Israël. Toutefois, c'est exactement ce que tous les Palestiniens ont compris de son discours en écoutant ses déclarations.

Eh bien, c’est vraiment triste et lamentable que le discours politique palestinien s’abaisse à ce niveau d'apostasie.

Depuis des temps immémoriaux, les dirigeants palestiniens n'ont jamais cessé d'exhorter nos masses à résister à l'agression sioniste et à ne jamais abandonner le rêve d’extirper notre liberté des mains cruelles du sionisme.

Par conséquent, le fait que ce dernier président demande sans honte à son peuple de reconnaître la légitimité de ses oppresseurs et ses expropriateurs, qui viennent d’incinérer des centaines d'enfants dans la bande de Gaza en utilisant des bombes au phosphore blanc, est plus que dégradant et porte atteinte à notre esprit national.

Tout d'abord, Abbas devrait réaliser, dans le cas où il ne l’aurait pas fait, que la reconnaissance d'Israël serait une véritable adhésion au récit sioniste, un blasphème.

Cela signifierait une reconnaissance, ou au moins une admission qu'Israël avait le droit d'arracher la Palestine à ses propriétaires légitimes en utilisant le meurtre, la terreur et le nettoyage ethnique. Cela signifierait que tous les massacres et atrocités perpétrés par Israël sont légitimes.

En d'autres termes, Abbas demande, en fait, au Hamas et aux autres Palestiniens, de se transformer en véritables sionistes.

Mais Israël veut plus qu'une simple reconnaissance de son "droit à exister." L'infâme entité insiste sur le fait que tous les Palestiniens (et tous les Arabes) le reconnaissent en tant qu’Etat juif.

En termes réels, cela impliquerait que l'importante communauté palestinienne en Israël, dont l'existence sur ses terres ancestrales avait précédé l'avènement de l'immigration juive moderne d'Europe de l’Est depuis des siècles, doit être expulsée, partiellement ou totalement, à un certain moment dans l'avenir.

Donc, on peut vraiment se demander si le responsable de l’Autorité Palestinienne demande au Hamas de reconnaître le « droit » d’Israël à expulser plus de 1,5 million de Palestiniens au prétexte qu’Israël est un « Etat juif » et que les non-Juifs ont seulement un droit passager à vivre à l'intérieur de l'État.

En effet, il serait évident de dire que ni Abbas, ni le Fatah, ni le Hamas, même pas les 23 rois et présidents à vie arabes, ont le droit de parler au nom de ces Palestiniens qui s’accrochent admirablement à leur maisons en dépit du harcèlement et de toutes les persécutions institutionnalisées infligés par les gouvernements successifs sionistes.

En dehors de la criminalité sioniste, il y a des milliers d’autres raisons pour qu’un Palestinien digne de ce nom n’envisage jamais de reconnaître Israël.

L'OLP, que tout le monde essaie de réhabiliter ces temps-ci, a perdu sa chasteté quand elle a été obligée de reconnaître Israël par les scandaleux Accords d'Oslo. Et au lieu d’obtenir un État palestinien avec Jérusalem comme capitale, comme le dit le célèbre mantra, elle a obtenu, en échange de cette reconnaissance contraire à l'éthique, de plus en plus de colonies juives, des horizons encore plus rétrécis pour les masses palestiniennes et un mur gigantesque comme ceux des Nazis qui ont en fait transformé les villes et villages palestiniens en prisons à ciel ouvert.

Donc, je voudrais demander à M. Abbas et à ses acolytes :

Israël a-t-il reconnu un Etat palestinien viable et souverain en échange de la reconnaissance stupide de l'OLP ?

Je me pose cette question parce que même le plus stupide et le plus dément des Palestiniens n'aurait pas donné à Israël une reconnaissance sans contrepartie.

En outre, je voudrais vous demander, Monsieur le Président, quel Israël voulez-vous que le Hamas reconnaisse ?
S'agit-il d'Israël, selon le plan de partage ?
S'agit-il d'Israël, selon l'accord d'armistice de 1949 ?
S'agit-il d'Israël, selon les frontières d'avant 1967 ?
S'agit-il d'Israël, avec Jérusalem-Est ?
S’agit-il d’Israël avec le plateau du Golan ?
Est-ce Israël avec la province de Shaba ?
Ou est-ce le Grand Israël qui, selon certaines autorités rabbiniques, comprend la Jordanie (Yeretz Yisrael !), la Syrie, le Liban, ainsi que de grandes parties de l'Égypte, de l'Irak et du nord de l'Arabie Saoudite ?


Je me pose ces questions parce qu’à ce jour, Israël n'a pas de frontières fixes. N'avez-vous pas entendu les gourous du sionisme dire, lors de la récente guerre éclair contre la bande de Gaza, qu'Israël avait le droit d'empêcher tout bateau international d’accéder au territoire côtier assiégé et affamé ?

Plus précisément, pourriez-vous me dire, Monsieur le Président, pourquoi un gouvernement palestinien d'unité nationale devrait reconnaître Israël alors que le gouvernement israélien refuse de reconnaître la Palestine ?

N'êtes-vous pas au courant que le gouvernement que le fameux menteur pathologique, Benyamin Netanyahu, tente de former comprend des fascistes avérés tels que Habayt ha'yahudi (le Foyer Juif), Ichud Leumi (Union Nationale) Yisrael Beitenu (Israël est notre Maison) et le Shas ? Même Netanyahu lui-même ne croit pas en un Etat palestinien, comme le montre sa charade vide d’apporter une prospérité économique à la Cisjordanie .

Vous êtes censé être un expert sur le sionisme et suffisamment familiarisé avec les idéologies nazies défendues par ces partis racistes.

Alors, pourquoi n'avez-vous pas insisté sur la parité et la réciprocité avec Israël en exigeant que l'Autorité Palestinienne ne négocie avec aucun gouvernement israélien qui ne reconnaîtrait pas vraiment un Etat palestinien souverain et territorialement contigu sur au moins 100% des territoires occupés ?

Je ne peux vraiment pas comprendre pourquoi les Palestiniens doivent renoncer à tous leurs « cartes de négociations » quand Israël continue de tuer les perspectives réalistes de la création d'une entité palestinienne qui soit digne de ce nom.

Monsieur le Président, il ne faut pas être particulièrement intelligent pour dire à Hillary Clinton et aux autres émissaires occidentaux qu'ils n'ont pas le droit d'exiger que le Hamas reconnaisse Israël et abandonne la lutte armée alors que le gouvernement israélien fasciste comprendra des partis politiques qui non seulement nient notre droit à la liberté et à l'autodétermination, mais qui vont jusqu’à demander notre esclavage, notre exil et même l'extermination physique.

Vous devriez examiner leurs plateformes déclarées et non déclarées et voir par vous-même l’infamie de leurs projets contre notre peuple.

Oui, on n'a pas besoin d’avoir un QI spécialement élevé pour prononcer ces mots les plus logiques et avoir une position courageuse et digne, au nom de notre peuple. Mais il faut preuve de courage, un caractère que l'actuelle direction palestinienne ne possède de toute évidence pas.

Enfin, nous savons tous qu'il n'y a pas la moindre chance que le Hamas reconnaisse un Israël Sioniste, principalement pour des raisons religieuses et morales. Un Hamas qui reconnaîtrait un Israël Sioniste perdrait tout simplement sa raison d'être.

Source : http://www.xpis.ps/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Collabos

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

1 mars 2009