Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2317 fois

Negev -

Accentuation de la colonisation juive dans le Naqab : "Nous n'abandonnerons pas nos terres"

Par

Les sources israéliennes en provenance du directeur général du bureau du premier ministre Sharon affirment que "le bureau du premier ministre exposera dans un mois, pour la première fois, un plan stratégique pour développer le Naqab intitulé Naqab 2015".
Et "pour la première fois, le budget comprendra un article spécial sur le Naqab, où le nombre de la population se multipliera, en dix ans".

Dans le plan de ce plan, les communications comme la route trans-Israël, le chemin de fer, vont être développées, ainsi que la mise en marche d'un train rapide allant de Beer Saba' en 2008, un train allant vers Dimona et Eilat, et les investissements seront encouragés.

Elles ont également ajouté que la colonisation sera encouragée dans le Naqab, et qu'il y a près de 100 familles évacuées de la bande de Gaza qui seront bientêt installées dans le Naqab.
"les habitations provisoires qu'occuperont les colons évacués de Gaza vont être réservées aux jeunes couples qui y habiteront".

C'est cette politique de colonisation et de "développement" que les Palestiniens du Naqab dénoncent depuis plusieurs mois, car elle vise à exproprier leurs terres, à détruire leurs maisons, et notamment dans les villages non reconnus, visant à en faire des ghettos encerclés de toutes parts, faciles à arracher.

De son cêté, le chargé d'affaires du premier ministre, Shimon Pérès, a déclaré mardi 20 septembre qu'"avec l'évacuation de Gush Qatif, commence la période de construction juive dans le Naqab", à l'occasion de l'inauguration du nouveau quartier Neve Buqir dans une colonie dans le sud du Naqab, avec la participation du ministre de l'habitation et les maires des colonies juives du Naqab.

Pérès a cyniquement ajouté : "Laissez nous jouir du Naqab. L'important investissement dans les infrastructures (rues, nouvelles colonies, travail, éducation) va créer un nouveau Naqab. C'est une occasion pour les nouveaux couples dans le pays".

Il a également dit : "Avec la nouvelle réorganisation de l'armée, des unités de haute technologie arriveront dans le Naqab, ce qui aidera à le développer". "Au cours des dix dernières années, le Naqab a attendu cette colonisation, et actuellement, avec la nouvelle phase historique d'Israël et l'évacuation de Gush Qatif, il est temps de construire dans le Naqab. Nous sommes parvenus à la période de l'investissement."

"Le Naqab attend aujourd'hui des centaines de milliers de religieux et de laïcs juifs, non parce que c'est le lieu idéal pour éduquer les enfants, mais à cause de l'opportunité de travail".

Face à cette politique de colonisation considérée comme une question israélienne interne, alors qu'il s'agit de la poursuite de la politique de nettoyage ethnique menée par l'Etat d'Israël envers la population palestinienne restée dans son pays, le conseil régional des villages non reconnus du Naqab a monté une tente de protestation suite à la démolition il y a deux jours de plusieurs maisons dans le village non reconnu de Zaaroura.

L'une des maisons appartenait à Hamed Abu Jawda et l'autre à la famille Dada.

Les deux propriétaires des maisons ont été obligés de détruire eux-mêmes leurs maisons pour ne pas avoir à payer de lourdes amendes.

Les bulldozers des autorités sionistes ont également détruit la maison de Ali Ghanami, dans le village al-Buhayra et une autre appartenant à la famille de Kashkhar, dans le village al-Fari'a.

Deux autres maisons ont été démolies dans les villages non-reconnus de Tell Saba et Mkaymen.

Pour le conseil régional des villages non-reconnus, la recrudescence de la démolition des maisons n'est pas fortuite mais correspond à l'annonce du plan de colonisation. Il met en garde contre l'expulsion programmée des Palestiniens du Naqab dans le cadre de l'opération de la judaïsation de la région et la lutte contre ce qui est appelé "la domination arabe sur les terres appartenant à l'Etat".

Les autorités sionistes considèrent que 3500 maisons arabes sont illégales, habitées par 85.000 personnes, qui sont les habitants des villages non-reconnus.
1200 ordres de démolition ont été placardés récemment.

A cause de cette recrudescence des démolitions, le conseil régional des villages non reconnus par les autorités sionistes, a installé une tente de protestation entre les deux villages de Ar'ara du Naqab et Ksayfe, afin de rassembler régulièrement tous les Palestiniens en colère contre la politique de la judaïsation des terres, considérée comme une menace sur leur présence.
Cette tente sera le lieu de rassemblement pour une manifestation qui se déroulera dans la ville de Beer Saba', le lundi 26 septembre.

Dans un entretien avec le président du conseil régional, à propos des démolitions et de la riposte palestinienne, Hyssayn Rafay'a a déclaré : "Nous savions qu'après le désengagement, la politique de nous arracher à notre terre sera à l'ordre du jour.

L'Etat sait qu'en démolissant nos maisons, il n'obtiendra rien, mais il poursuit la violence contre notre peuple dans le Naqab. Et au lieu de venir discuter avec le conseil, qui représente les habitants de ces villages, il nous fait violence.


La question est : que veulent-ils ?

Nous n'abandonnerons pas nos terres, nous demandons au gouvernement la reconnaissance de nos villages en tant que villages agricoles sur toutes nos terres. Et pour faire face à cette politique d'expulsion et de démolition, nous utiliserons tous les moyens disponibles pour obliger l'Etat à reconnaître nos droits.

Parmi ces moyens, les moyens médiatiques et de communication, afin de faire savoir ce qui nous arrive et faire comprendre notre cause.

Nous essayerons de faire pression sur les décideurs de la politique israélienne, nous organiserons une grande manifestation dans Beer Sabaa, et nous appelons toutes les forces nationales, tous les partis, toute la population arabe palestinienne et tous les raisonnables de la rue israélienne et les Occidentaux à venir participer à cette manifestation.

Nous exigeons la reconnaissance de notre droit sur notre terre".

Source : www.arabs48.com

Traduction : Centre d'Information sur la Résistance en Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Negev

Même date

21 septembre 2005