Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3775 fois

Appel à Ky-Many Marley : « Get up, stand up » contre l’apartheid israélien !

Par

En tant que partisans de la Campagne Palestinienne en faveur du Boycott Culturel et Académique d’Israël (PACBI), nous sommes profondément troublés d’apprendre que vous avez prévu de donner un concert à Tel Aviv, le 20 février 2013. [1] Nous vous écrivons pour vous exhorter à ne pas jouer dans cet Etat d’apartheid qu’est Israël et à ne pas fermer les yeux sur les violations du Droit international et des Droits de l’homme perpétrées par Israël contre le peuple palestinien. En tant qu’artiste reggae, et en tant que fils du chanteur légendaire Bob Marley, dont la chanson "Songs of Freedom" continue d'inspirer des millions de personnes qui luttent de par le monde contre les forces inhumaines de l’oppression raciste, nous vous demandons de ne pas fermer les yeux sur le système colonial et d’apartheid d’Israël et sa brutalité.

Appel à Ky-Many Marley : « Get up, stand up » contre l’apartheid israélien !

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis plus de 60 ans, les Palestiniens font face à l’un des systèmes les plus pernicieux d’oppression radicale. L’Etat d’Israël a été créé en 1948 sur la confiscation systématique des terres et le nettoyage ethnique de plus de 750 000 Palestiniens, en vue d’établir un Etat à la suprématie juive. Israël refuse aux réfugiés palestiniens le droit au retour dans leurs maisons et sur leurs terres, droit qui leur est internationalement reconnu. Israël continue également à expulser des personnes de leurs logements à Jérusalem et dans le Neguev. A ce jour, plus de 7 millions de réfugiés palestiniens continuent à se battre pour leur droit au retour, comme tous les réfugiés à travers le monde.

Les Palestiniens de Cisjordanie (y compris ceux de Jérusalem) et de la Bande de Gaza subissent une occupation militaire répressive et toujours plus violente. Israël a fait de Gaza la plus grande prison à ciel ouvert au monde, niant des besoins fondamentaux comme l’accès aux matériaux de construction, à l’éducation, à la santé, aux produits alimentaires de base et à d’autres droits primordiaux. Le blocus de Gaza permet à Israël d’imposer un "régime de restriction calorique" qui autorise "la survie sans développement de malnutrition", en limitant essentiellement la quantité de nourriture autorisée à pénétrer dans cette bande de terre occupée, en étouffant et en affamant un peuple entier dans une politique de punition collective. [2]

Dans le même temps, en Cisjordanie , le régime d’occupation israélien poursuit la construction de son mur d’apartheid – déclaré illégal par la Cour Internationale de Justice en 2004 – et continue d'encercler les Palestiniens dans un maillage fait de colonies exclusivement juives et d’un réseau routier réservé aux Juifs qui confine les Palestiniens dans des Bantoustans et des ghettos.

Votre intention de jouer dans cet Etat d’apartheid israélien arrive à un moment où le soutien international en faveur de l’appel palestinien au Boycott, aux Désinvestissements et aux Sanctions (BDS) contre Israël prend de l’ampleur. Stevie Wonder a récemment annulé un concert donné au profit de l’armée israélienne, après avoir subi d’intenses pressions de la part de personnes de conscience du monde entier, dont nos alliés de la communauté afro-américaine, contre son intention malavisée de soutenir une armée qui est un instrument de terreur coloniale et qui a perpétré de nombreux massacres de Palestiniens. [3] Nous espérons que vous allez suivre l’exemple donné par Stevie Wonder, et annuler votre concert.

La grande majorité de la société civile palestinienne approuve l’Appel BDS de 2005. Les partenaires israéliens courageux et intègres du "Boycott de l’intérieur" [4] soutiennent également BDS, appelant le monde à boycotter leur Etat jusqu’à ce qu’il se conforme à ses obligations de Droit international. Nous demandons aux artistes internationaux de prêter attention à notre appel pour un boycott culturel d’Israël "jusqu’à ce qu’il se retire de toutes les terres occupées depuis 1967, y compris Jérusalem Est, qu’il démantèle toutes ses colonies situées sur ces terres, qu’il se conforme aux résolutions des Nations-Unies relatives à la restitution de leurs droits aux refugiés palestiniens, et qu’il mette fin à son système d’apartheid." [5]

Comme la campagne contre l’apartheid en Afrique du Sud des "Artistes contre l’apartheid" l’a montré, les artistes ont la responsabilité morale de s’abstenir d’entretenir des relations normales avec un régime qui viole systématiquement les Droits de l’homme. Si vous avez encore des doutes sur la nature de l’oppression coloniale imposée par Israël, prenez en considération les paroles de l’Archevêque Desmond Tutu qui a déclaré :

« Je me suis rendu dans les Territoires Palestiniens Occupés, et j’y ai été le témoin de ségrégation raciale dans le réseau routier et le logement qui m’a rappelé tellement de choses que nous avons vécues en Afrique du Sud lorsque nous vivions dans un régime raciste d’apartheid» [6]

Tout comme la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, dans laquelle la solidarité internationale a joué un rôle central en mettant à bas l’apartheid, nous croyons que le mouvement global BDS est le moyen non violent le plus efficace et porteur de valeurs morales qui puisse pousser Israël à se conformer au Droit international et à reconnaître les droits inaliénables du peuple palestinien. Des personnalités internationales éminentes du monde culturel comme Alice Walker, Angela Davis, Judith Butler et Naomi Klein ont apporté leur soutien à BDS. Des musiciens et leurs groupes comme Roger Waters, feu Gil Scott Heron, the Pixies, Elvis Costello, Snoop Dogg et de nombreux autres encore ont entendu notre appel et ont annulé leurs spectacles en Israël.

Nous espérons que vous ferez de même. Nous vous exhortons à ne pas franchir notre "ligne rouge", et à prendre position en faveur de la lutte pour la liberté, la justice et l’égalité.

Respectueusement,

PACBI


[1] http://www.touristisrael.com/ky-mani-marley-concert-in-tel-aviv-israel/8810/
[2] http://www.egyptindependent.com/opinion/counting-calories-and-making-lemonade-gaza
[3] http://pacbi.org/etemplate.php?id=2066
[4] http://boycottisrael.info/
[5] http://bdsmovement.net/?q=node/52; http://pacbi.org/etemplate.php?id=869
[6] http://www.huffingtonpost.com/desmond-tutu/divesting-from-injustice_b_534994.html

Source : Pacbi

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Boycott

Même auteur

Pacbi

Même date

29 janvier 2013