Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2805 fois

Jérusalem -

Après 17 ans de prison, libération du prisonnier Hani Jaber, de la ville d'al-Quds

Par

Le quartier wadi al-Joz de la vieille ville d'al-Quds est en fête.
Un des cadres du FPLP, Hani Muhammad Awni Jaber, 36 ans, a été libéré le jeudi 1er septembre.
Accueilli par sa famille, son quartier et ses camarades, entre dabkeh, slogans et mots d'ordre à la gloire de la Palestine et des martyrs du FPLP, Hani a également été accueilli par tous les anciens prisonniers et leurs familles, de la ville d'al-Quds.

Devant tous ses amis, Hani a déclaré, les larmes aux yeux : "Je souhaitais être libéré avec tous mes camarades, j'ai laissé derrière moi mes camarades condamnés à de lourdes peines, je les ai connus et j'ai vécu avec eux de longues périodes", avant d'ajouter : "Je souhaitais être libéré avec tous les prisonniers, et notamment avec le prisonnier Mahmoud Safadi (auteur de la lettre adressée à star academy, ndlt), j'ai souhaité qu'il soit avec nous, pour qu'il partage notre joie, surtout qu'il est fiancé avec Itaf, qui l'attend depuis toutes ces années, j'ai de la peine pour eux, et par la volonté de Dieu, il sera bientêt libéré".


Concernant sa libération, il dit : "Je ne m'attendais pas à être libéré aujourd'hui, bien qu'il ne me restait qu'un mois et demi, et la direction m'avait transféré il y a quelque temps, en tant que sanction, de la prison d'Eschel de Beer Sabaa à celle de Nafha. La juge du tribunal des remises de peines m'avait dit la dernière fois où j'étais passé que je ne serais libéré que le dernier jour."


Il a ajouté : "Je suis passé cinq fois devant la commission des remises des peines, la première fois en 1999, je me rappelle qu'à l'époque nous étions 20 prisonniers, la plupart ont eu une diminution, sauf moi et mon camarade, Yousef Ghnaym, car nous étions du FPLP."


Le prisonnier libéré a décrit la situation des prisonniers, indiquant que la politique des fouilles de nuit exécutées par la direction des prisons, à tout moment, que ce suit à minuit ou à 4 heures du matin, visent leur déstabilisation.


La dernière fois que la direction a investi la cellule, un prisonnier était en train de se laver, ils ont voulu le sortir tout nu, mais les prisonniers ont riposté et ont empêché cela.
Suite à cela, deux prisonniers ont été punis et mis en isolement.


Concernant la prison de Nafha, il a ajouté qu'ils sont souvent punis collectivement, et le responsable de la prière du vendredi est directement mis en isolement individuel s'il prononce le mot "occupation" ou "résistance".

"La direction impose des amendes sur les prisonniers pour les moindres motifs, et les prisonniers sont obligés de compter sur leurs propres caisses pour s'acheter de quoi se nourrir", étant donné la qualité et la quantité de la nourriture donnée par l'administration pénitentiaire.

Concernant la politique des fouilles à nu, Jaber a déclaré que l'administration augmente la fréquence ce moyen, selon les périodes.

Auparavant, c'étaient des unités spéciales qui menaient des raids contre les prisonniers, actuellement la police rattachée à l'administration pénitentiaire joue également ce rêle.

"La situation des prisonniers malades dans la prison de Nafha est très difficile, à cause de la politique de négligence médicale, notamment envers ceux qui souffrent de maladies chroniques".

A Nafha, il existe 850 prisonniers, dont 35 de la ville d'al-Quds.


Jaber a lancé un appel à l'Autorité Palestinienne et aux organisations palestiniennes afin de susciter la question des prisonniers et faire pression sur la partie israélienne lors des négociations, pour exiger la libération de tous les prisonniers, "car il n'est pas possible de laisser traîner cette question, soumise aux chantages et aux "bonnes intentions" israéliennes".

Source : http://www.elasra.net/

Traduction : Palestine en Marche

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

El Asra

Même date

6 septembre 2005