Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2671 fois

Grande Bretagne -

Architecture : De grands noms exhortent les Israéliens à cesser les ouvrages "oppressifs"

Par

Alsop, Farrell et MacCormac se joignent à l'appel d'arrêt du travail sur des projets qui oppriment les Palestiniens
De nombreux architectes célèbres, y compris Will Alsop, Terry Farrell, Richard MacCormac, Rick Mather et Ted Cullinan s'en sont pris à la politique du Moyen-Orient en lançant un un défi à leurs camarades professionnels en Israel pour qu'ils cessent les travaux qui "excluent et oppriment" les Palestiniens.

Architecture : De grands noms exhortent les Israéliens à cesser les ouvrages 'oppressifs'


Photo : Maale Adumin

Les architectes, qui incluent également le Président de RIBA, Jack Pringle, et le président élu, Sunand Prasad, ont signé une pétition organisée par Architects & Planners for Justice in Palestine qui accuse les professionnels du Bâtiment de travailler sur trois projets israéliens séparés "d'oppression sociale, politique et économique."

"L'APJP affirme que les actions de nos collègues professionnels travaillant avec ces entreprises sont clairement contraires à l'éthique, immorales et violent les codes de conduite professionnels reconnus universellement." a déclaré un porte-parole.

"Nous demandons à l'Israëli Association of United Architects (IAUA) de respecter leurs obligations professionnelles… de déclarer leur opposition à cette occupation inhumaine."

L'IAUA était indisponible pour faire des commentaires, mais l'action a été condamnée comme étant idiote et préjudiciable par Michael Peters, le fondateur et le Président d'Identica brand agency, qui travaille intensivement avec des architectes en Israël.

"Les architectes britanniques vont se griller avec un certain nombre de promoteurs - israéliens, britanniques et européens," a-t'il dit.

L'année dernière, Richard Rogers a dû faire face à d'âpres critiques de la part de ses clients américains après qu'il ait accueilli une réunion d'APJP (10 mars 2006).

La pétition, qui se concentre sur le village de Silwan à Jérusalem-Est, sur le plan E1 pour l'expansion de la colonie israélienne de Maale Adumim, et l'ancien village palestinien de Lifta, a été fortement défendue par Alsop.

"Je pense que les Palestiniens vivent dans une prison et qu'ils méritent mieux que cela," a-t'il indiqué. "Je voudrais que mes collègues en Israël ressentent une certaine responsabilité concernant ce traitement minable. Les architectes sont un groupe assez humanitaire et peut-être qu'ils pourraient aider."

Il a ajouté : "Ce n'est pas contre Israël, c'est pour la Palestine."

L'organisateur de la pétition, Abe Hayeem, un architecte basé à Londres et président d'APJP, a qualifié ses camarades architectes d'"assez courageux", et a insisté sur le fait que les architectes ne se découragent pas dans leur soutien aux causes qu'ils défendent.

Mais Peters a déclaré que les architectes britanniques n'ont pas compris la situation en Israël. "Participer à un groupe de Lobby ne peut que desservir l'ensemble de la profession," a-t'il ajouté. "Accuser (les architectes Israéliens) de complicité est un non-sens."

Source : http://www.bdonline.co.uk/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Boycott

Même date

27 mai 2007