Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2937 fois

Cisjordanie occupée -

Avez-vous oublié, ô Palestiniens ?

Par

Il a passé dix années de sa vie politique à Gaza et en Cisjordanie. Il a envahi la vie des individus et les a occupés, les médias en sont tombés fous amoureux. Il était devenu l’emblème de la cause palestinienne. La mention de son nom rimait avec la bénédiction de l’Occident et l’augmentation des salaires. C’est Salem Fayyadh, celui qui a élaboré le projet de construction d’institution sur le terrain, celui qui a contribué à la baisse du nombre d’affrontements avec l’occupant. C’est l’homme qui a donné envie aux Palestiniens de vivre un avenir prospère.

Avez-vous oublié, ô Palestiniens ?

2 juillet 2010 - rencontre entre Salam Fayyad, Premier ministre palestinien et Ehud Barack, Ministre israélien de la Défense
Il n’a pas tiré de leçon de l’échec des feuilles de routes élaborées par Georges Bush en 2003, lorsqu’il a fixé deux ans pour l’établissement de l’Etat palestinien, il n’a pas non plus tiré de leçon du congrès d’Annapolis en 2007, lorsqu’il a été déterminé deux années supplémentaires pour établir l’Etat palestinien. Salem est donc arrivé et a déclaré en Septembre 2009 : « Donnez mois deux ans, Ô palestiniens, en deux ans j’établirai l’Etat palestinien, et il sera créé en septembre 2011. Deux ans ce n’est rien dans la vie de la cause palestinienne qui est partie en vain sans que l’on construise les institutions, sans que l’on concrétise la sécurité, sans combattre le chaos, deux ans pendant lesquels nous imposerons l’Etat [palestinien] sur le terrain avant de l’imposer à Israël. J’ai le soutien de la communauté internationale pour mon idée. »

Avez-vous oublié, Ô palestiniens ? Salem Fayadh a réussi en deux années à mettre fin à la résistance, à saisir les armes des résistants, et à en jeter certains dans les prisons. Il a mis en place des dispositifs sécuritaires puissants qui ont dominé les intersections des routes, sécurisé le transport des colons, propagé le calme et la paix dans chaque colonie, au milieu des acclamations des journalistes qui ont tout sacrifié dans le but d'établir l’Etat.

Ce qu’avait prédit Fayadh était désormais proche, ce qu’il voyait être pour le lendemain était maintenant la veille. Les deux années sont passées, deux autres années sont passées et l’Etat n’a pas été créé. Nous sommes arrivés en 2014 et l’Etat n’a toujours pas été fondé, au contraire les territoires palestiniens ont été confisqués par les colons.

Aujourd’hui, alors que nous sommes à la porte de la réconciliation, il est du droit du peuple palestinien de revoir son histoire et de demander à ses leaders : « Où est l’Etat que vous nous aviez promis ? Qu’est-il devenu de votre programme politique qui a coupé notre cause en deux parties ? Une partie qui attend le salaire à chaque fin de mois, et une partie qui attend la levée du blocus. Et pourquoi avez-vous hypothéqué notre avenir et celui de nos générations futures contre l’inconnu ? Jusqu’à quand allons-nous attendre une action israélienne pour riposter ? »

Ce que souhaite le peuple est de revenir en arrière pour récupérer le temps perdu sur les tables des négociations qui ont failli faire perdre la dernière parcelle de terrain sur lesquels les Palestiniens peuvent encore mettre les pieds.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Politique intérieure

Même date

3 juin 2014