Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2031 fois

Gaza -

Bande de Gaza : Rapport sur la circulation – Avril 2005

Par

OCHA - Territoires Palestiniens Occupés fournit des informations humanitaires, des cartes et des analyses par le biais d’une gamme de services, de produits et de briefings. Son siège est à Jérusalem et OCHA possède des bureaux dans les villes suivantes : Jérusalem, Gaza, Hebron, Ramallah, Naplouse et Tulkarem. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter : email : ochaopt@un.org - Adresse : P.O. Box 38712 Jerusalem -Tél : +972 (0)2 5829962 / 5825853 - Fax : +972 (0)2 5825841 - www.ochaopt.org

En mars et pendant la première moitié du mois d'avril la circulation à l'intérieur et vers l'extérieur de la Bande de Gaza s'est fortement améliorée.
Cependant, la situation s'est détériorée pendant la dernière partie d'avril suite aux restrictions à la circulation des Palestiniens par Erez et la fermeture périodique du carrefour d'Abu Houli.
Les problèmes d'accès demeurent avec les enclaves internes de bande de Gaza, en particulier Al Mawasi et As Siafa tandis qu'une quatrième enclave a été maintenant créée à Abu Nahiya.

Ce rapport étudie les accès et la circulation mois par mois dans la Bande de Gaza. (1)


Vue d'ensemble

En mars et pendant la première moitié du mois d'avril la circulation à l'intérieur et vers l'extérieur de la Bande de Gaza s'est fortement améliorée.

Cependant, la situation s'est détériorée pendant la dernière partie d'avril suite aux restrictions à la circulation des Palestiniens par Erez et la fermeture périodique du carrefour d'Abu Houli.

Les problèmes d'accès demeurent avec les enclaves internes de bande de Gaza, en particulier Al Mawasi et As Siafa tandis qu'une quatrième enclave a été maintenant créée à Abu Nahiya.

Ces quatre dernières semaines, les autorités israéliennes n'ont pas n'ont pas autorisé l'United Nations Relief des Nations Unies et l'agence de Travail (UNRWA) à importer l'essence dans la bande de Gaza.



1. Points de passages vers la Bande de Gaza :


A. Passage d'Erez et Zone Industrielle

Jusqu'à la fin de la troisième semaine d'avril, il y avait une augmentation régulière du nombre d'ouvriers palestiniens et de négociants entrant en Israël et dans la zone industrielle d'Erez.

Début mars, moins de 1.000 ouvriers par jour entraient en Israël, mais au 31 mars ce chiffre avait triplé pour atteindre 3.700 ouvriers.

Le 21 avril, 4.500 les ouvriers sont entrés en Israël. Avec le début des vacances de la Pâques Juive, le passage d'Erez a été fermé à la plupart des Palestiniens le 25 avril tandis que la zone industrielle avait fermé plus tôt le 22 avril.

Le passage et la zone industrielle demeuraient fermés à la date de la publication de ce rapport.
Cette fermeture a été imposée par les autorités israéliennes parce que quelques ouvriers avaient soumis des faux documents pour essayer de sortir de la bande de Gaza.

Le nombre d'ouvriers entrant dans la zone industrielle d'Erez a également montré une augmentation régulière avant la fermeture le 22 avril avec des chiffres quotidiens réguliers à plus de 650.
Ceci en comparaison à une moyenne quotidienne de 562 ouvriers au cours du mois de mars.

De même, le nombre de négociants passant en Israël a augmenté tout au long de mois d'avril, avec des chiffres quotidiens atteignant plus de 400 à quelques occasions comparés à une moyenne de 155 en mars.


Dates importantes

31 Aout 2004 : Le passage d'Erez a été fermé pendant presque trois mois suite à la découverte d'explosifs sur un ouvrier palestinien qui essayait de passer en Israël

28 Novembre 2004 : Un nombre limité de négociants et d'ouvriers ont pu ré-entrer en Israël et dans la zone industrielle

14 Janvier 2005 : Le passage a été de nouveau fermé après une attaque par des militants palestiniens à Karni qui a tué six Israéliens (voir ci-dessous).

13 Février 2005 : Le passage a été rouvert et il y a eu une augmentation régulière et soutenue du nombre d'ouvriers entrant en Israël et dans la zone industrielle.

22 Avril 2005 : la Zone Industrielle d'Erez est fermée.

25 Avril 2005 : Le passage d'Erez est fermé à tous sauf au plus hauts responsables de l'Autorité Palestinienne





B. Point de Passage de Frêt à Karni

Importations et exportations

Des mesures de sécurité accrues ont été imposées à Karni après sa réouverture le 7 février 2005. Ces mesures de sécurité ont entrainé des retards dans le traitement du frêt pendant le mois de février.

En mars, les heures d'ouvertures à la section containers ont été prolongées jusqu'à 23 h (comparés à 16 h.) et la poursuite de ces heures prolongées tout au long de mois d'avril, a réduit le retard et a augmenté le nombre de containers entrant et sortant de Gaza.

Des chiffres précis sur les importations et les exportations par Karni restent problématiques parce qu'il y a contradiction dans la manière dont le volume de cargaison est enregistré par chaque source – l'Autorité de Karni, le DCL israélien et le Ministère Palestinien des Affaires Civiles.

Malgré cette réserve, toutes les sources montrent une augmentation du nombre d'importations et d'exportations entre mars et avril.


Approvisionnements humanitaires

La circulation du trafic de container entrant et sortant de la bande de Gaza est devenu extrêmement difficile suite à l'attaque-suicide du port d'Ashdod le 14 mars 2004 qui a tué 10 Israéliens.

En janvier 2005, l'UNRWA a eu plus de 900 containers pleins qui attendaient à Ashdod et 350 vides étaient coincés à l'intérieur de la Bande de Gaza.

À partir du 27 février 2005, un accord a été conclu entre l'UNRWA et les autorités israéliennes pour permettre à 20 containers pleins d'entrer quotidiennement dans la bande de Gaza (du dimanche au jeudi) via le checkpoint de Sufa, et 40 containers vides sortent de la bande de Gaza quotidiennement (du lundi au jeudi) via le point de passage de frêt de Karni.

Sufa est fermé depuis le 29 mars et tous les containers entrants passant maintenant par Karni.

Entre le 1er et le 30 avril, 240 containers (des unités de 6,60 M : TFEUs) ont été reçus et 317 containers (TFEUs) sont repartis.

Au total, 331 containers pleins sont toujours dans le port d'Ashdod comparé aux 700 à fin mars.

Au cours des quatre dernières semaines d'avril, les autorités israéliennes n'ont pas permis à l'UNRWA d'importer l'essence ce qui est susceptible d'avoir des implications pour les opérations de terrain de l'ONU dans les trois semaines à venir, si cette situation continue.


Dates importantes :

14 Janvier : Le Point de passage de Frêt de Karni a été fermé suite à une attaque qui a tué 6 Israéliens.

7 Février : Le Point de passage de Frêt de Karni a réouvert le passage pour les produits agricoles et l'aide humanitaire.

29 Mars : Le passage de Sufa est fermé pour les containers entrants jusqu'à nouvel ordre.



C. Passage de Rafah

Circulation des Palestiniens

Une moyenne quotidienne de 285 Palestiniens sont entrés dans la bande de Gaza par par le passage de Rafah au cours du mois d'avril comparé à 265 personnes en mars. Tandis que le nombre d'entrées a augmenté ces dernier mois, le nombre de départs a chuté.

En mars, une moyenne de 360 personnes traversaient quotidiennement le passage de Rafah vers l'Egypte tandis qu'en avril le chiffre a baissé à 290. Il n'y a aucune raison évidente de cette diminution du passage quotidien car il n'y a aucune fermeture du point de passage.

La Branche de Relations Etrangères de la Coordination Israélienne des Actions du Gouvernement dans lesTerritoires (COGAT) a déclaré dans son dernier rapport hebdomadaire qu'une demande a été faite à l'IDF de prolonger les heures d'ouverture du passage de Rafah de 17 h à 21 h..

Des profondes préoccupations continuent d'être exprimées par les passagers et les officiels palestiniens basés au passage de Rafah sur l'utilisation d'une machine à rayon X installée par les autorités israéliennes en début d'année.

Spécifiquement, les Palestiniens ont exprimé des craintes sur le niveau de radiation qui est émis par la machine.

Il y a également des sensibilités culturelles concernant le passage des femmes aux rayons X.

L'Organisation Mondiale de la Santé sur la demande du Ministère de la Santé palestinien a suivi cette question avec le Ministère de la Santé israélien et attend actuellement des clarifications.


Dates importantes

12 Decembre 2004 : Le passage de Rafah a été fermé après les décès de cinq soldats israéliens pendant une attaque de militants palestiniens.

21 Janvier : Le passage a été rouvert pour les entrées en provenance d'Egypte.

1 Février : Le passage a été rouvert pour les sorties à l'exception des hommes palestiniens âgés de 16 à 35 ans. Ce groupe de population est empêché de quitter la bande de Gaza depuis le 17 Avril 2004, sauf à très peu d'exceptions

20 Février : Les homes palestiniens ages entre 16 et 35 ans sont autorisés à quitter la Bande de Gaza.



2. Circulation et accès internes dans la bande de Gaza:

A. Carrefour Abu Houli

En date de 9 février, le checkpoint d'Abu Houli est devenu opérationnel 24 heures sur 24 pour le trafic des véhicules. Avant cela, les heures d'ouverture étaient de 7 h à 18 h..

À partir du 9 mars, les véhicules privés ont été à nouveau autorisés à passer par le carrefour mais à la condition de quatre personnes par véhicule.

Entre le 17 juin 2004 et le 9 mars 2005, toute traversée du carrefour devait se faire dans des taxis collectifs ou dans des véhicules utilitaires.

Les gens ne sont toujours pas autorisés à le traverser à pied.

Des fermetures périodiques du checkpoint ont été rétablies par l'IDF depuis 21 avril.
Ce jour-là, le checkpoint a été fermé à 15h30 et n'a été rouvert que le 22 avril à 14h30..

Le carrefour a été totalement fermé le 27 avril, et n'a été rouvert que le 28 avril à 6h. Il a encore fermé à 8h et n'a pas rouvert avant 21 h..



B. Enclaves Palestiniennes.

1. Al Mawasi

Située dans le bloc de colonie israélien de Gush Katif au sud de la Bande de Gaza, environ 5.800 Palestiniens vivent à Al Mawasi.

La circulation à l'intérieur et hors de l'enclave a été strictement contrôlée au cours des quatre dernières années.

L'entrée et la sortie d'Al Mawasi est seulement possible à pied via le checkpoint de Tufah situé à l'ouest du camp de Khan Younis tandis que le point méridional d'entrée-sortie au checkpoint de Tel es Sultan est fermé depuis le 14 juin 2004.

Le checkpoint ouvre deux fois par jour de 8h à peu près jusqu'à 13 h et de 14h30 à 17 h.

Les détenteurs masculins de papiers d'identité de Al Mawasi entre 16 et 30 ans qui désirent passer le checkpoint doivent s'être préalablement coordonnés avec l'IDF. Des conditions semblables s'appliquent aux femmes entre 16 et 25 ans.

Tandis que les agences internationales ont constaté ces derniers mois une amélioration de leur capacité à obtenir un accès coordonné à Al Mawasi, les habitants font face toujours à des longs retards pour revenir dans l'enclave.

Le checkpoint de Tufah a été complètement fermé les 18 et 27 avril, avec un accès limité pour des résidants a également constaté les 12 et 26 avril.


2. Siafa

Dans le bloc de colonie israélien du nord, il y a environ 190 Palestiniens qui habitent à Siafa.

La circulation dans l'enclave reste étroitement contrôlée par l'IDF.

Les heures d'ouverture pour entrer et sortir de l'enclave de Siafa sont de 7h30 à 14h.

La porte d'entrée-sortie contrôlée par l'IDF n'est pas ouverte à horaires fixes, et se ferme une fois que les gens qui ont attendu sont passés.

Le nombre limité d'heures a créé des problèmes persistants pour les écoliers qui doivent accéder aux écoles voisines.

Depuis le 13 février, l'IDF autorise les Palestiniens de plus de 30 ans à entrer et sortir du secteur à pied sans coordination antérieure.

Les hommes et les femmes âgées entre 16 et 29 ans ont besoin de 48 heures de coordination antérieure avec l'IDF.



3. Al Ma’ani

L'enclave Al Ma'ani est située à l'intérieur de la colonie de Kfar Darom et abrite environ 180 Palestiniens.

La situation ici n'a pas été aussi aiguë qu'à Al Mawasi et à Siafa car la porte d'entrée-sortie ouvre généralement quatre fois qpar jour.
Cependant, la vie à l'intérieur de l'enclave demeure problématique.


4. Abu Nahiya

Une quatrième enclave a émergé depuis fin mars avec la construction d'une nouvelle barrière autour de la région d'Abu Nahiya, au sud de la colonie de Kfar Darom.

Environ 16 familles habitent dans le secteur.

Aucun véhicule n'est autorisé à entrer ou à sortir du secteur.
Un point d'accès dans la barrière permet le passage 24 heures sur 24 aux habitants.



3. Pêche

Depuis l'élection de Mahmoud Abbas, les autorités israéliennes autorisent maintenant la pêche jusqu'à 10 milles marins de la côte de la Bande de Gaza comparée aux 6 milles marins précédemment.

La pêche toujours n'est pas autorisée le long de la majeure partie du littoral d'Al Mawasi, depuis octobre 2003.



NOTES :

(1) Pendant le sommet de Sharm El-Sheikh en février 2005, le Premier Ministre Sharon a annoncé une souplesse dans des restrictions d'accès aux 1,4 millions de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza

Source : www.humanitarianinfo.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Rapports

Même auteur

OCHA

Même date

15 mai 2005