Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1990 fois

Palestine occupée -

Bulletins CIREPAL : Déportation de la tribu Jahalin / 34ème jour de grève de la faim de Iba’ Barghouty/ Marche du Retour / Massacre de Oyun Qara en 1990

Par

25.05.2018 - L'administration coloniale sioniste a décidé de déporter les familles de Khan al-Ahmar, à la demande des colons qui veulent agrandir leur colonie, à l'est d'al-Quds. La tribu bédouine des Jahalin est origine du Naqab. Elle refuse de partir et réclame de revenir à sa terre d'origine, dans le Naqab occupé en 1948, d'où elle avait été expulsée. Selon le responsable des Jahalin, leur déportation est liée à la signature des accords de Wadi Araba, entre la Jordanie et l'entité sioniste, car l'accord stipulerait que la terre sur laquelle ils sont installés depuis 1953 devrait être une route "de la paix" entre la Jordanie et "Israël".

Bulletins CIREPAL : Déportation de la tribu Jahalin / 34ème jour de grève de la faim de Iba’ Barghouty/ Marche du Retour / Massacre de Oyun Qara en 1990

Les communautés bédouines de la région d'al-Quds sont au nombre de 23, qui regroupent 5000 Palestiniens. La communauté bédouine de Khan al-Ahmar rassemble 35 familles, menacées de déportation.


25.05.2018 - Le prisonnier Iba' Barghouty, 40 ans, en détention administrative, mène la grève de la faim depuis 34 jours. Il est de Kobar, près de Ramallah. Il a été arrêté en août 2017. Il refuse le renouvellement de la détention administrative et réclame sa libération. Il a arrêté de boire et refuse les vitamines, comme il refuse les auscultations par l'administration pénitentiaire de l'occupant. Il a été placé dans la section de l'isolement dans la prison de Ascalan. Il vient d'être transféré à la prison du Naqab. Le prisonnier Iba' Barghouty est l'un des dix prisonniers qui mènent la grève de la faim dans les prisons de l'occupation.

Photo



24.05.2018 - Vendredi 25 mai, la grande marche du retour continue. Les organisateurs ont décidé que la journée sera placée sous le signe : "nous poursuivons, malgré le blocus!". Dans la bande de Gaza, de nombreux (par centaines) participants à la marche demeurent dans les tentes du retour, installées dans la zone "frontalière", et des jeunes sont parvenus à s'infiltrer et à incendier du matériel militaire appartenant à l'occupation. De larges superficies de champs des colonies continuent à êre incendiés par les ballons et cerfs-volants envoyés par les Palestiniens de Gaza. C'est ce qui a suscité chez l'occupant une effervescence scientifique, dans le but d'abattre les cerfs-volants avant qu'ils n'arrivent sur les colonies. La coordination pour la grande marche du retour a appelé les jeunes, les vieux, les femmes, les enfants, et tous les secteurs de la population palestinienne à se joindre à la marche du vendredi. Dès le début du mois de Ramadan, les marches commencent dans l'après-midi, après la prière du 'asr.

Photo



22.05.2018 - Il y 28 ans, le 20 mai 1990, alors que la bande de Gaza était occupée par les colons sionistes, le criminel soldat de l'occupation, Ami Buber, abat de sang-froid sept ouvriers palestiniens de la bande de Gaza, à Oyun Qara. Le criminel a aligné les 20 ouvriers venus réclamer du travail et a tué 7 d'entre eux, avant de s'enfuir. L'armée sioniste, au lieu de poursuivre le tueur, poursuit les ouvriers en fuite de crainte qu'ils ne témoignent du massacre. Dans la bande de Gaza occupée, les Palestiniens manifestent et dénoncent le massacre. Le couvre-feu est installé par l'occupant qui tire sur les manifestants: 6 Palestiniens sont tués. Les affrontements se poursuivent entre les Palestiniens et l'armée d'occupation pendant une semaine, au cours de laquelle 6 autres Palestiniens sont tués. Le bilan du massacre de Oyoun Qara est de 19 martyrs palestiniens. Avant, c'étaient les libéraux sionistes, aujourd'hui les fascistes sionistes. Bref, rien n'a changé, car libéraux et fascistes sionistes sont des colons voleurs de terre et des envahisseurs. Ils n'ont fait que tuer, depuis leur invasion sur la terre de Palestine.

Photo



Source : CIREPAL

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Centre d\'information sur la Résistance en Palestine