Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2286 fois

Jénine -

C'est l'esprit de la résistance à Jénine qui est visé par l'occupation

Par

Pour la troisième journée, l'armée israélienne d'occupation a mené un raid sur Jénine.
Plus de 30 blindés militaires, selon les témoins, sont entrés cet après-midi à partir de l'entrée sud de la ville, bloquant toute la région.
La population a affirmé que l'occupant encercle les quartiers de Sekka et Jabal Abu Dhahir ainsi que la rue Jénine-Nablus.
Des dizaines de soldats ont investi les maisons.

Les témoins affirment que les forces de l'occupation ont occupé plusieurs maisons les transformant en casernes, prenant en otages leurs habitants. Les forces de l'occupation prétendent qu'elles sont à la recherche des combattants du Jihad islamique.

Malgré la présence massive des forces de l'occupation, qui risque de durer toute la nuit, les jeunes ont fermé les routes par des barrages et des pneus et ont engagé des affrontements avec les forces sionistes, lançant des coktails molotov sur les patrouilles qui tirent des coups de feu.


Le mouvement du Jihad islamique a annoncé que l'Etat sioniste a arrêté le dirigeant des Saraya al-Quds (Brigades d'al-Quds) dans la province, Ayad Muhammad Abu Rabb, 30 ans, et son lieutenant Firas Abu Rabb, au cours d'une opération qui s'est terminée ce matin à l'aube, et qui a duré 20 heures, avec la participation de plus de 50 blindés.

Des sources locales ont rapporté que les forces de l'occupation, après avoir encerclé l'immeuble où se trouvait Abu Rabb, a obligé la population à sortir avant de détruire une partie de l'immeuble en le bombardant d'obus de chars. Plusieurs appartements furent incendiés, ainsi que des bureaux. C'est en s'aidant de chiens que Ayad et Firas ont été arrêtés.


Les forces de l'occupation ont investi également l'immeuble Abu Ghali, en tirant dans tous les sens. Elles ont incendié les appartements et les bureaux, avec tous les contenus.

A'isha Zakarne a déclaré que les obus ont détruit tout le contenu de son appartement.
Les forces sionistes ont également démoli les maisons de l'avocat Qasem Hussayni Diyab, de Jamal Salim Sabaana et Naser Shalabi, en les incendiant avec tout leur contenu.

Les forces sionistes ont également démoli un centre technologique dépendant de la municipalité de Jénine.
Maysoun Daoud, directrice du centre, a déclaré que l'armée de l'occupation a détruit l'étage où se trouvait le centre. Plusieurs magasins, maisons et ateliers ont été saccagés.

Le responsable des Brigades d'al-Quds, Ayad, est du village de Jalboun, et est recherché par l'occupant depuis trois ans. Il a échappé à l'arrestation et à l'assassinat des dizaines de fois. Sa maison a été démolie l'année dernière afin de faire pression sur sa famille, et réclamer qu'il se rende.
Firas est de Qabatiya, et était également recherché depuis plusieurs mois.


Le jeune Fayez Ahmad Fuqha, 20 ans, du village Siris, est tombé martyr, au cours des affrontements mercredi.

12 Palestiniens ont été blessés et l'armée israélienne a reconnu trois blessés dans ses rangs, au cours de l'opération militaire menée contre la région de Jénine, qui a commencé il y a plusieurs mois, qui vise à détruire l'esprit de la résistance dans cette province et notamment à arrêter et assassiner les militants et combattants du Jihad islamique.

L'opération de mercredi a commencé à l'aube, lorsque les forces sionistes sont entrées à partir de plusieurs axes dans la ville. Elles ont été tout de suite attaquées par les résistants, qui ont blessé trois soldats, selon le porte-parole de l'armée d'occupation. Sont intervenues dans ce raid militaire plus de cinquante blindés soutenus par l'aviation.

Toutes les issues de Jénine ont été fermées et le couvre-feu a été imposé. Les élèves ont été interdits de se rendre à leurs écoles, les soldats sionistes les poursuivant pour les empêcher de poursuivre leur chemin.

Malgré la présence massive de l'armée d'occupation et le couvre-feu, les rues de Jénine ont été le théâtre d'affrontements entre des dizaines de jeunes et d'élèves qui ont lancé des pierres et des cocktails molotov sur les patrouilles israéliennes.

Les témoins affirment que les affrontements se sont déroulés dans tous les quartiers de Jénine, et les soldats tiraient sur les jeunes : 12 Palestiniens ont été blessés, la plupart des élèves. Les équipes médicales du Croissant Rouge Palestinien ont transporté les blessés, la plupart légers et moyens.


Au cours des affrontements, le jeune Fudha a été touché par une balle au dos qui a traversé sa poitrine.

Les sources du Croissant Rouge affirment qu'après avoir recu les premiers soins, Fuqha a été transporté vers un hêpital de l'autre cêté de la ligne verte, mais il est décédé en route.
Mais avant d'être transporté par le Croissant Rouge, Fuqha a beaucoup saigné et les soldats israéliens ont empêché les ambulances de venir le secourir.


Tout en tirant des coups de feu, dans toutes les directions, les forces de l'occupation ont attaqué les familles dans leurs propres maisons, qui ont été fouillées et saccagées.
Les soldats sionistes dynamitaient les portes des maisons dans plusieurs quartiers. Plusieurs familles ont été gardées en otages dans leurs propres maisons pendant toute la durée des opérations.


Des témoins affirment que les forces israéliennes ont investi l'immeuble du Hajj Adnane Abu Ghali dans le quartier du martyr Yahya Ayache, encerclé par plus de 30 blindés.

Umm Jamal Sabaana témoigne que les soldats ont encerclé l'immeuble et demandé, avec haut parleur, de sortir de la maison.

Ils ont chassé la population et les ont gardé dehors, dans le froid. Des témoins disent que l'encerclement de l'immeuble a duré 7 heures, la population a été obligée de sortir, les mains en l'air.

Le responsable du secours médical à Jénine affirme que les forces de l'occupation ont emmené la population, gardée par les soldats, au siège du secours médical. Les hommes ont été emmenés ailleurs et fouillés.


Des témoins affirment que les soldats les ont informés que leur campagne vise à arrêter les militants du Jihad Islamique, et ont menacé quiconque accepterait de cacher ou d'aider un membre de l'organisation. Des sources militaires israéliennes ont confirmé que leur guerre vise la résistance du Jihad islamique dans la région de Jénine.


Le tribunal de Salem a condamné Fadi Talal Salem Saadi, 27 ans, un dirigeant des Brigades d'al-Quds de Jénine à 28 ans de prison.
Saadi a été accusé de tentatives de tuer des Israéliens. Son avocat, Maître Farid Hawash, a déclaré que le procureur militaire l'a accusé d'être dirigeant des Brigades d'al-Quds.

Le tribunal a condamné Ali Muhammad Zahi Asaad Zaarour, 23 ans, de Jénine, à 34 mois de prison et 2000 shekels d'amende, Naji Yousef Naji Nazal, 19 ans, de Qabatiya, à 12 mois de prison et 2000 shekels, Muhammad Nazmat Abdallah Jumma, 24 ans, de Rama, à 14 mois de prison et 1000 shekels d'amende.

L'avocat a affirmé que tous les prisonniers ont été accusés d'appartenir au mouvement du Jihad islamique.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Incursions

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

24 novembre 2005