Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3288 fois

Gaza -

Campagne : Que la pluie apporte la vie, pas le sang !

Par

> brigades.unadikum@gmail.com

Voici quelques images de la saison agricole 2012-2013, juste trois exemples parmi bien trop, de manière à ce que vous compreniez mieux l'urgence de notre appel – en guise aussi d'hommage au courage de tous les paysans de Gaza.

Campagne : Que la pluie apporte la vie, pas le sang !

Tout d'abord rappelons qu'il y a deux périodes essentielles pour le travail agricole à Gaza : les semailles, juste après la venue de la pluie (de novembre à janvier), où la terre nue est préparée et ensemencée...

Photo

Photo

et la saison des récoltes (fin mars-début avril à juillet), avec la moisson (à la main !), quand le soleil est déjà très chaud.

Photo

Ce travail s'effectue sous la menace permanente des tirs meurtriers, partant des tours automatiques, comme celle que vous voyez derrière ces énormes bulldozers qui pénètrent sans arrêt les terres de Gaza, détruisant les champs en train de lever :

Photo

ou depuis des jeeps comme celle-là :

Photo

… dont sortent des soldats ajustant tranquillement les paysans en train de travailler :

Photo

Le résultat ? Des morts et de la souffrance :

30 janvier 2013, Beit Hanoun, dans un verger à quelques 300 mètres de la barrière
Ce jeune homme est un paysan du nom de Hamam Mohana Obeed Al Kafarne. Vous le voyez sur son lit d'hôpital, une balle explosive dans la jambe.

Photo

Une autre balle a pulvérisé la jambe de son cheval, qui est mort après des jours de souffrances..
Pourquoi ? Le verger où ils travaillaient, un des rares lieux plantés d'arbres, petits mais objets de tous les soins, est à plus de 250 mètres de la barrière. Les paysans y sont très souvent. Mais ce matin du 30 janvier, les soldats ont tiré.

Photo

2 juin 2013, est de Jabalia, cheminant en carriole pour aller récolter des pastèques.

Photo

Ahmed Hamadin, fils ainé de sa famille, était le seul a avoir un travail rémunéré. Il est maintenant incapable de travailler pour encore des mois : une balle explosive, cela fait un petit trou d'entrée, mais une blessure de 10 cm à la sortie, laissant une multitude d'éclats dans la chair. Il était tôt ce matin du dimanche 2 juin, les cueilleurs arrivaient juste sur leur point de travail habituel, à des centaines de mètres de la barrière. Ils n'ont même pas vu d'où les coups de feu sont venus.

Photo

Photo

10 juin 2013, est de Rafah, au travail à une trentaine de mètres de la barrière
Amer Abu Hadayed, 21 ans, travaillait très souvent à l'est de Rafah, comme paysans lors des saisons agricoles, comme manoeuvre autrement. Ce jour là il était à trente mètre de la barrière, un travail habituel, la routine. Mais des soldats sont sortis d'un jeep et lui ont tiré dessus, ainsi que sur les trois autres travailleurs qui étaient avec lui à cet endroit. La poitrine transpercée, il souffrait beaucoup quand nous lui avons rendu visite dans l'unité de soins intensif.

Photo

Photo

Il faut en finir avec l'impunité des forces armées israéliennes !


Gaza Strip
0595934842
Palestine – Gaza – abu ghalyoun1 Building
E_mail: brigades.unadikum@gmail.com


Source : Brigades Unadikum

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Brigades Unadikum

Même date

12 novembre 2013