Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4224 fois

Palestine -

Ce qu'ils ont dit au Palestinien

Par

Doc Jazz est un chirurgien/musicien palestinien qui vit dans le Golfe arabique. Il est connu pour son style de jazz-pop et les textes engagés de ses chansons dont la plupart sont consacrées à la cause palestinienne. On peut en écouter une centaine sur son blog, The Musical Intifada, créé en 2001, ainsi que lire ses articles sur la Palestine.

Voulez-vous savoir ce qu'ils ont dit au Palestinien ?
D'abord, ils lui ont dit qu'il n'existait pas. Puis ils lui ont dit qu'il n'était pas Palestinien, juste Arabe. Entretemps, ils ont déployé des efforts considérables pour laver le cerveau des autres Arabes, qu'ils n'étaient pas Arabes, mais Jordaniens, Irakiens, Saoudiens, Egyptiens, Libyens et Yéménites.

Ce qu'ils ont dit au Palestinien

Puis ils ont dit au Palestinien que sa terre était un désert total jusqu'à ce qu'ils en fassent un jardin verdoyant. Ils ont ignoré le fait que la grande majorité des Palestiniens sont des agriculteurs, de génération en génération, et que vous ne pouvez pas cultiver un désert.

Ils ont chassé le Palestinien de sa ferme et lui ont dit qu'il n'était pas un fermier mais un bédouin arabe, et qu'il pouvait donc tout aussi bien vivre dans une tente de réfugié.

Ils ont dit au Palestinien qu'ils avaient tué son père parce qu'il "se tenait en travers de la voie du progrès" - il refusait de quitter sa maison et sa terre, après tout. Ils lui ont dit qu'ils avaient tué sa mère pour qu'elle ne puisse plus porter d'enfants. Ils lui ont dit qu'ils avait tué son frère parce qu'il leur avait jeté une pierre, et qu'ils avaient tué sa sœur parce qu'elle avait violé le couvre-feu en revenant de l'école.

Photo


Ils ont dit au Palestinien qu'il était génétiquement et culturellement enclin à la violence. Ils le lui ont dit pendant qu'ils le tabassaient à coup de crosses de leurs fusils.

Ils ont dit au Palestinien qu'il ne pouvait pas avoir de permis de construire sa maison, pour sa famille, sur sa propre terre, et ils le lui ont dit pendant qu'ils bâtissaient des maisons pour les Juifs sur sa terre.

Après qu'il ait passé quinze ans de sa vie à faire des économies et à construire une maison pour s'abriter, lui, sa femme et ses gamins, ils sont arrivés avec des bulldozers et ont rasé la maison. Ils ont dit au Palestinien qu'il n'avait pas de permis, et que sa maison était illégale. Les maisons juives qu'ils ont construit sur sa terre, d'après eux, étaient légales, même s'ils avaient volé la terre pour les construire.

Ils ont dit au Palestinien qu'il était un barbare, et que eux étaient civilisés. Ils ont ajouté que les droits de l'homme n'étaient que l'invention d'autres nations civilisés qui ne s'appliquaient pas à eux.

Ils ont dit au Palestinien qu'ils voulaient faire la paix, tout en continuant non seulement de faire la guerre, mais en continuant aussi de voler plus de terre, à y construire plus de maisons juives et en installant des checkpoints entre chaque village et les autres. Ils ont aussi bâti un énorme mur carcéral autour de toutes les autres zones habitées par les Palestiniens. De cette façon, ils ont saccagé l'économie des Palestiniens, puis ils ont dit qu'un Etat palestinien viable était tout simplement impossible.

Photo


Ils ont dit au Palestinien qu'il était ignare, puis ils ont fermé ses écoles et ses universités pendant des mois d'affilée.

Ils ont tiré le Palestinien de son lit, et l'ont mis en prison. Il a demandé pourquoi il était emprisonné, et ils lui ont dit que le juge militaire le lui dirait. Il n'a jamais vu le juge.

Ils ont dit au Palestinien qu'il était un terroriste. Puis ils lui ont qu'il était un "antisémite". Il a dit, "ce n'est pas possible, je suis moi-même sémite." Ils ont dit au Palestinien qu'il fallait d'abord être un être humain pour être un Sémite, et que puisqu'ils étaient "le peuple élu", ils décideraient de qui est un Sémite et qui ne l'est pas.

Ils ont dit au Palestinien beaucoup d'autres choses. Ce qui est mentionné plus haut n'est que le moins ridicule de ce qu'ils lui ont dit.

Ce qu'ils n'ont pas compris, c'est que le Palestinien se fout de ce qu'ils disent. Peu importe toutes les conneries qu'on nous dit, nous savons qui nous sommes, nous savons où est notre patrie, nous la libèrerons et nous reviendrons.

Source : Doc Jazz's Musical Intifada

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Tariq Shadid

Même date

21 octobre 2011