Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2597 fois

USA -

Ces “chrétiens” non chrétiens qui embrassent l’apartheid israélien

Par

« Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. » Mathieu : 5-13.
« Ils peuvent bien sûr voir mais ne pas percevoir, et entendre mais ne pas comprendre, à moins qu’ils ne se convertissent et soient pardonnés. »
Des millions de chrétiens sionistes pensent qu'en soutenant aveuglément la politique d'apartheid d'Israël contre les Palestiniens suppliciés, dont les chrétiens palestiniens, ils sont du côté de la vérité et de ce qui est bien aux yeux de Dieu.

Ils se trompent, car soutenir ouvertement une politique injuste faite d’assassinats, de persécutions et de vols, n'est jamais moralement correct, peu importe le nombre de versets de l'Ancien Testament ou de tout autre texte religieux que vous pouvez citer. En outre, ces pseudo-chrétiens, dont beaucoup pensent qu'ils suivent les traces de Jésus, sont convaincus qu’en embrassant absolument et inconditionnellement de mauvaises actions qui sont en réalité l'antithèse de tout ce que Jésus Christ a prêché, ils respectent sa volonté.

Je ne parle pas d’un sujet dont je n’ai que peu d’informations, ou des connaissances rudimentaires. En fait, j’ai écrit une thèse de maîtrise sur l’idéologie dévoyée des sionistes chrétiens, j’ai rencontré et discuté avec certains de leurs dirigeants, suivi leurs shows à la télévision et lu leurs ouvrages. J’ai entendu feu Jerry Falwell à plusieurs reprises affirmer que « si vous critiquez Israël, vous critiquez Dieu, » ajoutant que le Tout-Puissant « traite les nations à l’aulne de leur façon de traiter Israël. »

De même j’ai vu et entendu un autre dément évangélique, Pat Robertson, pendant son show télévisé The 700 Club, invoquer les atrocités de l’Ancien Testament pour justifier leurs équivalents israéliens modernes, même celles commises contre des Palestiniens qui sont leurs frères chrétiens. Je sais aussi que certains prédicateurs chrétiens ont appelé à l’application d’une « approche biblique » pour les peuples palestinien et libanais qui résistent à l’agression israélienne. Cette « approche biblique » n’est qu’un euphémisme pour nettoyage ethnique génocidaire.

Malheureusement, cette perversion scandaleuse de l’enseignement du Christ est promue par des cercles sionistes riches qui manifestent un intérêt de pure forme vis-à-vis du christianisme, en particulier parmi les communautés et évangélistes protestants, pour des raisons politiques, tout en calomniant tous ceux qui professent le christianisme et qui vivent en Palestine. Si quiconque a encore des doutes sur la véracité de cette affirmation, qu’il demande à quelques-uns des dirigeants des communautés chrétiennes à Jérusalem et à Bethléem.

Cet engouement aveugle pour le sionisme, une idéologie essentiellement sans Dieu qui considère la religion, y compris le judaïsme, avec mépris, est l’expression d’une maladie mentale et spirituelle. Comment expliquer autrement l’enthousiasme de ces « chrétiens » pour les atrocités israéliennes au Liban, à Gaza et en Cisjordanie ? Les sionistes chrétiens prétendent suivre la voie de Jésus. Toutefois, un examen rapide de leur comportement révèle des gens qui s’inquiètent plus de plaire aux partisans de la suprématie israélo-juive que de plaire à Jésus. Ils ont l’audace de clamer qu’ils aiment les Palestiniens, les victimes d’Israël, alors qu’ils soutiennent joyeusement ses actions criminelles comme les démolitions des maisons palestiniennes, la destruction de leurs fermes, champs et vergers au bulldozer, et même les attaques au phosphore blanc. Quel genre de « charité et d’amour chrétiens » dépeint de cette façon le mal comme un bien ? Jésus n’aurait jamais approuvé les actions des sionistes, comme le révèle un examen même superficiel de son ministère.

Il est souvent admis que « l’amour » plus que la « justice » est l’essence du christianisme. Mais l’amour est-il compatible et cohérent avec le soutien à l’oppression et à la persécution de gens innocents, simplement parce qu’ils se trouvent ne pas faire partie de la « tribu élue » ? En fait, on ne peut manifester et transmettre un amour véritable qu’en traitant l’autre de façon équitable. En Islam, le véritable amour est appelé « ihsan », qui est un degré avancé de la charité et du pardon.

Le fait que le pouvoir et l’influence des adeptes du culte appelé sionisme chrétien, qui soutiennent aveuglément Israël, soit en récession, en particulier aux Etats-Unis, est un signe positif. Néanmoins, nous qui sommes les victimes du sionisme et de l’appui permanent de la criminalité israélienne par l’Amérique du Nord, tenons à ce que les vrais chrétiens, en Amérique et ailleurs, dénoncent et réparent les dégâts causés par les administrations US successives sur une peuple innocent dont le seul « crime » est sa détermination à se libérer du joug du néo-apartheid.

Etayer n’importe quel argument par des lectures sélectives des textes sacrés est chose facile ; pris hors de leur contexte, ces textes peuvent être détournés et c’est ce que font les évangélistes extrémistes fanatiques qui prennent le Seigneur pour un chef de tribu ou un agent immobilier. La réalité, c’est qu’en fin de comptes, Dieu ne pardonne pas l’oppression, même si l’oppresseur est juif.

Toute théologie qui excuse, voire approuve, l’oppression contre les non juifs (dont les chrétiens) par des juifs est une théologie dépourvue de toute moralité, une théologie qui a plus à voir avec Satan qu’avec l’orientation réelle du Tout-Puissant.

Je ne dis pas bien sûr que les chrétiens doivent devenir les ennemis d’un peuple particulier ; je les mets seulement au défi de se conduire en accord avec les enseignements du Christ. Si cela est fait, nous verrons des organisations appelées « les chrétiens unis pour la justice » plutôt que « les chrétiens unis pour Israël », parce que les chrétiens véritables ne pourront jamais se laisser instrumentaliser pour la mise en œuvre de politiques oppressives.

Khaled Amayreh

- Lire : "Le Vatican critique les sionistes chrétiens"
Article du Washington Post, ISM, 12-09-2006.

Les chrétiens palestiniens contre le sionisme chrétien : Intervention de l’archevêque orthodoxe Attala Hanna, 2,39


Les chrétiens palestiniens contre le sionisme (chrétien)
envoyé par Homer-Dalort. - L'info video en direct.

Influence des Sionistes Chrétiens sur la politique américaine, 3,49



Les Sionistes Chrétiens - Documentaire - 2004 - 37 mn


Les chretiens sionistes
envoyé par fanstes. - L'info internationale vidéo.

Pas de greffon vidéo disponible...

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

10 avril 2010