Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2054 fois

Gaza -

Chasse israélienne sanglante à Gaza

Par

"Nous sommes sûrs qu’Israël utilise de nouvelles armes chimiques et radioactives dans les opérations actuelles. Lorsque nous avons essayé de passer les cadavres aux rayons X, nous n’avons trouvé aucune trace d’éclats d’obus ", a déclaré le Dr. Al-Saqqa, de l’hôpital Shifa à Gaza, après avoir examiné les corps « complètement brûlés » des Palestiniens tués par les raid aériens israéliens.
Question : Combien d’éditoriaux ou d’articles ont paru dans les journaux américains pour prendre la défense des droits des civils palestiniens à vivre en paix, sans être constamment menacés d’invasion ou d’attaques par la 4ème armée du monde ?
Aucun.

Combien d’éditoriaux ou d’articles ont défendu les conventions de Genève ou les lois internationales contre les punitions collectives, la destruction préméditée des infrastructures ou les manœuvres militaires qui mettent délibérément les civils en danger imminent ?

Aucun.

Combien d’éditoriaux ou d’articles ont présenté la récente vague d’évènements (y compris la capture du soldat israélien Galid Shalit) dans le contexte plus large du boycott israélien de nourriture et de médicaments, ainsi que la cinquantaine de civils palestiniens tués par les provocations régulières israéliennes dans les territoires occupés ?

Aucun.

Le compte-rendu des souffrances et des victimes palestiniennes ne trouvent pas souvent leur place dans les principaux organes de presse, mais dans le cas présent, elles ont été complètement ignorées. En fait, aucun des médias n’a dit le moindre mot sur l’invasion actuelle. Le blocus de nourriture organisé par Israël, ou ses provocations mortelles, durent depuis des mois et pourtant, les comptes-rendus sur Gaza pourraient faire croire au lecteur que l’histoire a commencé le jour où le soldat israélien a été capturé.

C’est sûr que si le lecteur cherche une perspective objective, il peut aller sur internet choisir parmi les nombreux articles qui donnent une relation des événements côté israélien et côté palestinien, mais quid des principaux médias ?

Ha ha ha ha ha ha !

Le parti-pris est un tel magma impénétrable de foutaises que ça en est risible. En fait, il est plus probable de tomber par hasard sur un article fustigeant Bush ou Cheney que sur une quelconque critique d’Israël.

Il n’y a aucun débat sur le siège israélien brutal de Gaza. La seule chose en discussion est la manière dont ces faits sont biaisés par les médias américains. Prenez le New-York Times et vous jureriez qu’il a été édité par Ariel Sharon. Il n’y a aucune tentative d’impartialité ; simplement les ruminations stupides de scribouillards qui pensent qu’ils peuvent transformer des crimes de guerre en journalisme de choc.

Israël pilonne Gaza depuis des mois, affamant volontairement les assiégés et balançant 6.000 obus sur des zones habitées. Est-ce que cette information ne mérite pas la première page ?

Pendant ce temps, le nouveau Parrain de la Knesset, Ehud Olmert, a autorisé qu’on fasse la peau à 50 autres civils, comme cela se passe dans le milieu (« assassinats ciblés »). Olmert pratique le carnage et la destruction à la vitesse grand V, provoquant l’indignation de sa propre fille qui a participé à une manifestation de protestation devant la maison de son père en brandissant des banderoles qui disaient « Arrêtez la tuerie », parmi d’autres.

Les israéliens ont développé des “engins sonores” émettant des explosions qui percent le tympan et ils les ont lancés sur Gaza pour briser les fenêtres, provoquer des fausses-couches et causer de profonds traumatismes aux enfants. C’est un « dispositif de terreur » pur et simple ; il n’a pas d’autre fonction que de provoquer une peur et une anxiété massives. C’est la toute dernière des armes du prodigieux arsenal de « l’armée la plus morale du monde » (dixit Olmert).

Alors, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir de vrais comptes rendus sur les déprédations israéliennes dans les territoires, ou, au moins, un article occasionnel présentant un point de vue divergeant ? Est-ce que c’est trop demander ?

Disons le tout net : quiconque croit cette bêtise du « pauvre soldat enlevé » devenu la proie des terroristes du Hamas est un imbécile. Le soldat fait partie d’une occupation illégale qui a été condamnée par d’innombrables résolutions des Nations-Unies, et qui a fait de lui une cible légitime dans la lutte de libération nationale. Depuis sa capture, il a reçu des soins médicaux et je suis prêt à parier qu’il n’a été ni torturé ni maltraité (ce qui n’aurait pas été le cas s’il avait été capturé par les forces israéliennes ou américaines).

Alors, qui sont les terroristes, ici ?

Ismail Haniyeh, Premier Ministre du Hamas qui vient d’être élu, a appelé au calme et à la mesure pendant les 14 jours de l’épreuve. En fait, Haniyeh a fait des appels répétés aux militants pour leur demander de ne faire aucun mal au soldat pendant qu’ « Olmert le barbare » mettait Gaza à sac, explosant les routes, les centrales électriques, les canalisations d’eau et oui, même les écoles.

Les écoles, mon dieu. Quelle connerie !

Si Israël avait le moindre bon sens, il se débarrasserait d’Olmert le dingue et nommerait Haniyeh Premier Ministre. Jusqu’à nouvel ordre, il est le seul à émerger de ce merdier et à apparaître comme un gars raisonnable (note : Israël continue à le menacer de mort).

De toutes façons, n’espérez aucune objectivité de la part de la “presse libre” américaine. Il a fallu que je cherche dans les médias arabes pour découvrir que les Nations-Unies allaient envoyer une mission à Gaza pour faire un rapport sur « les graves violations des droits par Israël ». Ne pensez-vous pas que les Américains souhaiteraient avoir connaissance de cette info ?

Le rapporteur spécial des Nations-Unies, John Dugard, a été envoyé à Gaza pour enquêter sur « l’usage disproportionné de la force contre des civils » par l’armée israélienne. Dugard a dit : « Il est évident qu’Israël viole les normes les plus fondamentales des lois humanitaires et des droits de l’homme ».

Ses commentaires ne sont apparus dans aucun journal américain.

Le peuple américain ne veut-il pas savoir combien son gouvernement est éloigné de l’opinion prévalant dans les autres pays ?

Bien sûr qu’il le souhaiterait, mais n’espérez pas que les médias le lui disent.

Le public américain n’a aucune idée des effets de cette invasion sur le monde arabe : manifestations de masse à Amman, au Caire, à Téhéran, à Doha, etc. Ils n’ont pas entendu parler d’un coup de colère aux Nations Unies ni des chefs d’Etat dans le monde qui en ont plus qu’assez des Etats-Unis et de leur soutien aux tactiques oppressives d’Israël.

L’américain moyen n’a aucune idée des 9000 prisonniers qu’Israël détient sans aucune charge ni que 400 d’entre eux sont des femmes et des enfants.

Qu’est-ce qu’ils peuvent bien faire, de toutes façons, avec des enfants ? Quelle atrocité.

Il est évident qu’Israël ne pourrait pas s’en tirer, avec tous ses crimes contre l’humanité, sans les amis inconditionnels qu’il a dans les médias américains. La presse racoleuse a donné à Bush un blanc-seing sur le bain de sang iraquien. Et maintenant, elle est complice d’Israël dans sa croisade de terreur à Gaza.

Quelle honte.

Source : Information Clearing House

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Mike Whitney

Même date

14 juillet 2006