Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2525 fois

Cisjordanie -

Cisjordanie : imposants rassemblements de soutien au mouvement Hamas

Par

Pour la première fois depuis l’année 2007, des dizaines de milliers de Palestiniens appartenant à la mouvance islamiste, ont participé à d’énormes rassemblements dans plusieurs régions de la Cisjordanie occupée, afin de marquer le 25ème anniversaire de la fondation du Hamas, le mouvement de la résistance islamique. Les rassemblements ont eu lieu dans Hébron, Naplouse, Tulkarem et Ramallah... l’Autorité Palestinienne [AP] cherchant manifestement à envoyer des signes de volonté de réconciliation avec le Hamas, après que ce mouvement et d’autres groupes de la résistance aient démontré « une capacité de résistance exemplaire » face à la meurtrière agression israélienne sur Gaza à la mi-novembre.

Cisjordanie : imposants rassemblements de soutien au mouvement Hamas

Manifestation de soutien au mouvement Hamas - Ramallah, le 14 décembre
Il est cependant difficile d’évaluer si la décision de l’AP de permettre au Hamas d’organiser ces grandes célébrations est un geste sans lendemain, ou le signe d’un vrai changement d’attitude envers le mouvement islamiste.

Le régime de Ramallah a voulu à de nombreuses reprises, sous-estimer la force de Hamas en Cisjordanie , et il est par conséquent possible que l’AP souhaitait ainsi mesurer la force réelle du Hamas.

Il est peu probable cependant que ces rassemblements, en dépit de leur caractère massif, représentent la véritable force et le véritable poids du groupe islamiste en Palestine, beaucoup de partisans de ce mouvement n’ayant pas voulu afficher leur appartenance devant les services de sécurité israéliens ou - ce qui revient au même - devant les agences de sécurité anti-Hamas de l’AP.

Mais on peut dire avec certitude que l’assistance énorme dans ces rassemblements représente une source d’inquiétude pour Israël et pour l’AP. Les deux estimaient de concert que la répression permanente et impitoyable contre le Hamas en Cisjordanie au cours des cinq dernières années, inciterait beaucoup de Palestiniens à abandonner le mouvement par crainte des arrestations [également de la torture - N.d.T] ou de la discrimination et de l’exclusion, particulièrement dans le domaine de l’emploi.

Les agences de sécurité de l’AP avaient fait chasser des centaines de partisans suspectés du Hamas, de leurs emplois dans la fonction publique, dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de la police, et d’autres...

Quelques centaines de maîtres d’école licenciés ont été rétablis dans leurs fonctions, mais les agences de sécurité sont encore très peu disposées à appliquer les décisions judiciaires à cet égard.

Dix mille à Hébron

Dans Hébron, probablement la plus grande et la plus peuplée des villes en Cisjordanie , des milliers de militants et de sympathisants du Hamas ont marché depuis la Mosquée El-Haras jusqu’à l’école Ibn Rushd, environ deux kilomètres plus loin. Les marcheurs brandissaient des banderoles avec des slogans islamiques ainsi que des drapeaux de la Palestine.

Photo
Rassemblement à AlKhalil/Hébron, le 13 décembre 2012


La ville d’Hébron est toujours considérée comme un bastion du mouvement Hamas.

Dans la la cour de l’école, plusieurs haut-parleurs mobiles permettaient de diffuser des discours, appelant à l’unité nationale et réaffirmant la continuité de la lutte contre l’occupation israélienne.

S’exprimant lors du rassemblement, le président du Conseil législatif palestinien, le Dct. Aziz Dweik, a déclaré que le Hamas devenait de lui-même une puissance régionale, et un mouvement dont l’importance ne pouvait plus être ignorée par personne.

« Israël joue perdant. Et nous devenons une puissance avec laquelle il faut compter. L’avenir nous appartient parce que la vérité est de notre côté. »

Il a également invité le gouvernement de l’AP à respecter les droits de l’homme et les libertés civiles.

Dweik déclara aussi que les oppresseurs israéliens n’ont aucun avenir dans cette région, ajoutant que les sionistes creusaient leurs tombes de leurs propres mains, en se livrant à toutes sortes de crimes contre le peuple de Palestine.

Il a comparé le destin réservé à Israël à celui des envahisseurs abyssiniens de Makkah qui ont essayé de démolir la Kaaba, l’année de l’Éléphant dans laquelle le Prophète Muhammed était né. Les envahisseurs ont été totalement anéantis par une intervention divine miraculeuse. L’histoire est mentionnée dans le Coran, dans la Soura al-Feel, No. 105.

Dweik a salué les martyrs de la révolution palestinienne ainsi que les prisonniers politiques de la résistance, y compris la dizaine de députés palestiniens qui croupissent toujours dans les cachots israéliens, sans accusation ni procès.

« Vous êtes des couronnes sur nos têtes. » À l’occasion du rassemblements, le premier ministre palestinien à Gaza, Ismaïl Haniya, a salué la foules imposante, disant que Gaza et la Cisjordanie avaient un destin commun.

Dweik, de son côté, a remercié Haniya, disant qu’il attendait et priait pour qu’il « nous guide dans nos prières à la Mosquée d’Aqsa après la libération. »

Naplouse, Tulkarem et Ramallah

Plusieurs milliers d'hommes et de femmes de tous âges ont participé à des rassemblements semblables à Naplouse, Tulkarem et Ramallah, malgré les tensions et l'appréhension de représailles israéliennes. Des drones israéliens ont survolé certains des rassemblements, apparemment pour prendre des photos et envoyer le message que « nous sommes là. »

Raafat Nasif, dirigeant islamique de la région de Tulkarem, a remercié le peuple palestinien pour son ralliement autour du Hamas malgré le harcèlement et les persécutions.

Photo
Rassemblement à Tulkarem, 13 décembre 2012


« Cette présence massive souligne le fait que le peuple adhère aux positions du Hamas et le soutient. Nous remercions le peuple palestinien pour sa générosité, son dévouement et son énergie tenace, » a-t-il dit.

Nasif a dit que le renouveau triomphal du Hamas en Cisjordanie n'aurait pas été possible sans l'extraordinaire résilience et la fermeté de la résistance islamique nationale dans la Bande de Gaza.

A Ramallah, un rassemblement impressionnant a eu lieu devant la mosquée principale, à Al-Bireh, au milieu d'une marée de bannières islamiques et de drapeaux palestiniens. Sheikh Jamal Tawil s'adressant à la foule a dit, « Le Hamas est témoin d'une renaissance, et c'est une nouvelle encourageante pour notre peuple et pour notre cause. »

Il a ajouté qu'aucun pouvoir local, régional ou international ne peut plus ignorer le Hamas.

« Grâce au Tout-Puissant, nous sommes devenus une force incontournable qui ne peut être ni ignorée ni négligée, en temps de paix ou en temps de guerre. »

A qui de droit :

Les observateurs et les commentateurs ont réagi de façon tout à fait positive à la relance des activités du Hamas en Cisjordanie .

Photo
Rassemblement à Naplouse, 13 décembre 2012


Des commentateurs israéliens ont exprimé leur appréhension que « la période dorée de calme » en Cisjordanie prenait fin, avec le retour spectaculaire du Hamas sur la scène cisjordanienne.

Lama Khater, femme au foyer et commentatrice politique, a dit que la reprise triomphale des activités du Hamas en Cisjordanie envoyait un message évident « à qui de droit ».

« Le message est que le Hamas est une réalité indélébile, un état de fait imposant et frappant que nul ne peut ignorer. »

Elle a ajouté que la participation de dizaines de milliers de personnes dépassait toutes les prévisions.

De nombreux Palestiniens en Cisjordanie , y compris d'anciens militants du Fatah, accordent maintenant au Hamas le bénéfice du doute tandis qu'Israël continue de voler les terres palestiniennes, de construire des colonies juives, de faire fi du droit international et de défier la communauté internationale.

« Notre peuple est en train de découvrir que le soi-disant processus de paix ne nous mène nulle part. Bien au contraire, il détruit notre cause et écarte toute perspective véritable d'établissement d'un Etat palestinien viable, » dit Ammar Kawasmeh, militant Fatah d'Hébron.

« C'est la raison pour laquelle nombreux sont ceux qui attendent du Hamas qu'il corrige la situation. »



Traduction : MR pour ISM / CZ pour Info-Palestine

Source : Al Qassam

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Résistances

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

19 décembre 2012