Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3675 fois

France / Israël -

Connaissez-vous TEL-AVIV « START-UP CITY » ?

Par

Dans son édition papier du 22 mai, La Tribune, quotidien économique français qui s’affirme désormais comme le plus fidèle soutien de la politique d’Emmanuel Macron (politique en voie d’hégémonisation du gouvernement Valls), publie un compte-rendu d’une conférence tenue le 11 mai à Tel Aviv sur ce que le jargon globich nomme les SMART CITIES, ces villes où la population est totalement enserrée dans un réseau dense d’informations instantanées sur tous les aspects de la vie quotidienne : des embouteillages aux horaires des trams, en passant par les pics de pollution, les horaires des soldes et le résultat du match de l’équipe locale de foot… lui parvenant par tous moyens : téléphones, tablettes, écrans divers dans les magasins, annonces sonores dans les stations de métro…

Connaissez-vous TEL-AVIV « START-UP CITY » ?

Sous le titre « SAFE AND SMART CITIES », la conférence de Tel Aviv, une initiative franco-israélienne, était consacrée spécialement à la sécurité intelligente en ville (http://safeandsmartcities.com).


Quelques extraits :

"La notion de sécurité était ici entendue au sens large, touchant non seulement la prévention et le contrôle des menaces physiques sur les personnes, mais aussi les éléments de la vie quotidienne, qui, relevant de la qualité de la vie peuvent déboucher sur des situations de fragilité et de vulnérabilité : encombrements de trafic, rupture d’approvisionnement énergétique, pic de pollution…

Le regard sur la ville intelligente a considérablement évolué ; il n’y a pas si longtemps, parler de la sécurité dans la ville intelligente se résumait à compter le nombre de caméras que les municipalités avaient pu implanter dans les rues. Aujourd’hui la convergence entre les préoccupations économiques, culturelles, sociales de vie citoyenne et de sécurité est actée. Si les enjeux de sécurité urbaine restent stratégiques, surtout dans le cadre de la collaboration franco-israélienne, l’approche est désormais différente : il s’agit avant tout de construire des écosystèmes transversaux associant de multiples acteurs pour réinventer la ville.


Safe and smart cities fut, selon moi, à l’image de ce que toutes les villes doivent être, des territoires de partage, de collaboration, de participation qui font se rencontrer des acteurs multiples – décideurs, industriels, petites et grandes entreprises, experts et grand public.

Enfin, j’ai été impressionné par l’énergie de Tel Aviv qui ne s’arrête jamais. Ouverte, curieuse, cosmopolite, dynamique, la White city est une start-up city dans la start-up nation.

Ce fut également un grand plaisir pour moi d’entendre Eddie Bet-Hadad, qui dirige le département « préservation de l’énergie et villes intelligentes » du ministère israélien de l’Energie et de l’Eau et porte en Israël et sur la scène internationale une vision systémique de la ville en développant un puissant écosystème au service de l’intelligence urbaine.
"


L’auteur de l’article est le professeur Carlos Moreno(*) et il est précisé que La Tribune était partenaire (sponsor ? financier ? agent publicitaire ? le terme « partenaire » est un des outils de la confusion sémantique organisée par le Capitalisme contemporain). Tout l’article est de la même veine et on se demande dans quelle région d’un monde pacifié se trouve cette ville blanche, intelligente où s’installent des réseaux transversaux de partage, de collaboration et de participation.

A moins évidemment de faire chorus avec la nouvelle ministre des Affaire Etrangères du gouvernement Netanyahou qui appelle carrément à l’élimination des Palestiniens. Car, à bien lire ce genre d’écrits, les Palestiniens n’existent déjà plus !

Au passage, le professeur MORENO signale que le programme de très haut niveau associait des élus d’Israël et de France, en tête desquels se trouvait le maire de Nice, Christian Estrosi et des élus de Marseille et de Toulouse (dont les noms ne figurent pas) et qu’Anne Hidalgo, maire de Paris, était présente à l’ambassade de France à Tel Aviv la veille de la conférence « pour s’associer à l’évènement ». Le capitalisme français était très bien représenté : Orange, Egis, Dassault systèmes, Suez Environnement, Alsthom, Vinci construction, Systra, parmi d’autres.

(*) Pour mieux faire connaissance avec le professeur Moreno voir http://www.moreno-web.net/portrait-2/.


Photo
http://comaguer.over-blog.com
Au fil des jours et des lectures n°198
24.05.2015



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France / Israël

Même sujet

Collabos

Même auteur

Comaguer

Même date

25 mai 2015