Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1335 fois

Jérusalem -

Construit pour détruire : le Mur de Séparation et l'avenir de la Palestine.

Par

Ce sont ces colonies "temporaires", ces villes subventionnées et fortifiées, qui dessinent la route du Mur. Une " mesure temporaire pour des besoins de sécurité " nous amène maintenant à une autre " mesure temporaire pour des besoins de sécurité " - le cycle destructeur de la construction continue.

La " Feuille de Route est en lambeaux " et pas par accident. Ce sont les affaires comme d'habitude pour le gouvernement le plus à Droite dans l'histoire d'Israël. Les affaires, c'est la construction et la construction est en pleine expansion.

Depuis plusieurs mois maintenant, avant et après le lancement de la Feuille de Route, les terres ont été confisquées et les maisons ainsi que les terres agricoles ont été rasées pour la construction du Mur de " séparation " au Nord de la Cisjordanie .

Les populations ont été séparées de leurs terres, les serres et les récoltes ont été détruites, les villes et les villages ont été encerclés par le mur qui serpente la Cisjordanie en annexant la terre pour Israël. Dans les zones à l'extérieur des principales enclaves qui ont été créées, des villes et des villages palestiniens seront enfermés.

Des agglomérations de 3 000 à 25 000 Palestiniens qui seront entassés derrière des fils barbelés et des barrières électrifiées.

Il y a 36 ans, les colonies de peuplement étaient une mesure " temporaire " selon les ordres militaires qui indiquaient que les confiscations massives de terres pour la construction des colonies étaient absolument nécéssaires pour "raison de sécurité". Ces raisons de " sécurité " ont vu, tout au long de ces années depuis qu'Israël occupe les Territoires Palestiniens, la construction de 123 colonies de peuplement et 380 000 Israéliens vivent maintenant en territoire palestinien. Si le mur est pour la sécurité, alors pourquoi n'est-il pas construit sur la Ligne Verte ?

Ce sont ces colonies "temporaires", ces villes subventionnées et fortifiées, qui dessinent la route du Mur. Une " mesure temporaire pour des besoins de sécurité " nous amène maintenant à une autre " mesure temporaire pour des besoins de sécurité " - le cycle destructeur de la construction continue. Cette dernière mesure temporaire, un mur en béton ou une clôture électrifiée de haute technologie avec jusqu'à 150 mètres de routes, fossés et fils de fer barbelé de chaque côté coutera 1,3 milliards d'euros. Le Mur permettra à Israël d'annexer environ 50% de la Cisjordanie , mais cette terre ne concerne que 2,4% de la population palestinienne. Prenez la terre, Laissez les gens, cela a toujours été la philosophie du Sionisme.

Nulle part ailleurs la confiscation des terres est aussi évidente que dans le secteur de Jérusalem. Là, le Mur est construit de façon à laisser un passage évident de la ville-colonie de Maale Adumim vers l'Est. Maale Adumim, est la plus grande colonie de peuplement illégale en Cisjordanie avec une surface de terres (confisquées) plus importante que celle de Tel Aviv. Cela laissera 300 000 Palestiniens du côté israélien du Mur. Il s'agit donc d'un Mur de " séparation " qui sépare les Palestiniens des Palestiniens, et non les Palestiniens des Israéliens.

Il n'y aura aucune liberté de mouvement une fois que les Murs seront construits. La difficile expérience a enseigné aux Palestiniens que la liberté de mouvement est un privilège qui est accordé ou refusé selon l'humeur des soldats. Dans le nord, là où le Mur est construit, les fermiers dorment dans leurs champs parce qu'ils ne savent jamais s'ils seront à nouveau autorisés à accéder à leur terre.


A Jérusalem, ce n'est pas seulement la terre qui va être confisquée mais une capitale entière. Annexer Jérusalem et ses environs empechera tout futur Etat palestinien d'être viable avec la mise pièces de la Cisjordanie et en donnant à Israël le contrôle du tourisme, de l'eau, des ressources en minerai et la majorité des terres agricoles fertiles de la Cisjordanie - les ressources vitales économiques et naturelles pour qu'un Etat palestinien fonctionne de façon indépendante.

La Feuille de Route est en lambeaux et le gouvernement de Sharon a travaillé dur pour mettre en pièces tous les aspects nécessaires à la construction d'un Etat Palestinien : Contiguïté territoriale : cassé, Réseau routier : endommagé, Services Publics : paralysés, Possibilités de revenus : bloqués.

Le monde a condamné la soif du gouvernement israélien pour la terre palestinienne par une résolution à l'Assemblée Générale des Nations Unies le 21 octobre dernier.

Maintenant, afin de préserver une possibilité pour un Etat palestinien souverain, avec la Ligne Verte comme frontière, la communauté internationale doit s'engager activement pour la fin de la construction du Mur et pour sa destruction losqu'il n'est pas construit sur la Ligne Verte. Sans cela, étant donné que Sharon a promis de finir le Mur d'ici 1 an, la construction du Mur signifie la destruction de la possibilité d'un Etat Palestinien imaginé par le Président Bush en 2005.

Il semble que le gouvernement de Sharon ait décidé que les Palestiniens resteront sans Etat. Il les sépare maintenant les uns des autres et il les emprisonne dans leurs propres maisons.

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Le Mur

Même date

3 novembre 2003