Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2091 fois

Salfit -

De nouvelles terres saisies au village de Kifl Haris pour le Mur de la Ségrégation

Par

Créé en 1990, l’Applied Research Institute de Jérusalem (ARIJ) est une organisation à but non lucratif dédiée à promouvoir le développement durable dans les Territoires Occupés Palestiniens et l’auto-suffisance du peuple palestinien par un plus grand contrôle de leurs ressources naturelles.

Récemment, l'armée israélienne a distribué des ordres militaires ayant pour but de confisquer 12 dunums de terre au nord de la colonie d'Ariel.
D'autre part, l'armée israélienne a fait passer un autre ordre de confiscation de terres pour 900 m² (mètres carrés) de terres situées au sud-ouest du village afin d'ériger une tour d'observation de l'armée sur la nouvelle route coloniale de contournement qui mène au bloc de colonies d'Ariel.

De nouvelles terres saisies au village de Kifl Haris pour le Mur de la Ségrégation


Carte 1 : Carte de localisation du village de Marda (agrandir la photo)


Situation, population et surface

Le village de Kifl Haris est situé le Gouvernorat de Salfit, à 23 kilomètres à l'ouest de la ville de Naplouse et à 16 kilomètres à l'est de la Ligne d'Armistice (Ligne Verte).
En 2004, la population totale du village était de 3500 personnes.

L'agriculture est devenue la principale source de revenu du village après la fermeture militaire israélienne de la Cisjordanie et de l'interdiction à la main d'oeuvre palestinienne d'aller en Israël.

La surface du village est de presque 10000 dunums, dont 1070 dunums de zone constructible tandis que le reste sont les principalement des plantations d'oliviers et d'amandiers ainsi que des terres à paturage.

Voir la carte 1 : Situation de Kifl Haris - Salfit.



Confiscation incessante de terres

Le village de Kif Haris est exposé en permanence à une campagne intensifiée de confiscation de terre et à la dévastation pour la construction des colonies israéliennes, la première ayant commencé en 1979 pour créer le noyau de la colonie d'Ariel qui, plus tard, sera agrandie aux dépens des villages voisins de Marda, d'Iskaka et de la ville de Salfit.

A ce jour, la surface totale confisquée à Kifl Haris pour construire et agrandir cette colonie est d'environ 1000 dunums.

On s'attend à ce que ce secteur augmente en raison de la construction d'une zone industrielle à l'ouest de la colonie.


Nouveaux ordres militaires de confiscation de terres

Récemment, l'armée israélienne a distribué des ordres militaires ayant pour but de confisquer 12 dunums de terre au nord de la colonie d'Ariel à Khallet Abu Hamad afin de construire le Mur de Ségrégation autour de la colonie en tant qu'élément 'du projet du Mur du doigt d'Ariel' conçu pour être établi aux dépens des terres de Salfit et du District de Qalqiliya dans le but d'annexer autant de terres que possible pour la grappe de colonies israéliennes répandues à travers tout le secteur avant de les annexer officiellement à Israël.

Voir photos 1, 2 & 3 : Kifl Hari - Salfit : Un certain nombre d'oliviers ont été coupés par les FOI pendant l'opération de la construction du Mur - (Photo courtesy of LRC)


La municipalité de Kifl Haris a présenté une objection devant la Haute Cour Israélienne contre l'ordre militaire, mais en vain.


D'autre part, l'armée israélienne a fait passer un autre ordre de confiscation de terres pour 900 m² (mètres carrés) de terres situées au sud-ouest du village afin d'ériger une tour d'observation de l'armée sur la nouvelle route coloniale de contournement qui mène au bloc de colonies d'Ariel.

Cette route passe sur 1040 mètres (1,04 kilomètres) à l'intérieur des terres de village avec une largeur maximum de 75 mètres (environ 7,8 dunums).


Voir photos 4 & 5 : Manifestants civils anti-Mur réprimés par l'armée israélienne - (Photos courtesy of LRC)



Les nouvelles mesures israéliennes étranglent les citoyens palestiniens du village et limitent leur déplacement dans le secteur. Elles les dépouillent de leurs terres et sources de revenu.


Source : www.poica.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Rapports

Même auteur

ARIJ

Même date

18 septembre 2005