Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3793 fois

Europe -

Des groupes de Chrétiens hollandais financent le vol de la Palestine

Par

Coincée entre une voiture géante et des magasins de meubles sur une aire de repos d’autoroute, un drapeau bleu et blanc avec l’étoile de David flotte nonchalamment par une journée étouffante d’été. Le bâtiment type usine situé juste à côté pourrait facilement passer inaperçu pour un voyageur qui cligne des yeux trop vite, mais le travail entrepris ici, au Centre d'Israël est loin d'être banal. Son personnel et sa direction ne se consacrent pas à la fabrication de produits ou à l'élaboration de stratégies de vente, mais ils recherchent des clients pour soutenir un projet politique controversé : l'expansion des colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés.

Le centre - situé à la périphérie de Nijkerk, une ville tranquille néerlandaise – est la domiciliation de Christenen voor Israël (Chrétiens pour Israël), une organisation qui considère la création de l'Etat d'Israël comme l'accomplissement d'une prophétie biblique. "C’est très important que nous, en Hollande, travaillions avec les Eglises pour leur faire savoir qu’Israël est l'un des acteurs importants de la Bible et qu'ils (les Israéliens) sont le peuple élu de Dieu», dit André Groenewegen, un porte-parole du groupe.

Plus loin de son bureau dans le couloir, un magasin fait un commerce florissant. Les marchandises vendues sont étiquetées "made in Israël» et une inspection plus approfondie révèle que certaines d'entre elles sont vendues par des entreprises dont le siège social est domicilié dans les colonies israéliennes en Cisjordanie .

La partie cosmétique de la boutique déborde de produits Ahava ; bien que proposés comme étant des minéraux de la Mer Morte, ces produits sont fabriqués dans la colonie de Mitzpe Shalem. Pour sa part, le site Internet du magasin propose des épices Amnon et Tamar Karmi, dont les sièges sociaux sont situés dans la colonie d'Alfei Menashe, près de la ville palestinienne de Qalqiliya.

Contrairement à presque tous les pays membres de l'Organisation des Nations Unies, les Chrétiens pour Israël refusent de considérer la Cisjordanie comme un territoire palestinien occupé. Selon Groenewegen, la Bible nous dit «que ça fait partie d'Israël. (Le droit international est en désaccord avec ce point de vue, la Quatrième Convention de Genève de 1949 dit qu’il est illégal pour une puissance occupante de transférer une partie de sa propre population civile dans le territoire qu'il occupe).

Bien qu'une brochure sur le présentoir à l’entrée du Centre déclare que l’une des activités du groupe est de soutenir les colonies de peuplement israéliennes en Judée et Samarie (nom biblique de la Cisjordanie ), Groenewegen affirme qu'il n'est pas au courant des projets spécifiques qui aident les colonies. Cependant, il reconnaît que «notre filiale», les Amis Chrétiens des Communautés israéliennes (CFOIC) est impliqué dans ce travail.

CFOIC a été créée en 1995 après que certains sionistes chrétiens aient décrété qu'Israël avait accordé trop de concessions à l'Autorité Palestinienne dans le cadre des accords d'Oslo. La documentation publiée par CFOIC explique que la Cisjordanie a été donnée au peuple juif il y a 4.000 ans. Le livre d'Ezéchiel dans l'Ancien Testament implore les Juifs à coloniser cette terre et à la rendre «plus prospère qu'avant", selon CFOIC.

"Nous ne considérons pas la Judée et la Samarie comme étant occupées", a déclaré Henk Poot, un pasteur actif dans CFOIC et les Chrétiens pour Israël. "Il n'a jamais eu d’Etat ou de peuple palestinien. En dehors de cela, nous croyons que la terre d'Israël a été promise par Dieu Tout-Puissant au peuple juif et donc, nous nous sentons très liés au mouvement sioniste religieux. "

Poot n'a pas répondu aux demandes de renseignements sur le montant de l'aide financière envoyée par la CFOIC aux colonies israéliennes. Pourtant, le site Web de l'organisme sollicite des dons pour l'installation de « caméras de sécurité » pour les portes de Zufim, une colonie à côté de Qalqiliya, ainsi que pour le maintien des étudiants à Ariel, une université pour colons.

Même s’ils soutiennent la colonisation que le gouvernement hollandais considère officiellement comme illégale, Chrétiens d'Israël et la CFOIC entretiennent des relations cordiales avec certains des hommes politiques les plus puissants aux Pays-Bas. Maxime Verhagen, le chef de la commission parlementaire du parti des Démocrates Chrétiens et le ministre sortant des Affaires Etrangères, ont exprimé leur soutien au travail des groupes de lobby pro-israéliens dans une interview publiée dans un bulletin d'information des Chrétiens pour Israël paru en début de mois.

Verhagen a défendu les atrocités israéliennes contre les Palestiniens de façon encore plus belliciste que la plupart de ses pairs dans les 27 gouvernements de l'Union européenne.


En Janvier 2009, Verhagen a visité la ville israélienne de Sderot comme un geste de solidarité avec ses habitants, trois civils israéliens y ont été tués par des roquettes tirées depuis Gaza à la fin 2008 et début 2009. Verhagen a refusé de se rendre dans la bande de Gaza où 1.400 Palestiniens ont été tués au cours des 3 semaines de bombardements israéliens.

Chrétiens pour Israël fait partie d'un vaste lobby pro-israélien ayant un poids politique important aux Pays-Bas. L'organisation la plus influente dans ce réseau de lobby est le Centre d'Information et de Documentation sur Israël (CIDI) à La Haye.

Lors des dernières élections générales aux Pays-Bas, l'un des membres de l’équipe du CIDI, Wim Kortenoeven a gagné un siège au parlement pour le Parti pour la Liberté, dirigé par le politicien d'extrême-droite, Geert Wilders. Ce parti est en pourparlers avec les Démocrates-Chrétiens au sujet d’une possible formation d'un gouvernement de coalition.

Un autre lobbyiste pro-israélien, Gidi Markuszower, avait été nommé en tant que candidat sur la liste électorale de Wilders, mais la candidature de Markuszower a été retirée à un stade tardif de l'élection, parce qu'il aurait soi-disant été précédemment arrêté pour port d'arme à feu en public.

Max Wieselmann, un représentant des Juifs Européens pour une Paix Juste, une organisation qui milite pour que les droits des Palestiniens soient respectés, a déclaré que Chrétiens pour Israël avaient des liens étroits avec des diplomates israéliens. "Vous pouvez toujours voir l'ambassadeur d'Israël lors de leurs réunions ou quand ils ont des soirées et des réceptions," a ajouté Wieselmann.
«C'est un peu drôle. Nous avons toujours dit - et c'est la même chose pour les fondamentalistes chrétiens aux Etats-Unis - qu'ils ne sont pas intéressés par les Juifs en tant que peuple, mais seulement pour véhiculer leurs propres opinions.»

Source : http://www.ipsnews.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Sionisme

Même auteur

David Cronin

Même date

1 août 2010