Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3818 fois

Salfit -

Des panneaux de signalisation israéliens donnent un nouveau style à l'activisme

Par

Les Israéliens qui conduisaient sur la route 505 en Cisjordanie ont été accueillis par des panneaux de signalisation inattendus.
Les panneaux de signalisation qui les guident habituellement vers les colonies leur ont rappelé samedi l'illégalité de la construction sur les terres confisquées de Cisjordanie.
Une pancarte indiquant Ariel, la plus grande colonie de nord de la Cisjordanie, construite sur la terre appartenant aux villageois palestiniens de Salfit, indique maintenant la route en direction de la "terre volée" en Hébreu, en Arabe et en Anglais.

Des panneaux de signalisation israéliens donnent un nouveau style à l'activisme


"1967 : Occupation; 2005 : Mur d'Apartheid à Salfit" peut-on lire sur les pancartes.
Un autre pancarte qui indique la distance pour aller jusqu'à Ariel depuis un checkpoint israélien : 12km, rappelle aux conducteurs l'occupation permanente et la construction du mur de séparation autour des villes palestiniennes.


Les pancartes de la vérité, un groupe d'activistes israéliens et internationaux agissant en solidarité avec les Palestiniens locaux, ont modifié les panneaux de signalisation samedi pour coïncider avec le 38ème anniversaire de l'occupation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza en 1967.
(Voir les photos des pancartes routières changées des heures avant la manifestation)


Anniversaire douloureux

Plus tard sdans la journée, les manifestants ont protesté contre le Mur de Séparation.

"Nous sommes venus ensemble aujourd'hui pour apporter une certaine vérité aux panneaux de signalisation en Cisjordanie et spécifiquement à Ariel, où tous les panneaux indiquent les colonies et ignorent la réalité actuelle des Palestiniens," a dit l'un des organisateurs et membre de l'International Women's Peace Service (IWPS)), H. M, qui a demandé, pour sa protection, que ses nom et prénom ne soient pas divulgués.


"Les pancartes de signalisation routière qui indiquaient les colonies pour Juifs seulement annoncent maintenant les réalités historiques et actuelles," a-t'elle dit.



Confrontation

Les activistes qui marchaient avec les villageois palestiniens de la région de Salfit, ont été confrontés aux soldats Israéliens.


"Nous marchions hors du village, en direction de la route principale, et les soldats nous ont arrêtés, ils étaient 40 ou 50 avec 15 jeeps. Nous avons fait une ligne, mais ils ont continué à nous repousser, et à un certain moment, ils se sont précipités vers l'avant et ils ont commencé à nous frapper.

Ils ont pris un israélien et l'ont frappé. Ils l'ont blessé à la tête et aux jambes, et il a été évacué vers un hôpital", dit H M.

Un Palestinien du village de Marda, Adel Shehadah, a été également blessé, selon des témoins oculaires. Tous les deux ont été hospitalisés, et les informations sur leur état n'étaient pas immédiatement disponibles.

Vendredi, Israël a révélé qu'il prévoyait construire 22 maisons supplémentaires à Ariel, en dépit des appels américains de la semaine dernière pour qu'Israël mette fin à l'expansion des avant-postes de colonies.



Annexion continue


La marche de protestation sur la route 505 de Marda à Kifl Hares, parallèle au tracé du mur prévu, devait affirmer le droit des villageois à être sur leur terre, a indiqué Naffat Khuffash, un organisateur palestinien de la manifestation et résidant de Marda.


"Nous avons appelé à protester afin de demander la fin de l'occupation et de l'annexion de nos terres de Salfit.
Lorsque le Mur sera construit, il coupera Salfit en trois parties, et l'isolera de Naplouse" a dit Khuffash, qui est le coordinateur du Comité Populaire pour la Résistance au Mur d'Apartheid.

Khuffash déclare que les fermiers sont menacés par la barrière dans le secteur.

"Hier des centaines d'oliviers ont été abattus devant moi, et cela m'a fait profondément souffrir. Ils coupent des centaines d'années de dur labeur et de sueur des Palestiniens. Maintenant le fermier qui travaille pour construire sa terre voit son travail réduit à néant pour la seule raison que de frayer un chemin vers les colonies illégales... ce qui m'incite à douter qu'une paix puisse se concrétiser."


Mercredi et jeudi dernier, 500 arbres ont été abattus à Marda pour le tracé de la boucle d'Ariel du mur de séparation.


Le Mur a été jugé illégal par la Cour Internationale de Justice basée à La Haye en Juillet 2004


Voir la carte du Mur dans la région de Salfit

Source : http://english.aljazeera.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Non Violence

Même auteur

Laila al-Haddad

Même date

5 juin 2005