Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1768 fois

USA -

Désinvestissement et Sabra et Shatila

Par

> qumsi001@hotmail.com

Pourquoi tant de medias font-ils référence au meurtre de 14 athlètes israéliens aux Jeux Olympique de 1972 par un groupe palestinien dissident mais font rarement mention des pogroms et des meurtres de Sabra et Shatila ?
Sharon est un terroriste depuis des décennies. Des décennies avant même la création du Hamas ; des dizaines d’années avant la création d’Al Qaeda.

Entre les 16 et 18 septembre 1982, près de 3000 réfugiés palestiniens ont été massacrés dans les camps Sabra et Shatila de Beyrouth. Ils ont été massacrés par la Christian Phalangia (Phalanges Chrétiennes), milice libanaise de droite, envoyées dans les camps par le ministre israélien de la défense d’alors, Ariel Sharon.

Au cours des massacres, les troupes israéliennes ont encerclé les camps et apporté aux phalangistes des soutiens logistiques.

Le 25 septembre 1982, 400 000 israéliens manifestaient pour réclamer une Commission d’enquête. Laquelle commission, formée trois jours plus tard, a établi que Sharon portait « la responsabilité personnelle » des massacres.

Combien d’américains savent-ils qu’avant de décider de retirer les forces de l'OLP (Organisation palestinienne de libération), Arafat avait réclamé des assurances au Etats-Unis pour la protection des civils palestiniens qui resteraient sur place en état de vulnérabilité ?

Et que le 20 août les Etats-Unis ont envoyé à l’OLP un engagement écrit statuant que les civils seraient en sécurité et que les Etats-Unis accorderaient leur garantie sur la base des assurances reçues d’Israël et de certains groupes libanais (la milice de droite) avec lesquels les Etats-Unis étaient en contact ?

Quelle était – quelle est – notre responsabilité dans ces massacres ?

A l’égard des survivants et des parents des victimes ?

Sharon, dans le passé, a été responsable d’attaques terroristes contre les civils palestiniens de Qibya (1953) et de Gaza (1970) et contre les civils libanais et palestiniens dans l’attaque contre le Liban qui a précédé les massacres des camps. Et ça a englobé sans distinction le bombardement des hôpitaux, des camps de réfugiés, des écoles et des villes.


Les américains y compris les politiciens, les journalistes et les leaders religieux doivent se poser ces questions :

• Osama Bin Laden est à juste titre considéré comme un criminel pour le meurtre de 2800 américains le 19/11/2001. Pourquoi Ariel Sharon, qui a assassiné près de 3000 palestiniens entre les 16 et le 18 sept. 1982, est-il considéré comme un « homme de paix » par le président Bush ?

• Pourquoi les Etats-Unis dépensent-ils des milliards de dollars dans la chasse à Bin Laden mais offrent-ils à Sharon des milliards de dollars ?

• Pourquoi les Etats-Unis cherchent-ils à tuer Ben Laden quand Sharon a été invité à la Maison Blanche des Bush neuf fois ?

• Est-ce que cette ambiguïté aurait à voir avec la conception des leaders selon laquelle les vies états-uniennes et israéliennes valent plus que les vies arabes ? S’il y a une autre raison, quelle est-elle ? Quelle que soit la ou les raisons, comment dissiper les convictions arabes et musulmanes, convictions partagées par de nombreuses populations européennes et du Tiers Monde, selon lesquelles les Etats-Unis sont de nouveau en guerre contre les musulmans et l’Islam, dans le cadre du soutien qu’ils apportent depuis des décennies au nettoyage ethnique des palestiniens par Israël ?


• Si le Gouvernement saoudien est prétendument et indirectement responsable du 9/11 parce que des individus saoudiens ont soutenu des extrémistes musulmans comment justifions-nous aux yeux des Arabes et des Musulmans le fait que le gouvernement des Etats-Unis finance les colons extrémistes juifs qui affirment que Dieu leur a donné le droit de confisquer leurs terres aux Palestiniens et de les en expulser ?

Ces affirmations fanatiques sont soutenues par les leaders des fondamentalistes chrétiens, eux aussi bienvenus à la Maison Blanche, comment expliquons-nous que des groupes extrémistes états-uniens chrétiens et juifs puissent envoyer des fonds déductibles de leurs impôts aux colons dont l’existence sur les terres occupées est illégale au regard de la loi internationale ?


• Les Etats-Unis s’attendaient à ce que le monde partage son chagrin et sa colère du 9/11/ ?
La réponse du monde a été plus qu’unanime. Mais si nous nous attendions à ce que les musulmans et les arabes « partagent notre peine » quand leur retournerons-nous la réciproque ?

• Que dirions-nous si un gouvernement avait une fois seulement, sans parler des neuf autres, invité Bin Laden à titre officiel ?
Nous qui avons demandé à nos alliées de l’OTAN de nous aider à faire la chasse à Bin Laden, quelle serait notre réponse à la Ligue Arabe ou à la demande palestinienne, de les aider à capturer et à juger Sharon pour ses crimes de guerre ?

• Enfin, pourquoi nos medias ont-ils ignoré ce crime de guerre, surtout à la lumière du fait que Sharon, dont la carrière politique s’était terminée par la disgrâce en 1982, est premier ministre d’Israël et a pour ami le plus proche le Président Bush ?

• Pourquoi tant de medias font-ils référence au meurtre de 14 athlètes israéliens aux Jeux Olympique de 1972 par un groupe palestinien dissident mais font rarement mention des pogroms et des meurtres de Sabra et Shatila ?

Sharon est un terroriste depuis des décennies. Des décennies avant même la création du Hamas ; des dizaines d’années avant la création d’Al Qaeda.

Si une guerre états-unienne « contre la terreur » a un sens et doit être prise au sérieux par le reste du monde il faut y inclure l’opposition à l’utilisation de la terreur par les états « amis » Israël compris •

Source : http://qumsiyeh.org

Traduction : CS pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Histoire

Même auteur

Mazin Qumsiyeh

Même date

15 septembre 2004