Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3448 fois

Negev -

Destruction d’une mosquée dans un village non-reconnu d' al-Naqab (Negev)

Par

Article de Tsahar Rotem paru dans l'édition électronique en anglais du quotidien israélien Ha'aretz.

Le village bédouin du Néguev était furieux hier après que les inspecteurs du Ministère de l'Intérieur aient détruit une mosquée dans le village non-reconnu de Til al Malah le 6 février 2003.

Le Député de la liste United Arab, Talab A Sana, a prévenu que la destruction «dépassait le tolérable. Ceci est très grave et dangereux et pourrait mener à un soulèvement public».

La mosquée de 100 mètres carrés avait été construite avec les 100.000 shekels collectés par 3.000 villageois et, vendredi, il était prévu d'y tenir des prières communales. Cette destruction sans précèdent de la mosquée a poussé les villageois à entreprendre immédiatement la construction d'une nouvelle mosquée sur le même site. En raison de la non-reconnaissance du village par les autorités israéliennes, aucune construction n'y est permise et le bâtiment a été déclaré illégal.

«C’est le premier incident de dommages infligés à un lieu saint et à la dignité des musulmans dans le Néguev», dit A Sana, lui-même bédouin.

Les représentant bédouins ont dit qu'ils avaient prévu de contester légalement les ordres de démolition, mais qu'ils n'avaient pas eu le temps de soumettre un appel parce que les inspecteurs étaient arrivés très tôt le matin.

Le Dr Awad Abu Freikh, membre du Conseil du village, a dit que la situation actuelle ne laisse pas d'autre choix aux bédouins que de construire une autre mosquée sans permis.

Jaber Abu Kef, président du Conseil Régional des villages non-reconnus, a dit que cette démolition est «l'étincelle qui pourrait embraser le Néguev».

Le Ministère de l'Intérieur et d'autres bureaux de l’Etat ont dernièrement durci les lois sur la construction et l'urbanisme dans le secteur bédouin du Sud, accusant les bédouins de « s'accaparer » de la terre appartenant à l'État dans le Néguev. Cependant, l'État doit arriver à trouver une solution pour les 70.000 personnes qui vivent dans des villages tels que Til al Malah, qui n'ont aucune infrastructure ni urbanisme. Le Gouvernement est supposé envisager un projet d'investissement de 1 milliard de shekels pour la communauté bédouine dans le Néguev. Ce projet a été formulé sans concertation avec les bédouins et donc, pour leurs dirigeants, n'est pas acceptable.

Les groupes de Droits Civiques sont scandalisés par cette destruction. L'Association des Droits Civiques en Israël ont écrit une lettre virulente au Premier Ministre, demandant qu'il ordonne l’arrêt immédiat de toutes les mesures contre les villages non-reconnus tant qu'une solution n'est pas trouvée pour les villageois.

Source : www.ummahnews.com

Traduction : MG

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Negev