Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1459 fois

Palestine occupée -

Discours de dr. Ramadan Shallah, secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique en Palestine à l’occasion de la commémoration de la Nakba

Par

15/5/2017 - « Aujourd’hui, c’est le jour de la grande commémoration, la commémoration de la douloureuse Nakba de la Palestine, en 1948. La commémoration du plus grand crime de pillage armé et d’épuration ethnique dans l’histoire de l’humanité, lorsque la terre de la Palestine fut conquise, et que son peuple authentique et ses ayants-droit furent tués, terrorisés et expulsés. »
« Nous demeurons accrochés au choix de ‘la libération totale’, quels qu’en soient le prix et les sacrifices »

Discours de dr. Ramadan Shallah, secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique en Palestine à l’occasion de la commémoration de la Nakba

Al Awda, le Retour
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Louanges à Dieu, prières et paix sur le messager de Dieu, notre maître Mohamad, et sur sa famille et compagnons

« Sont autorisés à se battre les victimes d’une agression, qui ont été injustement opprimées, et Dieu a tout pouvoir pour les secourir. Tel est le cas de ceux qui ont été injustement chassés de leurs foyers uniquement pour avoir dit : « Notre Seigneur est Dieu ! » Si Dieu ne repoussait pas certains peuples par d’autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Dieu assistera assurément ceux qui aident au triomphe de Sa cause, car la force et la puissance de Dieu n’ont point de limite ». (Coran, Le pèlerinage, 39-40)

Aux fils de notre peuple grandiose
Aux fils de notre nation arabo-islamique,
A tous les libres de ce monde,

Aujourd’hui, c’est le jour de la grande commémoration, la commémoration de la douloureuse Nakba de la Palestine, en 1948. La commémoration du plus grand crime de pillage armé et d’épuration ethnique dans l’histoire de l’humanité, lorsque la terre de la Palestine fut conquise, et que son peuple authentique et ses ayants-droit furent tués, terrorisés et expulsés, par la force des armes et les massacres sionistes pour coloniser la Palestine, sous le couvert de l’occupation britannique, et proclamer, comme ce jour, 69 ans plus tôt, la fondation de l’Etat juif sioniste sur la terre de notre patrie, la seule patrie que nous possédons et que nous connaissons.

A ceux qui aiment la Palestine, partout dans le monde : Nous ne commémorons pas la Nakba pour nous rappeler le crime commis, les douleurs amères ni la souffrance passée. La Nakba se déroule encore, notre peuple continue à la vivre et à souffrir de ses conséquences, tous les jours, à toute heure, dans son épreuve qui se poursuit, sur la terre de Palestine, dans l’exil et les déportations. La continuation de la Nakba, non seulement dévoile ses auteurs, les voleurs de patries, et dévoile la laideur de la violence et de la terreur avec lesquelles ils ont volé notre patrie, et imposé l’Etat des affabulations, des mythes religieux et des allégations historiques, mais elle dévoile surtout le mirage de la paix et le mensonge du règlement, nés suite aux défaites et aux déséquilibres des rapports de force. Des tentatives douteuses de les faire revivre actuellement et de les vendre à nouveau sont entreprises, avec tout ce qu’elles comportent d’illusions, d’injustice et de déni du droit de notre peuple et de sa cause.

Aux fils de notre peuple et de notre nation, en tous lieux.
La commémoration de la Nakba intervient dans un environnement arabe officiel, régional et international le pire qui soit dans l’histoire du conflit, sinon dans l’histoire de la nation. Un environnement où domine dans notre monde arabe un état de paix globale avec « Israël », mais à demi-avoué, et un état de guerre déclarée contre tous ceux qui rappellent au monde que nous avons une patrie qui s’appelle Palestine… Un environnement malsain, où l’élite arabe, celle qui diffuse la culture du défaitisme et du désespoir, nous dit : la Palestine est perdue, elle ne reviendra pas, et le fait de parler de sa libération n’est que de l’imagination ou de la folie !

Au moment de commémorer la Nakba, cette année, le monde attend l’arrivée du nouveau président américain, Trump, au pays des « deux lieux saints » le réceptacle de la révélation. Les plus grands dirigeants de la région ont été sollicités pour le recevoir, à la manière d’un carnaval inédit… Trump vient, imbu d’espoir de caresser les deux meilleures qualités des Arabes, comme cela a été dit, la générosité et l’oubli… L’invité sera probablement surpris de savoir que ses hôtes ont oublié la Palestine, al-Quds et al-Aqsa, le troisième lieu saint, sans réaliser que celui qui abandonne al-Quds abandonne également la Mecque ! Quant à la générosité arabe, le César de la nouvelle Rome vient pour prélever la « jizya » (l’impôt) de quelques arabes et musulmans, qui s’élève à des centaines de milliards de dollars, comme prix des ventes d’armes américaines, dont une partie ira remplir les poches des juifs américains richissimes, qui financeront le crime de l’engloutissement et de la judaïsation d’al-Quds. Par cette sinistre visite, la région entrera probablement dans une nouvelle ère, selon tous les critères, où les ennemis de la nation auront l’ambition de redessiner les cartes de la région, de changer son identité, de liquider la cause de la Palestine, de fixer et d’inclure « Israël » en tant qu’Etat naturel et dominant dans la région, et de diviser et morceler les Etats arabes centraux, sur une base confessionnelle, religieuse et ethnique, ce qui justifiera et légalisera la présence d’ « Israël » en tant qu’Etat juif.

Dans le cadre de ce vent américain qui souffle sur la région, et des dangers qu’il comporte, et à l’occasion de la commémoration de la douloureuse Nakba, au nom de nos blessures qui saignent en Palestine et dans al-Quds, nous adressons aux fils de notre peuple et de notre nation, et à tous les êtres libres et dignes de ce monde, plusieurs messages :

1- Nous espérons que le régime arabe guérisse de l’illusion consistant à s’appuyer sur les Etats-Unis et « Israël », et que les dirigeants et chefs arabes réalisent que la sécurité des pays arabes et musulmans est assurée par leurs peuples et non par leurs ennemis. Nous leur disons : ne répétez pas l’erreur de vos aïeux, lorsqu’ils ont combattu les musulmans turcs sous la bannière de la Grande-Bretagne et de ses alliés, et la bannière du général Allenby qui a dit, en occupant al-Quds : « Aujourd’hui, c’est la fin des Croisades ! » Ils l’ont fait, voulant l’indépendance arabe, mais ils ont obtenu le colonialisme qui a divisé la région et a implanté « Israël » en son cœur !

2- Nous nous inclinons, lors de cette commémoration, en hommage à la grandeur de notre peuple, que les faiseurs de Nakba n’ont pu briser sa volonté tout au long de l’histoire du conflit, et nous affirmons que la réponse normale et nécessaire à la Nakba continue, est l’unité de tout le peuple palestinien, pour affronter le projet sioniste, qui n’a pas encore abandonné, jusqu’à cet instant, l’objectif de détruire le peuple palestinien et d’arracher ce qui en reste de sa patrie la Palestine.

(…)


Retrouvez le discours de Ramadan Shallah dans son intégralité sur CIREPAL, le Centre d’Information sur la Résistance en Palestine.


Source : CIREPAL

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Ramadan Shallah

Même date

17 mai 2017