Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1944 fois

Jérusalem -

Enhardi par Trump, Israël resserre son emprise sur Jérusalem

Par

15.02.2018 - Israël a commencé à travailler sur un nouveau projet colonial à Jérusalem Est occupée, la construction d’un centre d’études religieuses juive a démarré dans la Vieille Ville mardi soir, selon le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR). Le Centre est situé à une courte distance de la mosquée Al-Aqsa, un des sites les plus sacrés de l’Islam. Le PCHR a déclaré que le projet est en violation directe des droits des Palestiniens à Jérusalem, et qu’il « faussera gravement et changera les caractéristiques historiques de la cité. »

Enhardi par Trump, Israël resserre son emprise sur Jérusalem

Cela fait partie des plans pour effacer la culture palestinienne, réinventer l’histoire de Jérusalem selon un récit sioniste et pousser les Palestiniens hors de la ville. Le projet se déroule en même temps que les autorités israéliennes installent un poste de contrôle militaire à la Porte de Damas, une entrée de la Vieille Ville largement utilisé par les Palestiniens.

La décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël semble avoir « donné le feu vert aux autorités israéliennes pour exproprier le territoire palestinien, en particulier Jérusalem occupée, en faveur des projets de colonies, » a ajouté le PCHR.

Les autorités israéliennes ont approuvé le projet en 2015. Le plan consiste à construire un immeuble de trois étages sur 2.800m² à Jérusalem Est.

La construction de cette colonie violera le droit international, comme il violera la résolution adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies en décembre 2016, qui déclare qu’Israël doit « cesser immédiatement et complètement toutes les activités de colonisation dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est. »

L’Autorité palestinienne a appelé les gouvernements du monde entier à stopper le projet de construction et à faire pression sur Israël pour qu’il respecte le droit international.

Imposer des taxes sur les églises palestiniennes

Les Palestiniens condamnent également la décision d'Israël de commencer à collecter des impôts auprès des églises et des institutions des Nations Unies à Jérusalem.

"Les autorités d'occupation israéliennes ont pris cette mesure - qui est la dernière agression contre notre capitale, la ville occupée de Jérusalem, et ses habitants d'origine - pour remplir les illusions des autorités d'occupation de les déplacer de force", a déclaré Yousef al-Mahmoud, un porte-parole de l'Autorité palestinienne.

La décision du conseil municipal de Jérusalem sous contrôle israélien est basée sur une revendication de Gabriel Hallevy, un professeur de droit israélien, selon laquelle les exemptions fiscales pour les églises s'appliquent uniquement aux biens utilisés pour la prière ou l'enseignement de religion.

Le conseil a commencé à collecter environ 186 millions de dollars de 887 propriétés à Jérusalem appartenant à des églises et à des agences des Nations Unies, après avoir gelé leurs comptes bancaires.

Les organisations touchées comprennent l'UNRWA, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens.

La municipalité a déjà saisi environ 3 millions de dollars de l'église catholique, 2 millions de dollars de l'église anglicane, 500.000 dollars de l'église arménienne et 161.000 dollars de l'église orthodoxe grecque.

Vider Jérusalem

Les dirigeants de l'Eglise ont déclaré que Nir Barkat , le maire israélien de Jérusalem, viole les traités internationaux qui exonèrent les églises des impôts de l'Etat.

Al-Mahmoud, de l’AP, a affirmé qu’aucune loi au monde impose des taxes aux lieux de culte, à l'exception des lois de l'occupation.

Israël cherche maintenant à réinterpréter cette loi, qui a été maintenue depuis l'époque de l'Empire ottoman.

Atallah Hanna, archevêque de l'Église orthodoxe grecque, a estimé que l'imposition de taxes marque le dernier effort d'Israël pour vider Jérusalem de ses institutions chrétiennes et de ses résidents palestiniens.


(1) http://pchrgaza.org/en/?p=10397






Source : The Electronic Intifada

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Tamara Nassar