Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2213 fois

USA -

Est ce que le Hamas est une organisation terroriste ?

Par

L'administration Bush devrait sérieusement envisager de retirer le Hamas de la liste des organisations terroristes du Département d'Etat.
La plupart des gens ne se rendent pas compte que le Hamas (parti de la Résistance Islamique) a maintenu sa trêve avec Israel et a arrêté toutes les missions d'attaques-suicides depuis plus d'un an et demi. Leur retenue prouve qu'ils sont sérieux concernant leur envie de trouver un moyen pacifique pour résoudre le long conflit.

Malgré les tentatives de renoncement à la violence du Hamas, les attaques israéliennes contre les Palestiniens ont considérablement augmenté depuis que le Hamas a été élu en janvier 2006.

Israël refuse de reconnaitre le parlement élu de façon démocratique et fait tout ce qu'il peut pour les évincer du pouvoir. C'est pourquoi les Etats-Unis devraient s'impliquer et persuader Israël d'accepter le droit souverain des Palestiniens à choisir leurs propres représentants.

Le retrait du Hamas de la liste des organisations terroristes serait une bonne première étape dans cet effort.

Cela reconnaitrait la transformation du Hamas en une organisation politique et refuserait à Israël la justification morale pour le kidnapping des membres du gouvernement du Hamas. Plus de 64 fonctionnaires et parlementaires du parti ont été enlevés ces deux derniers mois.

Cela doit s'arrêter. L'administration Bush doit agir en tant que "médiateur honnête" et prouver qu'elle est disposée à soutenir sa rhétorique au sujet "de la propagation de la démocratie" au Moyen-Orient.

Si le Hamas démontre sa volonté de cesser les attaques-suicides et de rejoindre le processus politique, il devrait être récompensé de son comportement. Les USA devraient encourager la participation du Hamas à la politique ainsi que reconnaître son respect des termes de sa trêve depuis un an et demi. Ce sont des signes prometteurs que l'ensemble du paysage du conflit peut changer.

Nous ne devrions pas oublier que d'autres prétendues organisations terroristes se sont transformées en organisations organismes politiques légitimes. Le Sinn Fein en Irlande a évolué en branche politique de l'IRA et a actuellement 3 membres au Parlement britannique.

Israël a sa propre histoire des groupes terroristes, l'Irgun et le Groupe Stern, qui ont joué un rôle important dans la fondation de l'état israélien, ont produit deux de ses futurs premiers ministres, Menachem Begin et Yitzhak Shamir.

Le Hamas devrait avoir la même opportunité de passer de la lutte armée à l'engagement politique tout pendant qu'ils restent engagés dans la paix.

La liste des organisations terroristes du Département d'Etat ne devrait pas simplement être une chronique des "mal-faisants" et des ennemis de l'Etat. Elle devrait faire partie d'une stratégie plus large destinée à éloigner les gens et les groupes du militantisme.



La lutte du Hamas pour maintenir la Paix

Les territoires occupés ont été constamment sous un état de siège depuis les élections de janvier. Israël a largement intensifié sa campagne de provocations, de bombardements, d'attaques de missile, de démolitions de maisons et d'assassinats ciblés bien que le Hamas ait refusé d'exercer des représailles.

Plus de 200 Palestiniens ont été tués dans des incursions israéliennes depuis que le soldat des FOI, Galid Shalit, a été capturé le 28 juin. (La capture de Shalit est protégée par les Conventions de Genève comme un acte légitime de résistance contre une occupation illégale. Il n'y a aucune indication qu'il ait été blessé ou maltraité)

La situation de sécurité est devenue tellement mauvaise que les agents israéliens s'approchent maintenant des hommes suspectés d'être des militants dans les rues de la ville de Ramallah et les abattent en public.

C'est tout simplement une violence de mafia et une infraction claire au droit international.

Eliza Ernshire raconte un incident effroyable du travail de la police israélienne "du genre exécution" dans son dernier article sur Counterpunch : "Meurtre rue Rucarb". C'est une histoire choquante même pour ceux qui sont au courant de la stratégie de la main forte d'Israël contre une population civile sans défense.

Les opérations incessantes d'Israël dans les territoires ont été accompagnées d'un blocus total de l'aide humanitaire et des approvisionnements médicaux. La principale centrale électique de la région a été anéantie par les missiles israéliens laissant 800.000 Palestiniens sans électricité ou sans eau courante.

Bien que le Hamas ait été confronté aux incitations, aux kidnappings, aux assassinats et à la brutalité quotidiens, ils n'ont pas autorisé UNE SEUL ATTAQUE -SUICIDE CONTRE LES CITOYENS ISRAÉLIENS.

Que peuvent-ils faire de plus pour obtenir le soutien de Washington ?

Les responsables du Hamas ont travaillé inlassablement pour la libération des deux journalistes de FOX qui ont été enlevés par les brigades du Jihad Islamique. On ne doute pas que sans leur participation les résultats auraient été désastreux.

Est-ce que cela ne prouve pas qu'ils sont et qu'ils peuvent être des interlocuteurs fiables pour résoudre des questions critiques de sécurité ?

Nous devons accepter que le "changement est possible" pour que les choses aillent mieux. Les groupes, comme les gens, sont capables de transformation. Le Hamas a fait les changements cruciaux dans son approche, mais il a besoin de l'aide de l'administration Bush. Ils doivent savoir que Bush est sérieux dans son soutien "d'une solution de deux états" et qu'ils seront traités équitablement s'ils arrêtent leurs attaques contre Israël.

L'administration a une occasion d'atténuer la haine qu'elle a semée par son soutien cynique de la guerre contre le Liban. Elle peut changer de direction, revoir sa politique erronée et faire une tentative honnête de résoudre une question qui continue à consumer les coeurs et les esprits de tous les Musulmans, Chrétiens et Juifs dans le Moyen-Orient.

Le retrait du Hamas de la liste des organisations terroristes du Département d'Etat est une situation de "gagnant-gagnant" pour tout le monde. cela légitime l'élection palestinienne, rapproche Israël d'un accord négocié avec l'Autorité Palestinienne et améliore l'administration Bush aux yeux de ses critiques.

Washington peut encore jouer un rôle central dans ce long conflit, mais il devra prendre une mesure audacieuse et être persévérant.

Le parlement du Hamas représente les aspirations nationales des Palestiniens. Israël n'a aucun droit de perturber ou de déloger le gouvernement à moins qu'il constitue une menace claire pour sa sécurité nationale. Tant que le Hamas est disposé à maintenir sa trêve, il ne pose en aucun cas un tel danger et on devrait le laisser prendre ses responsabilités.

Si le Hamas revenait à sa campagne d'attaques-suicide, Bush pourra toujours les remettre sur la liste du Département d'Etat. Mais, pour l'instant, il devrait adopter une approche plus constructive, donner au Hamas le bénéfice du doute, et renforcer ces premiers signes de démocratie palestinienne.


Source : http://www.informationclearinghouse.info/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Mike Whitney

Même date

2 septembre 2006