Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1098 fois

Algérie -

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien

Par

Le judoka algérien Fethi Nourine refuse de partager le tatami avec le judoka israélien aux Jeux Olympiques de Tokyo. Fethi Nourine est un athlète, judoka algérien de haut niveau, plusieurs fois médaillé de bronze et d’or aux championnats d’Afrique. Il avait déjà dénoncé la normalisation avec l’État colonial en refusant une précédente rencontre avec un représentant d’Israël en 2019.

Fethi Nourine rappelle à quel point notre dignité est liée à la lutte du peuple palestinien

Fethi Nourine réitère. Il affirme et confirme, ne déroge pas, pieds-nus, sur le tatami.

Cette année, Fethi Nourine déclare à nouveau forfait contre un israélien aux prestigieux Jeux Olympiques de Tokyo et fait honneur au kimono en terre nippone, justement là où est né le Judo.

Dans le même temps, le judoka algérien dénonce publiquement à la face du monde ce qu’est Israël avec ses alliés impérialistes et il rappelle les enjeux géopolitiques de telles rencontres faisant écho par exemple aux mondiaux de 1978 en Argentine durant lesquels Jorge Rafael Videla continuait de pratiquer la torture contre les opposants du régime, et ce, à deux pas des réunions sportives.

L’athlète rappelle la lutte et la résistance des Palestiniens chassés de leurs demeures, emprisonnés, torturés et assassinés. Il rappelle ce que vivent au quotidien les habitants de Sheikh Jarrah, de Gaza, de Nazareth, aujourd’hui comme hier.

L’athlète rappelle à quel point notre dignité est aussi liée à la lutte du peuple palestinien.

De nombreux médias français dévoués à la cause sioniste se sont empressés d’affubler son boycott par un risible « ne prend pas le risque d’affronter un adversaire israélien ».

C’est méconnaître le sens profond du judo car rencontrer un adversaire sur le tatami, c’est l’honorer et l’accompagner, que l’on soit gagnant ou perdant.



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Algérie

Même auteur

Zohra Bouguern

Même date

25 juillet 2021