Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1166 fois

Gaza -

Gaza, Permis de tuer (2)! Quand le Monde regarde les pays arabes

Par

> Nabil.el-haggar@hotmail.fr

Aujourd’hui, samedi 17 janvier, 21ème jour du massacre, 1199 morts, 5600 blessés ! Rien que de l’ordinaire à Beit Lahia, une maison, bombardée et détruite sur la tête de ses habitants, une famille entière a été décimée. Jabalia, même scénario, 6 morts, la mère et ses 5 enfants viennent de disparaître dans l’enfer israélien.

Gaza, Permis de tuer (2)! Quand le Monde regarde les pays arabes


Photo UNWRA : Bombardement de l'école de l'UNWRA de Beit Lahia

Une école de l’UNRWA qui abritait 1600 personnes ayant cru pouvoir échapper à l’horreur. Erreur, l’Ecole de l’ONU vient d’être bombardée, à 10h30 ce matin, des morts et de blessés, combien ? on ne le sait pas encore !

Etant donné qu’Israël nous a habitué à un certain génie de la manipulation du symbolique, beaucoup d’observateurs moyen-orientaux pensaient qu’Israël allait arrêter le massacre avant d’atteindre la barre des 1000 morts. Erreur, Israël a choisi cette fois de mettre l’accent sur une symbolique bien plus fondatrice: Israël est le Maître du Moyen-Orient !

La quasi totalité des pays arabes lui ont accordé leur totale soumission, l’Occident et l’Orient asiatique, y compris la Chine, lui ont accordé leur totale complicité et donc un soutien sans faille.

Il ne reste à Israël qu’à affirmer sa totale détermination à tracer des lignes politiques nouvelles et symboliques de cet agréable mélange de soumission et de complicité des uns et des autres. Il arrêtera le massacre lorsqu’il le décidera.


Un autre symbole

Par ailleurs, une autre barre symbolique à été franchie : 21 jours pendant lesquels la puissance destructrice israélienne est parvenue à détruire infrastructures, habitations, écoles, université et ôter la vie à plus de 1100 Palestiniens, blesser près de 4000 autres dont au moins 600 en état critique. Une puissance de feu inégalée, un massacre méthodiquement exécuté, un enfer qui fait penser à l’éternité !

Mais, les Gazaouis et la résistance ne se sont pas rendus ! Pas un seul d’entre eux n’a cherché à fuir durant les courts moments où le passage avec l’Egypte a été ouvert.

Plus extraordinaire, les Palestiniens coincés en Egypte depuis que le blocus est imposé à la Bande de Gaza, ont profité de cette courte ouverture du passage de Rafah pour rejoindre les leurs. La leçon de la Nakba est prise et le symbole est grand : les Palestiniens ne quitteront plus leur terre même s’ils doivent en perdre la vie !

Que faut-il en déduire ? 21 jours de résistance, ce sont 15 jours de plus que ce qui a été nécessaire à l’armée israélienne, en 1967, pour détruire les armées de l’Egypte, de la Syrie, de la Jordanie et de l’Irak et occuper la Cisjordanie et la bande de Gaza (22% restante de la Palestine dont 78% a été occupé en 1948), le Sinaï en Egypte et le Golan en Syrie.

Je pense qu’il est important de rappeler au monde que résister est possible.


Il n’y a pas de limite au fond !

On croyait que les régimes arabes avaient touché le fond, erreur, ils ont trouver les moyens de creuser le fond pour descendre encore plus bas. Depuis la défaite de 1967, quarante ans sont passés, le nationalisme arabe s’est affaibli, les régimes autoritaires et archaïques ont su se protéger et rester en place. Oslo a eu lieu et a engendré l’interminable comédie dite «processus de paix entre Israéliens et Palestiniens».

C’est ainsi que par la reconnaissance offerte à Israël par les représentants des palestiniens, en échange d’un « processus », le monstre israélien arrache sa deuxième plus grande victoire depuis sa naissance en 1948 !

En effet c’est bien ce dit processus qui a permis à Israël de retrouver sa respectabilité là où il l’avait perdue grâce à la résistance palestinienne durant les décennies qui ont précédés Oslo.

Le président égyptien et plusieurs chefs d’état arabes et européens ont été informés par les Israéliens de l’offensive qui allait avoir lieu. Il n’y a pas de doute que le feu vert a été donné à Israël , bien qu’Israël n’ait besoin que d’un seul feu vert, celui des Américains.

Amro Mussa, secrétaire général de la Ligue arabe, ancien ministre des affaires étrangères d’Egypte, activiste acharné dans les négociations d’Oslo, a convoqué une réunion des ministres des affaires étrangères !
Cette réunion, censée préparer un sommet arabe, n’a abouti qu’à l’envoi d’une délégation à New York afin de demander au Conseil de sécurité de condamner l’agression israélienne et prier Israël d’accepter une trêve humanitaire ! Une dizaine de jours sont passés avant que le Conseil de sécurité ne se réunisse et invite les deux parties à cesser le feu !

Quand on a demandé à A.Moussa ce qu’il comptait faire pour que les Arabes réagissent, il a répondu : «Je n’ai pas de baguette magique».

L’Egypte, surnommée «le cœur battant de la nation arabe» dont la principale préoccupation nationale, ces dernières années, est d’assurer l’héritage de la présidence du pays au fils Mobarak, considère que le Hamas est responsable de ce qui arrive à Gaza. Elle considère aussi que le problème essentiel à régler de suite est celui de la réconciliation entre Palestiniens !

Elle ne prendra aucune mesure contre l’agression israélienne, elle n’arrêtera pas sa fourniture du Gaz à Israël à des prix privilégiés. Elle mettra plusieurs jours avant d’autoriser épisodiquement l’entrée des secours par le passage de Rafah sur lequel elle est souveraine.

Les autres chefs arabes ne feront pas mieux, c’est-à-dire rien, mise à part la classique indignation de forme. Ils s’avèrent incapables de se parler et encore moins de faire une déclaration commune.

A défaut d’une initiative arabe, c’est la Turquie qui s’active! Grande alliée d’Israël, elle se charge en sa qualité d’héritière de l’empire Ottoman, de concilier les Arabes et de raisonner Israël. Ce dernier renvoie à Istanbul le Premier Ministre Erdogan les mains vides. lequel dit avoir été humilié !

Le 16 janvier, Une dizaine de pays décident de se réunir à l’invitation du Qatar. Ils présenteront leur délibération au sommet économique arabe qui se réunira dans quelques jours au Koweït. Le président de l’Autorité palestinienne s’excusera de ne pas pouvoir se rendre à Qatar ! Le ministre des affaires étrangères qatari déclare qu’Abbas a subi «des pressions» pour ne pas participer au sommet Gaza de Qatar.


Le diable est diable parce qu’il se croit bon !

Les peuples arabes bouillonnent, le massacre se déroule sous leurs yeux en direct sur les écrans ! ils se sentent impuissants, trompés, humiliés, trahis… Ils ont l’habitude, ce n’est pas le premier massacre ni la première humiliation, mais que faire ? Les peuples ne demandent pas à leurs gouvernements d’aller à la guerre contre Israël, ils savent que les pays arabes n’en sont pas capables. Ils attendent un geste, un peu de colère, un semblant de dignité, un peu de solidarité…

Par exemple, rien que menacer de couper leurs relations diplomatiques avec Israël, suspendre «l’Initiative arabe de paix» ou menacer de traduire les responsables du massacre devant la justice internationale…rien de tout cela n’a été fait !

Nous verrons si le président de l’Autorité palestinienne signera la demande présentée par différentes associations et organisations de porter plainte contre Israël devant les tribunaux internationaux !

Il ne reste aux peuples arabes que la manifestation qui leur sera autorisée. C’est bon pour se donner une image démocratique et surtout les manifestations sont des excellents exutoires thérapeutiques ! Décidément, ces régimes ne semblent pas avoir compris que la seule soumission à Washington ne suffira pas à leur survie.

D’ailleurs, leurs propres « maîtres » les méprisent. Vendredi 23 janvier pendant que l’Egypte défend son plan comme le seul possible et efficace, Israël et les Etats-Unis signent un accord à Washington pour garantir l’arrêt des trafics d’armes vers Gaza par les frontières égyptiennes !

Hallucinant. S’agirait-il d’une pure stupidité ou plutôt d’un simple oubli ? Les « maîtres » auraient-ils pu oublier les premiers concernés : l’Egypte et son président leur fidèle porte-parole dans la région? Auraient-ils considéré que la souveraineté de l’Egypte leur revient ?

Cet « incident », particulièrement humiliant pour le plus grand pays arabe, a obligé Mobarak à improviser un discours dans lequel il a essayé de jouer le rôle d’un président exigeant vis-à-vis d’Israël. L’écouter donnait envie de rire, mais ce n’était pas drôle !

Quant aux élites arabes, elles ont oublié que le monde se pense, l’avenir se prépare et la résistance ça se réfléchit…On comprendra pourquoi elles sont si silencieuses !

En effet, des millions d’Arabes descendront dans les rues, ils contesteront, hurleront, accuseront leurs dirigeants de trahison. L’Islam radical récoltera les bénéfices, c’est normal, ce sont les siens ! Seuls les islamistes sont en résistance !

Plus le monstre israélien est monstrueux avec les palestiniens, plus les islamistes radicaux se renforceront, plus Israël aura la complicité du monde arabe et non arabe, plus il aura les mains libres de continuer sa colonisation de la Palestine, imposer des faits accomplis et rendre impossible la création d’un Etat palestinien.
Il est vrai que le diable est diable parce qu’il se croit bon !



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Nabil El-Haggar

Même date

19 janvier 2009