Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1862 fois

France -

Gaza honoré par le Dignité

Par

> immigrationstorys@yahoo.fr

Le Bateau de la « Dignité », le troisième à avoir brisé le siège de la honte imposé aux Palestiniens de Gaza par Israël avec la complicité des USA, de l’Union européenne et leurs alliés ainsi que par des régimes arabes éhontés
Sur la liste des voyageurs du Bateau de la « Dignité », composée de femmes et d’hommes libres se trouvent 23 (plus l’équipe d’Al Jazeera et la journaliste progressiste israélienne, Amira Hass) dont onze députés européens qui ont fait le voyage à Gaza.

Ce troisième bateau à Gaza a montré au monde qu’il est possible de défier la barbarie israélienne pour aider les Palestiniens lorsque des hommes et des femme le veulent.

Nous remarquons, avec tristesse, que les députés français sont absents sur ce bateau au moment même où des Israéliens libre défie leur propre gouvernement ! Pourtant, la majorité des hommes politiques français nous ont habitué à la musique les taxant de défenseurs des Droits de l’Homme, de la paix, de la liberté et de la démocratie, et certains d’entre eux osent même aller les vendre dans les pays du tiers-monde !

Que se passe-t-il dans ce pays où naquit la Déclaration des Droits de l’Homme, la France ?

Où sont passés les « Jaurès » et les « Zola » du XXIe siècle desquels se réclament la majorité des politiques Français ?

Où est la conscience de ceux qui nous habitué à les voir sortir par millions dans les rues des villes françaises pour manifester leur consternation lorsqu’un lieu de la communauté juive est profané ou l’un de ses membres est agressé ?

Et même quand il s’agit d’une fausse alerte donnée par les idéologues de la haine pro israéliens, accusant mensongèrement des membres de la communauté arabo-musulmane d’en être les auteurs, on les voyait accourir pour manifester leur solidarité avec leCRIFet ses acolytes !

Jusqu’à quand nos députés et concitoyens français de la classe politique restent silencieux sur la plus grande honte de tous les temps, qui est l’embargo qui consiste à asphyxier tout un peuple, ou encore leur mutisme sur la barbarie commise quotidiennement par les armées israéliennes contre le peuple palestinien désarmé et innocent ?

Il est demandé à tous les députés européens et nationaux de chacun des pays membres de l’UE de faire autant que leurs homologues qui ont brisé le blocus sur Gaza ce samedi 8 novembre 2008.

Vous avez dit «plus jamais ça !», ne soyez pas complice de l’infamie d’un autre temps pratiquée par Israël avec la complicité de ses alliés, en passant outre tous les droits internationaux et la morale. Le peuple palestinien et le monde libre vous observent et attend de vous un geste libérateur, aussi bien pour vous que pour ce peuple dont la souffrance a duré plus de 60 ans.


Voici ci-après le message et la liste des passagers du « Bateau de la Dignité » qui nous ont été transmis par « The Free Gaza Movement » :


Briser le siège de Gaza !

Des députés européens forcent le blocus et accostent à Gaza
8 novembre 2008

Des députés européens forcent le blocus et accostent à Gaza. Un bateau transportant 11 députés européens a atteint la bande de Gaza, forçant le blocus israélien imposé au territoire côtier. Les députés — de Grande-Bretagne, de Suisse, d’Italie et d’Irlande — sont arrivés dès samedi sur un bateau long de 20 mètres baptisé «Dignité», accompagnés de militants du mouvement Free Gaza.

C’était la troisième fois que ce groupe basé aux Etats-unis défiait le siège imposé par Israël après que le Hamas ait pris le plein contrôle de la bande de Gaza en juin 2007, expulsant les milices fidèles à Mahmoud Abbas, le président palestinien.

« C’est un moment historique car nous voyons là des parlementaires européens allant à Gaza pour attirer l’attention internationale sur la punition collective imposée par Israël sur 1,5 million de Palestiniens, » a dit Lord Nazir Ahmad, un membre de la Chambre des Lords de Grande-Bretagne et responsable de la délégation.

Il a qualifié la bande de Gaza de « plus grande prison au monde ».
Fournitures médicales de base

Les députés ont prévu de visiter les hôpitaux, amenant avec eux une tonne de médicaments et trois scanners pour l’analyse du système osseux.

« Nous avons avec nous des fournitures médicales très basiques comme le paracétamol et les calmants. Nous avons été choqués quand nous avons vu la liste venant du ministère de la Santé à Gaza ; cela signifie qu’ils n’ont rien, » a déclaré Arafat Shoukri, un docteur dont le cabinet est en Grande-Bretagne.

Le Comité International de la Croix Rouge dit de son côté que pratiquement plus aucune fourniture médicale n’arrivait à Gaza, une situation qui selon le CICR, serait partiellement provoquée par un manque de coopération entre le Hamas et le gouvernement pro-occidental du Fatah d’Abbas basé en Cisjordanie .

Le CICR a également invité Israël à faciliter les livraisons de médicaments et d’équipements de santé.

On attend à ce que les députés rencontrent certains des 700 étudiants palestiniens inscrits dans des universités internationales et dont la sortie du territoire est refusée.


« Connivence » entre l’Union Européenne et Israël
Al Jazeera.net Le 8 novembre 2008.

Clare Short, une ex-ministre britannique pour le développement international, a déclaré : «Nous voulons être les témoins des conditions de vie de ces personnes, nous contestons le siège, et nous contestons le refus de nos gouvernements de faire appliquer la convention de Genève.»

«Nous n’avons pas eu le droit de passer par Rafah ; nous avons donc pris la décision de venir en bateau parce que c’était la seule manière d’entrer,» ajoute-t-elle.
«La totalité de l’Union Européenne sait ce qui se passe à Gaza, à notre grande honte.»

Plusieurs roquettes artisanales ont été tirées vers Israël depuis la bande de Gaza ce vendredi, en riposte à des opérations militaires israéliennes.

Les raids aériens, les incursions terrestres et les attaques de missiles de la part d’Israël cette semaine ont eu pour effet de rompre la trêve convenue en juin.



La liste :
Hass, Amira (Israël) ; Ahmed, Nazir (Lord) (Pakistan/Grande Bretagne) ; Andrews, Christopher (Irlande) ; Bartlett, Eva (Canada) ; Bolos, Nikolas (Grèce, Palestine) ; Healey, Denis (Grande Bretagne) ;al-Haj, Sami (Soudan) ; Graham, Derek (Irlande, Palestine) ; McNeill, Pauline (Ecosse) ; Morena, Fernando (Espagne) ; Nacer, Mohamed (Grande Bretagne) ; O’Donnell, Hugh (Ecosse, Grande Bretagne) ; ÓSnodaigh, Aengus (Irlande) ; Rossi, Fernando (Italie) ; Arraf, Huwaida (Etats-Unis, Palestine) ; Sharp, Rob (Grande Bretagne) ; Schermerhorn, David (Etats-Unis, Palestine) ; Shoukri, Dr. Arafat (Palestine, Grande Bretagne) ; Short, Clare (Grande Bretagne) ; Thomas, Rhodri Glyn (Pays de Galles, Grande Bretagne) ; Tonge, Dr. Jennifer Louise (Baronne) (Grande Bretagne) ; White, Sandra (Ecosse, Grande Bretagne) ; Zisyadis, Josef (Suisse).

P-S : Pour avoir plus d’information et des photos consulter :
http://www.freegaza.org

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Blocus

Même auteur

Chérif Boudelal

Même date

12 novembre 2008