Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4161 fois

Gaza -

Gaza inondée après qu’Israël ait ouvert les vannes d’un barrage

Par

Israël a ouvert les vannes d’un de ses barrages dans la partie est de la Bande de Gaza, inondant les maisons palestiniennes et causant d’énormes dégâts. Les autorités israéliennes ont ouvert les vannes du barrage sans avertissement préalable ni coordination avec les autorités locales à Gaza, sidérant les habitants du secteur, a rapporté lundi soir 18 janvier le correspondant de Press TV à Gaza.


Pas de greffon vidéo disponible...

Il y a eu de fortes pluies dans la région au cours des dernières 24 heures. Il semble que les autorités israéliennes n’ont pu gérer l’énorme quantité d’eau de pluie et ont décidé d’ouvrir les vannes du barrage sans préavis.

Parce que Gaza est située dans une région basse et que l’élévation décroit vers la Mer Méditerranée, l’eau a jailli dans le secteur, inondant deux villages palestiniens et déplaçant une centaine de familles gazaouies.

Selon les habitants, Israël a provoqué intentionnellement les inondations, dit le correspondant de Press TV.

Les eaux du barrage, appelé la Vallée de Gaza, ont inondé les maisons dans le village de Johr al-Deek, au sud-est de Gaza-ville, et Nusirat, à l’est du territoire, où est situé le camp de réfugiés de Nusirat.

Le barrage La Vallée de Gaza fait environ 8km de long. Il commence à la frontière est de Gaza avec Israël et se termine dans la Méditerranée.

De nombreuses maisons ont été inondées et beaucoup de Gazaouis sont piégés à l’intérieur ou sur les toits, alors que beaucoup ont disparu, a dit le correspondant de Press TV.
Des équipes de secours se servent de petits bateaux pour évacuer les personnes piégées.

Le Hamas a condamné cet acte comme crime de guerre et a appelé toutes les parties concernées à intervenir et à aider les locaux.

Les inondations rendent la vie encore plus difficile pour les Palestiniens de Gaza, en particulier ceux qui vivent toujours sous des tentes parce que leurs maisons ont été détruites en décembre 2008-janvier 2009 pendant l’attaque israélienne contre la Bande de Gaza, qui a tué plus de 1.400 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, et détruit et endommagé plus de 10.000 maisons, obligeant au moins 500 familles à vivre sous tentes.

La reconstruction des zones dévastées a peu progressé, surtout à cause du blocus israélien qui empêche la livraison des matériaux de construction dans l’enclave côtière.


PS.ISM : Et pendant ce temps, les sionistes jouent les sauveteurs au grand coeur à Haïti !


Shimon Pérès aux sauveteurs à Haïti : le pays vous regarde en permanence (Guysen.International.News)

Le président de l'Etat, Shimon Pérès a téléphoné aux membres de la délégation israélienne en Haïti et les a remerciés de leur aide aux victimes du tremblement de terre. "Tout le pays vous regarde les larmes aux yeux. Vous avez démontré que Tsahal n'est pas seulement l'armée de défense d'Israël mais l'armée de défense de l'Homme", a-t-il ajouté. (sic)





Source : Press TV

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

Press TV

Même date

19 janvier 2010