Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 761 fois

Liban -

H. Nasrallah sur l’agression israélienne contre la banlieue-sud du Liban

Par

(…) Ce qui s’est passé dans la nuit de Samedi est très, très, très dangereux, et je vais m’expliquer car la position doit être au niveau de la menace. Dans la nuit de samedi à dimanche (25.08), deux drones militaires ont violé le ciel, il ne s’agit pas de drones commerciaux qu’on loue pour filmer des cérémonies de mariages, mais des drones militaires de deux mètres de longueur, confectionnés de manière professionnelle, dont l’un est en notre possession tandis que nous avons les débris de l’autre.

H. Nasrallah sur l’agression israélienne contre la banlieue-sud du Liban

Dégâts provoqués par le tir d’un drone israélien dans le bureau des médias du Hezbollah le 25 août à l’aube à Beyrouth. (Bilal Hussein / AP)
Le premier est entré dans le quartier de Mouawad, un drone de reconnaissance qui a survolé à très basse altitude, volant entre les immeubles, et qui a été aperçu par les habitants du quartier. La première réaction qu’ils ont eue, c’est de lancer des pierres contre le drone, l’ont visé et l’ont endommagé, et donc il est tombé. Autrement dit, ce n’est pas nous qui l’avons fait descendre, sachant que si c’était nous, nous nous vanterions de l’avoir fait.

Après une minute, un 2è drone militaire suicidaire est apparu et a frappé une cible précise ; il s’agit là d’une agression évidente contre une cible dans la banlieue.

Cette agression est extrêmes dangereuse même si elle n’a pas causé de pertes humaines ou de blessés car elle a eu lieu durant le week-end, c’est-à-dire durant une période où la banlieue est vide car tous ses résidents partent en vacances au sud. Cette agression a provoqué une puissante explosion, causant des dommages matériels.

Cette agression est le premier acte d’agression depuis le 14 août 2006. C’est une agression officielle, et les médias israéliens ne l’ont pas niée.

Elle est une violation des règles de confrontation avec l’ennemi israélien, car elle a provoqué une nouvelle forme de confrontation. Pour nous, Netanyahou se leurre de croire que cet incident n’aura pas de conséquences. Cette agression ne peut rester sans riposte car cela aura pour conséquence d’encourager des agressions semblables. Comme cela s’est produit en Irak, où le scénario contre les bases du Hachd alChaabi s’est répété cinq fois, peu importe comment l’Irak compte réagir, ce ne sont pas mes affaires.

Mais en ce qui nous concerne, nous ne permettrons pas un tel scénario au Liban, nous allons réagir et nous allons tout faire, tout, pour empêcher la répétition d’un tel scénario, tout.

Oui, l’Etat libanais a assumé ses responsabilités, il a condamné l’agression, l’a qualifiée de violation de la souveraineté du Liban, a porté plainte au Conseil de Sécurité, tout cela est positif mais cela ne dissuadera pas l’ennemi israélien de ne pas répéter un tel scénario.

C’est pourquoi, en tant que résistance islamique, nous ne permettrons pas ce scénario de se répéter quel que soit le prix, le temps est révolu où les chasseurs israéliens violent notre ciel, nous agressent alors que l’entité sioniste baigne dans la sécurité.

Aujourd’hui, j’ai lu que l’armée israélienne a rassuré les colons du nord de la Palestine occupée que cette opération n’aura aucune incidence sur eux, qu’ils sachent, ils se trompent : ne misez pas sur le fait que le Hezbollah ne va pas répliquer.

Depuis 2006, nous avions la capacité de détruire des drones, on ne l’a pas fait pour ne pas provoquer des réactions conflictuelles, depuis l’an 2000 j’ai demandé à l’Etat libanais d’agir contre les drones israéliens, rien n’a été fait.

Ce qui s’est passé la nuit dernière est une agression israélienne avec des drones suicidaires, militaires, qui peuvent porter des charges explosives et viser des gens ; du coup, il est de notre droit de nous défendre en détruisant tout drone israélien qui survole notre ciel, et je dis à certains dans le gouvernement libanais qui risquent de ne pas apprécier mon discours, peu importe, nous n’accepterons pas que ces drones violent notre pays.

Ceux-là peuvent exprimer leur mécontentement aux USA pour que ces derniers parlent aux israéliens pour qu’ils nous laissent en paix.

(…)

Lire le discours du Sayed Nasrallah dans son intégralité ici



Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Hasan Nasrallah

Même date

26 août 2019