Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2882 fois

Jérusalem -

Haaretz : La Cour confirme la décision d'expulser des familles palestiniennes de Jérusalem-Est

Par

La semaine dernière, la Haute Cour de justice a confirmé la décision d'expulsion d'une famille palestinienne du quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem-Est, dont la maison appartient à des religieux juifs.
L'expulsion a suscité les protestations de hauts responsables de l'Autorité Palestinienne et des diplomates de plusieurs consulats ont déjà visité la maison.

La famille Khurd vit dans cette maison depuis 1956, quand le secteur était sous contrôle jordanien. Quand Israël a occupé le secteur en 1967, la Commission des Juifs Séfarades et le Commission de la Knesset israélienne - deux organisations religieuses - ont présenté aux autorités israéliennes divers documents montrant qu'ils avaient acheté le secteur sous domination ottomane.

Les familles palestiniennes qui y habitaient ont été autorisés à rester en tant que locataires protégés, tout pendant qu’ils réglaient le loyer. Cette situation a incité les propriétaires à déposer une plainte devant le tribunal pour demander leur expulsion devant un tribunal de district de Jérusalem, qui a statué en faveur des plaintifs, l’organisation à but non lucratif, Nachlat Shimon.

La famille a fait appel devant la Haute Cour de justice, mais les juges du district ont confirmé la décision du tribunal. Suite à cette décision, Rafik Husseini, un collaborateur du président palestinien Mahmoud Abbas, a contacté la semaine dernière plusieurs consulats en disant que l'expulsion allait créer un précédent juridique, ce qui permettrait l'expulsion de 25 autres familles palestiniennes qui sont dans la même situation juridique.

Depuis les années 1990, Nachlat Shimon, qui représente les propriétaires fonciers tels qu'ils sont enregistrés dans les dossiers des autorités israéliennes, a fait sentir sa présence dans les bâtiments autour du tombeau de Siméon le Juste (ou Shimon HaTzaddik), un grand prêtre de l'époque du Deuxième Temple. Si la famille est expulsée, Nachlat Shimon s’emparera de la propriété.

Dans sa lettre, Rafik Husseini a expliqué que des centaines de familles palestiniennes dont les héritiers légaux résidaient actuellement à Jérusalem-Est sont propriétaires d’au moins de 60% de la superficie de la partie ouest de la capitale. Il a poursuivi en disant que les tribunaux israéliens n’avaient jamais accordé à l'un d'eux le droit de récupérer l’une de leurs maisons.

Husseini a qualifié la décision d’action visant à modifier la composition démographique et géographique de la partie Est de la ville en remplaçant les Palestiniens par des "colons israéliens".


Suite à la lettre d’Husseini, des diplomates du consulat américain à Jérusalem ont visité la maison, ainsi que plusieurs autres diplomates. En outre, des militants d'organisations telles que Rabbins pour les Droits de l'Homme ont installé des veilles de protestation à proximité de la maison, avec l'intention d'empêcher physiquement l'expulsion.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Akiva Eldar

Même date

24 juillet 2008