Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4287 fois

Israël -

Haber : “Israel a assassiné l'écrivain palestinien Ghassan Kanafani et d'autres”

Par

Pour la première fois, et dans un rapport officiel, Israel a admis que ses agents du Mossad avaient assassiné le romancier, auteur de nouvelles et dramaturge palestinien, Ghassan Kanafani, en 1973 en plaçant des explosifs dans sa voiture.
Kanafani n'est pas le seul à avoir été assassiné dans une opération qui visait plusieurs personnalités Palestiniennes et Arabes.

Le journal israélien Yedioth Ahronoth a publié le rapport d'Eitan Haber, qui a révélé des informations sur l'assassinat de Kanafani et d'autres opérations qu'Israël a effectuées dans les pays arabes, après que des athlètes israéliens aient été tués à l'aéroport de Münich pendant les jeux olympiques de Münich - Allemagne, en 1972.

Haber, qui fut porte-parole du premier ministre israélien assassiné, Yitzhak Rabin, et l'homme qui écrivait les discours de Rabin, a publié un livre avec Michael Bar Zohar, intitulé "La Poursuite du Prince Rouge".

Le Yedioth Ahronoth indique qu'après qu'un groupe de Palestiniens ait enlevé 11 athlètes israéliens qui participaient aux Jeux Olympiques de Münich, la police allemande a tué certains des Palestiniens et tous les athlètes israéliens.

Haber a indiqué que les Allemands, encouragés par Israël, n'ont pas eu l'intention de libérer les otages.

"Les policiers allemands ont attendu à l'aéroport et ont ouvert le feu sur le groupe de Palestiniens et leurs otages", écrit Haber, "deux ans après l'incident, il a été révélé que tous ceux qui ont été tués l'ont été par les snipers allemands malgré le fait que que tout le monde pensait que les Palestiniens les avaient tués".

"Pourtant, le premier ministre israélien de l'époque, Golda Meir a publié un ordre pour former un comité ministériel afin d'assassiner des personnalités palestiniennes, et se venger", ajoute Haber.

Le comité a été formé et était composé des personnalités israéliennes suivantes :
Moshe Dayyan, qui était Ministre israélien de la Défense,
le Ministre des Affaires Etrangères Yig'al Alon,
le Ministre sans porte-feuille, Yesrael Galilee,
le chef du Mossad, Zfika Zamir,
les conseillers aux renseignements de Meir, Aharon Yarif et Rahba'am Zeevi qui a été assassiné par un groupe de Palestiniens en 2001 alors qu'il se trouvait à l'hêtel Hayat à Jérusalem.

Selon Haber, Israël avait décidé d'assassiner des personnalités palestiniennes en Europe, mais le Mossad n'avait pas "assez d'agents" là-bas, et n'était pas capable d'infiltrer les communautés arabes en Europe.

Le Mossad, qui est responsable des opérations d'Israël à l'étranger, a décidé de recruter tous les organisations de sécurité israéliennes, y compris le Shabak et un groupe militaire spécial connu sous le nom d'Unité 504, et a désigné des personnalités connues pour leurs grandes capacités intellectuelles telles que Shmoel Goren, Baroch Kohen, Tzadoq Ophir, Rafi Seeton, Eliezer Tsfarir, Mike Harary et Nahoum Edmoni, qui était responsable des relations des renseignements israéliens avec les agences de renseignements étrangèree.

Les snipers allemands, qui attendaient à l'aéroport de Munich, ont ouvert le feu et ont tué les athlètes israéliens et les cinq Palestiniens, trois autres Palestiniens ont été arrêtés, dit Haber.

Plusieurs mois plus tard, les trois Palestiniens ont été libérés après qu'un groupe ait détourné un avion allemand.

"En 1974, il a été révélé que toutes les personnes tuées dans l'opération, ont été abattues par des snipers allemands, alors que le monde entier croyait que les otages avaient été tués par les kidnappers", dit Haber.

Après l'incident, Golda Meir a décidé pour se venger et a formé un comité ministériel "pour émettre des ordres d''assassinat".

Pourtant, plus de 30 ans après qu'Israël ait commencé ses opérations de "vengeance", de nombreuses informations restent encore classées secrètes, dit Haber.

Le premier Palestinien assassiné par Israël était un homme connu sous le nom de l'Homme de Corinthe. L'homme, qui était membre du groupe Septembre Noir est resté non identifié.

Selon Haber, l'Homme de Corinthe avait l'intention d'envoyer une cargaison de deux tonnes d'explosifs, depuis Athènes jusqu'au port d'Haïfa.

La cargaison n'a jamais quitté le port, après que la sécurité israélienne ait reçu des informations à son sujet, et a envoyé ses agents à Athènes et a assassiné l'"Homme de Corinthe".

Pendant la chasse derrière l'Homme de Corinthe, les agents israéliens ont découvert l'identité du chef de Fatah à Athènes et ont essayé de l'assassiner.

"Les agents ont surveillé la maison du chef du Fatah et ont planqué des explosifs et un microphone dans son appartement, mais quand il est revenu à la maison, les agents ont découvert qu'il y avait quelqu'un d'autre dans la maison, sa petite amie, et ont annulé l'opération".

Yedioth Ahronoth a également révélé que les agents du Mossad ont tué Mohammad Bodia, un romancier algérien en piégeant sa voiture à Paris.

Israël prétend que Bodia' a envoyé trois femmes françaises en Israël (Evelyn Barj, Nadia et Marline Bradley) et deux hommes âgés afin d'y effectuer des attentats-suicides mais le Mossad les a arrêtés à l'aéroport de d'Al Lud.

Haber a également indiqué que le Mossad avait assassiné une personne, suspectée d'être un membre de l'organisation Septembre Noir en piégeant son lit.



Le Mossad a également arrêté des membres d'une cellule à Nairobi - au Kenya, en prétendant qu'ils projetaient de tirer un missile sur un avion israélien, et qu'ils avaient reçu leur formation dans un camp qui appartient au Front Populaire de Libération de la Palestine.

Des membres de la cellule qui comprenait deux Allemands ont été transférés en Israël et ont passé cinq ans en détention secrète; le rapport n'a pas mentionné ce qui leur est arrivé ensuite.

Haber a ajouté que plusieurs personnes ont été tuées "par erreur" malgré le fait que qu'elles n'avaient aucune relation avec l'incident de Münich, et n'avaient aucun rapport avec un groupe.

Le Mossad a indiqué que bien que plusieurs personnes "aient été tuées par accident", l'opération a réussi a répandre la peur parmi la communauté palestinienne en Europe.

Une des principales personnalités assassinées par Israël fut Ghassan Kanafani, le romancier palestinien.

Kanafani a été assassiné après que les agents de Mossad aient piégé sa voiture en 1973.

Israël admet également qu'il a assassiné Ahmad Al Hamshary, le représentant de l'Organisation de Libération Palestinienne en France.

Des agents ont piégé la maison d'Al Hamshary à Paris.

Un autre Palestinien qui a été assassiné bien qu'il n'ait eu aucun lien avec l'incident de Münich fut le professeur Basel Al Kabeesy, qui a été abattu à Paris en mars 1973.

L'agent Baroch Cohen du Mossad a été tué à Paris par un Palestinien qui l'a assassiné en représailles des assassinats qu'effectuait le Mossad.

Cohen a été remplacé par Gideon Ezra, l'actuel Ministre israélien de la Sécurité Intérieure.

Haber a signalé qu'un réalisateur américain, Steven Spielberg, a l'intention de sortir son nouveau film qui documente les opérations israéliennes avec les personnalités qu'il pense être derrière les événements de Münich.

Haber a ajouté que'Israël craignait que le film qui sortira en novembre 2005, altère les affirmations israéliennes que toutes les personnes assassinées ont été impliquées dans le détournement de Münich et qu'Israël a assassiné des leaders palestiniens "afin d'envoyer un message sur la capacité israélienne".


A lire également : "Un demi-siècle d'assassinats israéliens"

Source : IMEMC

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

5 octobre 2005