Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4988 fois

Gaza -

Haniyeh : la Palestine appartient aux Palestiniens

Par

Dans un long discours marquant l'anniversaire de la création du Mouvement de résistance islamique Hamas, le premier ministre élu du gouvernement palestinien basé à Gaza, Ismael Haniyeh, a juré de continuer la lutte contre l'Etat d'apartheid d'Israël jusqu'à la libération de la Palestine.

Haniyeh : la Palestine appartient aux Palestiniens

Devant des centaines de milliers de Gazaouis, Haniyeh a dit que la résistance armée était le seul choix stratégique pour la libération de la Palestine. Il a rendu hommage au fondateur du Hamas, Sheikh Ahmad Yasin, et à Hasan el-Bana, le fondateur de l'organisation des Frères musulmans en Egypte, et a déclaré que le Hamas était la principale composante du peuple palestinien.

"Le Hamas ne peut être ni vaincu, ni marginalisé, ni contourné, ni mis à l'écart."

Le Hamas est considéré comme un enfant légitime des Frères musulmans, le parti qui a remporté la majorité lors des élections égyptiennes en cours, les plus libres et les plus représentatives qui aient jamais eu lieu en Egypte.

Yasin a été assassiné par l'armée israélienne en 2004 quelques instants après qu'il ait accompli la prière de l'aube dans une mosquée proche de son domicile, au centre de Gaza.

Haniyeh a déclaré que le facteur Hamas n'était pas une simple variable mais plutôt une constante, ajoutant que le triomphe du Hamas n'était pas un nuage d'été de passage qui pouvait être annulé par de nouvelles élections ou de nouvelles conspirations.

Il a rappelé que le Hamas avait vécu des années déchirantes, avec l'agression, la guerre, le siège, et de nombreux complots ourdis par le frère ou l'ennemi.

"Mais le Hamas est resté le gardien solide et honnête des droits et des constantes palestiniens."

Le Premier ministre a réitéré que le Hamas n'acceptait pas le principe d'échange de terre, ni de compromis sur les réfugiés. Il a ajouté qu'en dépit des difficultés et des défis auxquels était confronté le mouvement, le Hamas n'avait cédé sur aucun de ses principes principaux.

"Le Hamas reste dans le cadre de ses principes et il ne les abandonnera pas."

Haniyeh a souligné que le Hamas, malgré l'énorme déséquilibre de puissance avec Israël, était capable de "libérer nos courageux prisonniers des griffes de l'ennemi."

Au sujet de l'unité nationale, Haniyeh a dit que le Hamas faisait son possible pour la reconstruire, en particulier avec le Fatah.

"Je dis que l'unité nationale est une tâche primordiale, je dis à nos frères à Ramallah, 'vous devez libérer la volonté palestinienne des pressions extérieures qui empêchent la réconciliation nationale'."

Il a ajouté que la réconciliation devait être fondée sur un programme national qui protège et préserve nos constantes.

Au sujet des élections, Haniyeh a dit que des garanties devaient être données pour assurer la tenue d'élections libres et transparentes.

Jurant que le Hamas ne reconnaîtrait jamais la légitimité d'Israël, Haniyeh a appelé à la création de "l'armée de Jérusalem" dans chaque capitale arabe et islamique.

Il a salué les révolutions arabes, disant que le Hamas, par sa fermeté et sa résilience, avait inspiré les masses arabes qui se sont levées contre leurs tyrans et leurs despotes.

Il a dit que les révolutions arabes devraient avancer de leurs problèmes intérieurs particuliers vers la question arabe centrale, la cause palestinienne.

Il a salué l'Egypte, disant que la sécurité de Gaza était la sécurité égyptienne, et réciproquement.

La foule immense venue fêter l'anniversaire du Hamas montre que la popularité du mouvement est loin de fléchir, comme l'ont prétendu des sondages menés en Cisjordanie , principalement par des organismes pro-Fatah.

Le printemps arabe, qui semble avoir porté au premier plan des partis politiques islamistes dans des pays comme la Tunisie, la Libye et l'Egypte, a remonté le moral des islamistes et leur a redonné plus que jamais confiance en l'avenir.

De nombreux islamistes palestiniens espèrent qu'avec leurs frères idéologiques au premier plan, sinon au pouvoir, Israël sera confronté à un nouveau monde arabe plus solidaire des Palestiniens.

Certains dirigeants palestiniens, islamistes ou non, espèrent qu'un gouvernement égyptien sous direction islamique conditionnerait l'engagement égyptien au traité de paix égypto-israélien à la manière dont Israël traite les Palestiniens.

Au fil des ans, Israël a perpétré toutes les atrocités, persécutions, humiliations imaginables contre des Palestiniens presque vaincus et impuissants sans provoquer de réaction significative des capitales arabes, y compris du Caire.

Des hommes politiques égyptiens affiliés à la tendance islamique, ont déclaré que le traité de paix de Camp David avec Israël devrait être renégocié.

De telles déclarations sont considérées comme un anathème en Israël.
 

Source : Ezzedeen AlQassam Brigades

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

Ezzedeen AlQassam Brigades

Même date

16 décembre 2011