Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2935 fois

Cisjordanie -

Honte à l'Europe pour son soutien au despotisme, à la corruption, en Palestine

Par

Les gouvernements occidentaux ne cessent jamais de clamer la nécessité d'encourager la démocratie, les gouvernements non corrompus, les droits de l'homme et le respect de la loi au Moyen-Orient et plus largement dans le Monde Musulman.
Cependant, dans la pratique, la politique et le comportement des Occidentaux semblent souvent en contradiction avec leurs déclarations.

Honte à l'Europe pour son soutien au despotisme, à la corruption, en Palestine


Je ne sais pas si les dirigeants européens (les Américains sont hypocrites au sujet de tout ce qui est arabe ou islamique) croient eux-mêmes à leur propre rhétorique. Cependant, ce que nous savons, nous en tant qu'Arabes et Musulmans, et de façon certaine, c'est qu'il y a un énorme fossé entre ce que prêchent les Européens en public et ce qu'ils font réellement.

J'habite en Cisjordanie occupée par les Israéliens où l'Europe finance maintenant un régime corrompu financièrement et politiquement despotique qui n'est rien d'autre qu'un Etat policier sans Etat, puisque l'occupation israélienne est omniprésente et qu'elle contrôle tous les aspects de nos vies.

En effet, sans la forte hostilité de notre régime au Hamas et son véritable asservissement au chantage occidental, le régime n'aurait jamais pu obtenir un certificat de bonne conduite de la part de l'Occident.

La semaine dernière, j'ai écrit un article remettant en cause la réserve de l'Autorité Palestinienne au sujet de l'énorme fortune amassée pendant une période aussi courte par Suha Arafat, la veuve du défunt leader palestinien ,Yasser Arafat.

Je voulais savoir comment cette femme, avec autant de contacts pour ne pas dire plus, a obtenu tous ces millions de dollars et aux dépends de qui.

J'ai parlé avec plusieurs responsables de l'Autorité Palestinienne à Ramallah qui ont accepté de parler du sujet seulement de façon laconique et prudente, et certains d'entre eux sont même allés jusqu'à proposer que c'était aux journalistes de creuser le sujet, d'effectuer une enquête et de produire des preuves irréfutables qui mèneraient à la mise en examen de la veuve d'Arafat. !

Suha Arafat se serait accaparée d'une fortune énorme estimée à des dizaines de millions de dollars, si ce n'est à des centaines de millions.

De façon surprenante, aucun responsable palestinien n'a eu le courage de demander "quelle était la source de tous ces millions ?" En ce moment, beaucoup de Palestiniens sont forcés de vendre leurs propres meubles pour nourrir leurs enfants et les envoyer à l'école.

Ainsi, pourquoi l'Autorité Palestinienne refuse-t'elle de pousser plus loin sur ce sujet primordial ?

Est-ce parce que le vampire de la corruption hante toujours de la tête aux pieds le régime de l'Autorité Palestinienne?

Suha n'est-elle simplement qu'un petit poisson dans une mer énorme de corruption ?

Ou, en effet, est-ce parce que les personnes qui sont censées faire respecter la loi et poursuivre les supposés voleurs et les escrocs sont elles-mêmes d'encore plus grands voleurs et escrocs ?

Le peuple de la Palestine, tourmenté depuis une éternité par l'occupation israélienne du style Nazie, ne peut pas simplement ignorer ce sujet et faire mine que tout va bien. Tout ne va pas bien, et un gouvernement qui tolère, et par conséquent encourage, la corruption ne peut pas être en charge de la nation et de la libération du pays de l'infâme occupant sioniste.

En vérité, la corruption, les magouilles, le népotisme, le copinage, les pots-de-vins, et le vol pur et simple des fonds publics sont encore répandus dans l'ensemble du régime de l'Autorité Palestinienne.

C'est pourquoi beaucoup d'employés de l'Autorité Palestinienne, y compris des ministres et des anciens ministres, des chefs de la sécurité, etc. possèdent mystérieusement des villas luxueuses d'une valeur de millions de dollars et de jolis comptes bancaires tandis que 70% des Palestiniens ordinaires vivent dans une misérable pauvreté.

Ce sont les mêmes gens qui s'envolent pour l'Europe afin de bénéficier des meilleurs traitements médicaux tandis que les autres Palestiniens meurent lentement parce qu'ils ne peuvent pas se permettre de payer des soins médicaux même chez eux.

Aujourd'hui, l'un des principaux critères pour obtenir une autorisation afin de monter une entreprise lucrative, par exemple pour ouvrir une station-service, c'est d'être membre du Fatah.

Si vous êtes un membre du Fatah avec les bons contacts, vous pouvez presque automatiquement être exemptés de payer les frais de scolarité dans certaines écoles et universités.

En effet, dans beaucoup de cas, un étudiant membre du Fatah est admis dans des universités prestigieuses, par exemple une factulté de médecine, même si sa moyenne générale s'est pas suffisante pour y être admis.

Je ne suggère pas que l'Europe et d'autres donateurs doivent cesser d'aider les universités et les étudiants palestiniens. Les Palestiniens remercient toujours et apprécient l'aide européenne.

Cependant, les donateurs devraient faire plus d'attention quant à la façon dont l'argent est distribué et si la transparence et l'équitabilité sont respectées quand les bénéficiaires sont choisis.

Dans le domaine administratif, la corruption semble être plutôt la norme que l'exception. Des fonctionnaires sont souvent promus ou rétrogradés, ou même écartés en raison de leur tendance politique, indépendamment de toutes les considérations méritoires.

La semaine dernière, le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, a publié un décret rétrogradant des dizaines de fonctionnaires sans aucune raison en dehors du fait qu'ils avaient été nommés par le gouvernement précédent élu démocratiquement.

Le décret manifestement illégal a complètement ignoré le fait que la promotion sur le tas est réellement un droit dû à ces gens et que personne, y compris le président, n'a le droit de leur refuser ou de leur retirer à moins que ces personnes commettent un crime ou se livrent à un abus de confiance.

Peu après le décret, des miliciens du Fatah, dont certains d'entre eux portaient des masques et étaient armés de mitrailleuse, sont descendus dans les bureaux du gouvernement, en disant aux fonctionnaires visés "de ne pas revenir", sinon ils le regretteraient.

Ceci se produit en même temps que la propagation du non-respect de la loi qui devient le mode de fonctionnement dans une grande partie de la Cisjordanie .

Aujourd'hui, des personnes innocentes ont été arrêtées et prises dans des rafles plutôt au hasard par du personnel de sécurité inconnu, sans aucun respect de la loi

Selon des sources judiciaires fiables, dont des avocats indépendants, la majeure partie de ces dernières arrestations et des ces rafles ont pour but principalement de punir les partisans du Hamas pour sa prise de pouvoir dans la Bande de Gaza il y a plus de deux mois.

Je parle de professeurs, de médecins, de journalistes, d'étudiants d'université, et des gens normaux qui sont enlevés, souvent de façon brutale et sauvage, dans leurs maisons et sur leurs lieux de travail et emmenés dans des cachots où ils languissent pendant des semaines sans accusation ou sans procès, avant d'être forcés de signer un engagement par lequel ils s'abstiennent de soutenir le Hamas à l'avenir.

Dans un exemple particulièrement laid qui montre que la Cisjordanie devient le Far-West, un officier de sécurité de l'Autorité Palestinienne a tué en tirant à bout portant sur un étudiant de 20 ans; Muhammed Raddad, sur le campus de l'université nationale d'Al-Najah le 24 juillet.

J'ai parlé avec le père et la mère et les amis de la victime ainsi qu'avec quelques témoins qui m'ont tous dit que le meurtre avait été perpétré de sang-froid et qu'il était totalement injustifié mais que le meurtrier était bien connu.

Ils m'ont dit également que l'université de Najah, en connivence avec les agences de sécurité, essayait de dissimuler le crime parce que le meurtrier est un membre du Fatah et que sa victime était membre du parti islamique des étudiants à l'université.

Ce qui est le plus scandaleux, c'est que le gouvernement basé à Ramallah, qui prétend tenter de rétablir l'autorité de la loi, n'a pas, pour l'instant, poursuivi le meurtrier et ne s'est pas particulièrement assuré que de tels crimes brutaux ne se produiront plus.

Normalement, on devrait s'opposer énergiquement à toute interférence extérieure dans les affaires palestiniennes internes, en particulier dans le système judiciaire.

Cependant, quand le système judiciaire est réduit à un simple tampon entre les mains d'un gouvernement qui est lui-même un instrument exécutif entre les mains de puissances étrangères, ces puissances devraient également porter une certaine responsabilité dans ces graves violations de nos droits humains et civiques.

En bref, l'Union Européenne devrait s'assurer que son argent n'est pas utilisé pour infliger encore plus d'injustice aux Palestiniens. L'oppression israélienne du genre nazie est trop accablante pour nous.

Source : http://www.thepeoplesvoice.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Collabos

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

29 août 2007