Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2144 fois

Gaza -

Il n’y a pas de “talibanisation” de la Bande de Gaza

Par

Le docteur Ahmed Yousef est vice-ministre des Affaires étrangères et ancien conseiller politique en chef auprès du Premier Ministre Ismail Haniyeh à Gaza.

Accuser le Hamas de promouvoir le fondamentalisme et l’extrémisme dans la Bande de Gaza est faux et inexact. Il n’y a pas de « talibanisation » de Gaza. Une telle affirmation est basée sur la propagande israélienne et sur les articles déformés à souhait de ceux, à Gaza, qui sont opposés, d’un point de vue politique et idéologique, au gouvernement du Premier Ministre Ismail Haniyeh. Il est vrai que quelques individus, au Ministère de l’Intérieur et au Ministère des biens religieux et des affaires religieuses ont fait de l’excès de zèle ou ont agit de manière erronée, de leur propre initiative, pour préserver ce qu’ils considèrent être la culture de la communauté. Mais leurs actions n’ont pas été faites sur la base d’une quelconque décision gouvernementale ou d’une politique ministérielle. En fait, dans de nombreuses occasions, le gouvernement est directement intervenu pour inverser leurs actions malencontreuses.

Il n’y a pas de “talibanisation” de la Bande de Gaza


La société palestinienne est fondamentalement une société conservatrice, où les valeurs qui régissent les vies des gens sont pour la plupart purement islamiques. La façon adéquate de corriger les comportements publics qui peuvent menacer ces valeurs est de les aborder à travers les cadres éducatifs existants de la famille et de la mosquée.

Malheureusement, la combinaison de la campagne de désinformation israélienne et les actions erronées de quelques individus fanatiques qui se considèrent comme les gardiens de la moralité publique fournissent aux médias occidentaux le genre d’histoires qui alimentent les stéréotypes habituels qu’ils ont des islamistes. Le Hamas est dépeint comme un mouvement fondamentaliste et extrémiste dont l’intention est de lancer un émirat islamique dans la Bande de Gaza !

La campagne de diffamation a commencé immédiatement après les événements sanglants qui ont eu lieu en juin 2007 et qui ont été présentés comme une prise de contrôle militaire de la Bande de Gaza par le Hamas. Depuis lors, les allégations et les accusations se sont intensifiées avec des termes comme « Hamastan » et « Emirat des ténèbres » utilisés par certains médias pour discréditer les efforts du gouvernement Haniyeh à fournir la sécurité et les services essentiels à la population de Gaza. A nouveau, les actions trop zélées de quelques membres de la police et des services de sécurité ont été utilisées pour étayer les affirmations selon lesquelles le gouvernement appliquait la sharia et les punitions islamiques.

Il est vrai que certains à Gaza aimeraient voir la pleine application de la loi islamique, en dépit du fait que la manière de vivre politiquement et socialement conservative à Gaza respecte globalement les principes de la sharia.

Beaucoup de journalistes et de dignitaires, qui sont venus à Gaza pour connaître et évaluer la situation, ont posé au Premier Ministre Haniyeh la même question, à savoir : « Le Hamas a-t-il l’intention d’établir un Etat islamique dans la Bande de Gaza ? » Sa réponse a toujours été claire : « Il ne peut y avoir d’Etat palestinien sans Gaza et nous ne cherchons donc pas à établir une entité séparée dans l’enclave de Gaza, ni aucune sorte d’émirat ou d’empire ici. »

Le Premier Ministre dit : « Le gouvernement de Gaza est un gouvernement élu et il respecte la Déclaration universelle des droits de l’homme, la démocratie, le pluralisme, le respect des femmes et de leurs libertés, la protection des droits publics et la non-ingérence dans la vie privée. Sur la base de la protection des droits humains des Palestiniens, nous ne cherchons pas à porter tort à leur dignité. Notre gouvernement travaille dans des circonstances exceptionnelles ; et, s’il y a irrégularité ou faute, nous les traitons directement. Au sujet de l’Etat islamique, il est difficile de déterminer l’identité de l’Etat avant sa création, car l’identité de l’Etat est liée à deux facteurs. D’abord, elle est liée à la libération de la terre et à la création d’une entité politique. Ensuite, elle est liée à la reconnaissance du droit du peuple à choisir et à décider. Nous sommes de vrais islamistes, mais nous respecterons le choix de notre peuple. Si le peuple choisit que l’Etat soit islamique, c’est ce que nous appliquerons, et sinon, nous comprenons et nous respectons cela aussi. »



Source : Electronic Initifada

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Ahmed Yousef

Même date

25 novembre 2010