Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2914 fois

Tulkarem -

Impacts du Mur de la Ségrégation sur Khirbet Jubara, Tulkarem

Par

Préparé par The Land Research Center - LRC

Au cours de l’occupation, le village a fait l’objet de nombreuses violations israéliennes, dont la dernière est la construction du Mur de Ségrégation qui a mené à la confiscation et à la séparation de centaines de dunums de terres agricoles.
Maintenant, le Mur de Ségrégation entoure le village de toutes les côtés laissant seulement deux voies de passage.

Impacts du Mur de la Ségrégation sur Khirbet Jubara, Tulkarem


Carte de Khirbet Jubara
Agrandir la carte

Situation et population

Khirbet Jubara est situé à 5 km au sud de la ville de Tulkarem près de la Ligne Verte.

C'est en grande majorité un village agricole, dépendant de l’agriculture et de l’élevage de poulets destinés à la distribution et dont 90% des revenus du village viennent de ces deux secteurs.



Surface du village

La zone construite totale du village est de 171 dunums. Sur le reste de la surface du village, il est cultivé des citronniers et des oliviers, ainsi que des céréales et les légumes irrigués.

(Carte 1- Localisation de Khirebt Jubara)


Violations israéliennes sur le village

Au cours de l’occupation, le village a fait l’objet de nombreuses violations israéliennes, dont la dernière est la construction du Mur de Ségrégation qui a mené à la confiscation et à la séparation de centaines de dunums de terres agricoles.

Maintenant, le Mur de Ségrégation entoure le village de toutes les côtés laissant seulement deux voies de passage :

Le Checkpoint de Al Kafriyat au nord du village : (le seul point d'accès pour entrer et sortir de Khebit Jubara pour les habitants avec des permis valides.)

La porte n° 22 au sud du village qui a été installée début août 2003 et est ouvert seulement pour les étudiants et rarement pour les résidants du village.
Celle-ci est ouvert deux fois par jour (de 7 h à 7h30 et de 12 h. à 12h30) pour permettre aux fermiers d’accéder à leurs terres isolées derrière le mur.
Les étudiants utilisent également cette porte pour aller et revenir du village voisin d'Ar Ras.


(Photo 1 et Photo 2 - Khirbet Jubara- Tulkarem- Entrée nord de Khirbet Jubara protégée par une tour de l’armée - (Photos : LRC)


Le Mur autour du village est large de 70 mètres et fait 5 kilomètres de long (environ 350 dunums ont été saisis pour cela) indépendamment des terres isolées derrière le mur qui sont estimées à 4000 dunums. (ce nombre inclut les villages voisins tels qu'Ar Ras, Izbat Shufa et Sal'it.



Impacts du Mur


1- Au niveau économique

Le mur a mené à la dévastation réelle d'environ 350 dunums de terres agricoles, au déracinement de centaines de divers arbres fruitiers et de la séparation de centaines de dunums supplémentaires. De nombreux systèmes d'irrigation pour l’horticulture ont été également détruits pendant la construction du mur.

Le transport des produits agricoles à l’extérieur du village a été entravé par les restrictions israéliennes au déplacement, par l’exigence de l'acquisition de permis spéciaux auprès des militaires israéliens pour tous les camions commerciaux impliqués dans ce processus.

Dans la plupart des cas, les permis ont été refusés et les produits ont pourri dans les camions chargés ou sur sur le sol.

Ces restrictions et complications ont découragé de nombreux fermiers à poursuivre leur exploitation et ont en conséquence entrainé une augmentation du taux de chômage et de pauvreté dans le village à des niveaux sans précédent.

En même temps, les Forces de l’Occupation Israélienne ont posé de nombreux obstacles aux établissements gouvernementaux et non gouvernementaux qui fournissaient des services humanitaires et développementaux au village en leur demandant d'obtenir des autorisations auprès des militaires israéliens.



2- Au niveau social

La construction du mur a séparé le village de ses environs. Des liens sociaux entre les citoyens du village et le monde extérieur ont été réduits au minimum.

C'est dû à la politique d'interdiction d’entrée adoptée par les militaires israéliens puisqu'ils ne laissent pas sortir du village toute personne qui ne possède pas un permis valide.



3- Au niveau de l’éducation

Khirbet Jubara ne possède pas de services éducatifs; donc les écoliers doivent quitter leurs maisons très tôt le matin et se rassembler devant la porte N° 22.

Cette porte est la seule sortie vers le village voisin au sud, Ar Ras, où sont situées les écoles. Les écoliers doivent attendre là jusqu'à ce que une patrouille de l'armée vienne ouvrir la porte.



En fait, l'ouverture de la porte dépend totalement du bon vouloir des différents soldats, qui n'ont aucun respect des horaires de l'école ou du programme, une situation qui a comme conséquence que les étudiants attendent de longues heures sous la pluie ou la chaleur, et perdent un certain nombre de cours chaque jour.

Ce traitement malheureux a eu comme conséquence des effets psychologiques sur ces écoliers et sur leurs résultats.


(Photo 3 & Photo 4 - Khirbet Jubara- Tulkarem: Entrée sud - Porte No. 22 où les écoliers et les fermiers doivent attendre de longues heures pour atteindre leurs destinations.) - (Photos : LRC)

A de nombreuses reprises, les Forces de l’Occupation Israéliennes ont refusé d'ouvrir la porte de la journée, déniant ainsi le droit à l’éducation, en tant qu'êtres humains, aux étudiants du village. Pour cela, l'UNESCO a installé deux abris à côté de la porte pour protéger les écoliers de la pluie et la chaleur.

(Photo 5 - Khirbet Jubara - Tulkarem: l’un des abris fournis par l’UNESCO pour les enfants) - (Photo : LRC)



Nouveaux décrets militaires

Il faut mentionner que le 28 décembre 2004, des nouveaux ordres de confiscation de terre ont été émis par l’armée israélienne en s’appuyant sur la modification du tracé de Mur autour du village dans le but de le sortir de l’encerclement du Mur.

Cette modification mènera, cependant, à plus de confiscation et de séparation de terres du village, contrairement aux demandes palestiniennes de réduire les terres du village déjà saisies.

Source : ARIJ

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Tulkarem

Même sujet

Rapports

Même auteur

ARIJ

Même date

3 mars 2005