Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2926 fois

Monde -

Interpol lance un mandat d’arrêt contre quinze Israéliens

Par

PressTV est une chaîne de télévision satellitaire iranienne.

L’Organisation internationale de police criminelle [International Criminal Police Organization – ICPO] (connue sous le nom d’Interpol) a lancé un mandat d’arrêt à l’échelle mondiale à l’encontre de quinze officiers supérieurs israéliens, pour crimes de guerre.

Interpol lance un mandat d’arrêt contre quinze Israéliens

Au cours d’une conférence (samedi dernier), le Procureur général de Téhéran, Saeed Mortazavi (photo ci-contre), a déclaré que l’Iran avait soumis l’affaire à l’organisation internationale connue sous le nom d’Interpol, en excipant de la charte de ladite organisation et des violations des Conventions de Genève par Israël.

« Interpol a notifié aux gouvernements de 180 pays l’ordre de procéder à l’arrestation des suspects », qui ont été impliqués dans l’offensive israélienne de vingt-trois jours contre Gaza, aux mois de décembre 2008 et de janvier de cette année, a-t-il indiqué.

Déjà, à la fin décembre, le ministère iranien de la Justice avait annoncé sa décision de demander à un tribunal ad hoc d’examiner les plaintes formulées auprès de l’Iran par le représentant palestinien en Iran, ainsi que par des Palestiniens blessés, contre les atrocités israéliennes à Gaza, indiquant qu’il était prêt à juger par contumace les Israéliens impliqués.

« Cette semaine, nous avons complété notre enquête sur une quinzaine d’individus figurant au nombre de ces criminels,» a indiqué la télévision d’Etat iranienne IRIB, citant M. Mortazavi.

« Au vu des conclusions de notre enquête et conformément à l’article 2 de la charte d’Interpol, nous avons demandé à cette organisation de faire procéder à l’arrestation des suspects. »

M. Mortazavi a précisé que les accusations portant sur les suspects concernent des crimes de guerre, l’invasion et l’occupation armées d’un territoire étranger, ainsi que des crimes contre l’humanité.

Le procureur iranien faisait allusion aux frappes israéliennes, qui avaient débuté le 27 décembre contre le territoire côtier palestinien, très densément peuplé, et qui ne cessèrent qu’après avoir provoqué la mort de plus de 1 330 habitants de la bande de Gaza, en grande majorité des civils.

De nombreuses ONG et d’organisations de défense des droits de l’homme, des Palestiniens blessés au cours de l’offensive israélienne contre Gaza, plus de 5 700 avocats et procureurs du Barreau iranien, ainsi qu’un grand nombre de médecins figurent parmi les personnes morales et physiques qui ont porté plainte contre Tel-Aviv, a ajouté M. Mortazavi.

La liste des criminels de guerre israéliens inculpés comporte :

1) Ehud Olmert (Premier ministre sortant)
2) Ehud Barak (ministre de la Défense)
3) Tzipi Livni (ministre des Affaires étrangères)
4) Gen. Gabi Ashkenazi (lieutenant, chef de l’état-major de l’armée)
5) Ido Nehoshtan (commandant en chef de l’armée de l’air israélienne)
6) Général-en-chef Yoav Galant (commandant de l’opération « Plomb fondu »
7) Amos Yadlin (chef du renseignement militaire
8) Lieutenant colonel Oren Cohen (commandant du 13ème Bataillon de la Brigade Golani)
9) Colonel Ron Ashrov (vice-commandant de la Brigade Givati (j’y va-t-y pas ?))
10) Colonel Hertzi Halevy (commandant de la brigade des parachutistes intervenus à Gaza)
11) Colonel Yigal Slovik (commandant du convoi de la Brigade de chars du 401ème corps de blindés)
12) Lieutenant Colonel Avi Blot (commandant du Bataillon 101 de la Brigade des Parachutistes)
13) Lieutenant Colonel Yoav Mordechai (en tant que commandant du13ème Bataillon d’infanterie de la Brigade Golani à Gaza)
14) Tomer Tsiter (commandant de l’escouade Givati – j’y va-t-y pas ?)
15) Colonel Avi Peled (commandant de Brigade du Bataillon 51)

Source : PressTV

Traduction : Marcel Charbonnier

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Monde

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

PressTV

Même date

2 mars 2009