Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3172 fois

Jérusalem -

Israël annexe Jérusalem-Est, dit un rapport de l’Union Européenne

Par

Un rapport confidentiel de l’Union Européenne accuse le gouvernement israélien d’utiliser l’expansion des colonies, les démolitions de maisons, une politique du logement discriminatoire et le Mur de Cisjordanie afin de « poursuivre de façon active l’annexion illégale » de Jérusalem-Est.

Israël annexe Jérusalem-Est, dit un rapport de l’Union Européenne


Photo Gali Tibbon : Mahmoud Al-Abbasi, un Palestinien de 40 ans se tient parmi les ruines de sa maison après qu’elle ait été démolie par la municipalité de Jérusalem dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est.

Le document dit qu’Israël a accéléré ses projets pour Jérusalem-Est et qu’il ébranle la crédibilité de l’Autorité Palestinienne et affaiblit le soutien aux discussions de paix. «Les actions d’Israël dans et autour de Jérusalem constituent l’un des défis les plus graves pour l’instauration de la paix entre les Israéliens et les Palestiniens» dit le Rapport des chefs de mission de l’Union Européenne sur Jérusalem-Est.

Le rapport, obtenu par The Guardian, est date du 15 décembre 2008. Il reconnaît les préoccupations légitimes d’Israël au sujet de la sécurité à Jérusalem mais il ajoute : «Nombreuses de ses actions actuelles dans et autour de la ville ont des justifications sécuritaires limitées

“Les ‘faits sur le terrain’ des Israéliens – dont des nouvelles colonies, la construction de la barrière, une politique du logement discriminatoire, des démolitions de maisons, un système de laissez-passer restrictif et une fermeture continue des institutions palestiniennes – augmentent la présence des Juifs israéliens à Jérusalem-Est, affaiblissent la communauté palestinienne dans la ville, empêchent le développement urbain palestinien et séparent Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie . » dit le rapport.

Le document est apparu au moment où les inquiétudes grandissent au sujet de la politique israélienne à Jérusalem-Est. Deux maisons ont été démolies lundi, juste avant l’arrivée du Secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton, et 88 autres vont être démolies, toutes en raison de l’absence de permis de construire. Clinton a déclaré que les démolitions « n’aidaient pas », en faisant remarquer qu’elles violaient les obligations d’Israël envers la Feuille de Route pour la Paix des Etats-Unis.

Le rapport de l’Union Européenne va plus loin en disant que les démolitions sont “illégales au regard du droit international, ne servent aucun objectif clair, ont de graves effets humanitaires et alimentent l’amertume et l’extrémisme.» L’Union Européenne a fait part de ses inquiétudes dans une représentation diplomatique officielle le 1er décembre, dit-il.

Il note que bien que les Palestiniens de Jérusalem-Est représentent 34% des habitants de la ville, seuls 5 à 10% du budget municipal est dépensé dans ces secteurs, ce qui leur laisse des services et une infrastructure de faible qualité.

Israël accorde moins de 200 permis de construire par an aux maisons palestiniennes et ne laisse que 12% de Jérusalem-Est pour la construction de residence palestiniennes. En conséquence, de nombreuses maisons sont construites sans permis de construire israéliens. Environ 400 maisons ont été démolies depuis 2004 et 1000 autres ordres de démolition ont été publiés, dit-il.

Les responsables de la ville ont réfuté les critiques de leur politique du logement en les qualifiant de “campagne de désinformation”. Le maire, Nir Barkat, continue d’encourager les investissements dans l’infrastructure, la construction et l’éducation à Jérusalem-Est, tout en respectant la loi à Jérusalem-Ouest et Est de façon égale, sans partialité, » a déclaré le bureau du maire après la visite de Clinton.

Cependant, l’Union Européenne dit que le Quatrième Convention de Genève interdit à une puissance occupante d’étendre sa juridiction à un territoire occupé. Israël a occupé l’Est de la ville après la guerre des Six Jours de 1967 et l’a ensuite annexé. Les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme capitale de leur futur Etat.

L’Union Européenne dit que des colonies sont construites dans l’est de la ville “à toute vitesse”. Depuis que les discussions de paix d’Annapolis ont commencé à fin 2007, près de 5500 nouveaux logements dans des colonies ont été soumis pour examen par les services publics et pour l’instant, 3000 ont été approuvés, dit le rapport. Il y a maintenant environ 470.000 colons dans les territoires occupés, dont 190.000 à Jérusalem-Est.

L’Union Européenne est particulièrement inquiète au sujet des colonies à l’intérieur de la Vieille Ville, où il existe des projets de construction pour une colonie juive de 35 logements dans le quartier Musulman, ainsi qu’au sujet des projets d’expansion à Silwan, juste à l’extérieur des Murs de la Vieille Ville.

L’objectif, dit-il, est de “créer une contigüité territoriale” entre les colonies de Jérusalem-Est et la Vieille Ville et de « couper » Jérusalem-Est et ses blocs de colonies de la Cisjordanie .

Il existe des projets pour la construction de 3500 logements, d’une zone industrielle, de deux commissariats de police et d’autres infrastructures dans le secteur controversé connu sous le nom de E1, situé entre Jérusalem-Est et la colonie de Maale Adumin en Cisjordanie où vivent 31.000 colons. Les mesures israéliennes dans E1 sont «l’un des défis les plus significatifs au processus de paix entre Israéliens et Palestiniens», continue le rapport.

Mark Regev, le porte-parole du Premier Ministre israélien, Ehud Olmert, dit que les conditions de vie des Palestiniens à Jérusalem-Est sont meilleures que celles des Palestiniens en Cisjordanie . «Les habitants de Jérusalem-Est vivent selon la loi israélienne et ont obtenu une citoyenneté israélienne après que la loi ait été votée en 1967. Nous nous sommes engagés dans le développement continuel de la ville pour le bénéfice de l’ensemble de sa population

Source : http://www.guardian.co.uk/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Rory McCarthy

Même date

8 mars 2009