Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1070 fois

Israël -

Israël blanchit sa barbarie en offrant son aide au Liban

Par

07.08.2020 - Une explosion massive a frappé le port libanais de Beyrouth mardi, causant de nombreux dégâts dans la capitale, avec au moins 137 morts et 5.000 blessés, alors que des centaines de personnes sont toujours portées disparues, ce qui fait craindre une augmentation significative du nombre de morts. L'explosion a fait plus de 300.000 sans-abri selon le gouverneur de la ville, et les autorités libanaises ont déclaré Beyrouth "ville sinistrée" avant d'imposer un état d'urgence de deux semaines.

Israël blanchit sa barbarie en offrant son aide au Liban

Beyrouth, 4 août 2020 [Houssam Shbaro - Agence Anadolu].
Des témoins oculaires ont confirmé que les blessés sont bloqués dans des hôpitaux avec de longs délais d'attente pour les soins médicaux. Le pays, qui souffre déjà de graves crises humanitaires, économiques et politiques, est manifestement incapable de faire face à une catastrophe d'une telle ampleur.

Cependant, plusieurs pays, dont la Turquie, le Qatar, la Jordanie et l'Irak, ont déjà envoyé des hôpitaux de campagne et de l'aide médicale après que le ministre libanais de la Santé, Hamad Hassan, ait déclaré jeudi que le pays avait besoin de davantage d'aide pour faire face aux conséquences de la catastrophe.

"Nous sommes en contact avec les pays arabes et européens pour obtenir une aide médicale pour le Liban", a déclaré Hassan à la radio Sawt Lebnan. "Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est mettre en place des hôpitaux de campagne dans la capitale et cela doit inclure des hôpitaux militaires".

Au milieu de ce désastre déchirant, plusieurs responsables de l'occupation israélienne ont affirmé qu'Israël était prêt à aider le Liban. Le ministre de la Défense israélien Benny Gantz et le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi ont révélé qu'Israël a approché le Liban par les canaux internationaux de la défense et de la diplomatie pour offrir au gouvernement une aide humanitaire.

Entre-temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a chargé le chef du Conseil national de sécurité Meir Ben-Shabbat de s'entretenir avec le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, afin de clarifier la manière dont Israël peut aider davantage le Liban.

Le président israélien Reuven Rivlin a présenté ses condoléances pour les personnes décédées et blessées, en tweetant : "Nous partageons la douleur du peuple libanais et tendons sincèrement la main pour offrir notre aide en ce moment difficile."

Bien sûr, le Liban a jusqu'à présent ignoré Israël et les offres d'aide israéliennes malgré ce tweet posté par le porte-parole des forces d'occupation israéliennes : "C'est le moment de transcender tout conflit."

En fait, le Liban, aux prises à des épreuves nationales avant même que l'explosion ne se produise, a besoin de toute aide offerte - mais pas d'Israël - qui, au début de cette semaine, a promis de détruire ses infrastructures. Lors de réunions avec le chef d'état-major israélien Aviv Kochavi et d'autres membres de l'état-major général, qui se sont tenues jeudi dernier, Gantz a donné l'ordre aux forces de défense israéliennes de bombarder les infrastructures libanaises dans tout conflit potentiel avec le Liban. Cette instruction a été donnée après des jours de tension sur le front nord.

Le Liban ne veut pas de l'aide de l'État qui a inventé la doctrine Dahiya, qui est une stratégie militaire basée sur la destruction des infrastructures civiles sous prétexte d'empêcher les combattants de l'utiliser. Pour atteindre ce but, les forces israéliennes sont autorisées à employer une puissance disproportionnée. Cette stratégie porte le nom du quartier de Dahiya à Beyrouth, qui a été complètement détruit par Israël en 2006.

L'ancien ministre israélien de la défense, Naftali Bennett, a déclaré un jour au quotidien israélien Haaretz que "les institutions libanaises, ses infrastructures, son aéroport, ses centrales électriques, ses carrefours de circulation, ses bases militaires - tous devraient être des cibles légitimes si une guerre éclate. C'est ce que nous devrions déjà leur dire, à eux et au monde entier, maintenant. Si le Hezbollah tire des missiles sur le front intérieur israélien, cela signifiera renvoyer le Liban au Moyen-âge".

Gantz, qui a déclaré avoir approché le Liban par les canaux internationaux et diplomatiques pour offrir une aide humanitaire, s'est un jour vanté de la destruction de la bande de Gaza et de son renvoi à l'âge de pierre. A ses débuts en politique, l'ancien chef d'état-major israélien s'est vanté du meurtre de Palestiniens. Tout récemment encore, en 2014, alors qu'il était chef d'état-major, son armée a tué plus de 2.260 Palestiniens au cours d'un assaut de 51 jours dans la bande de Gaza assiégée.

Netanyahu, qui a affirmé avoir contacté un envoyé de l'ONU le jour même de l'explosion pour l'informer qu'Israël est prêt à aider le Liban, a, selon les médias israéliens, menacé d’attaquer le Liban alors que la tension entre les deux pays s’intensifiait. Faisant référence à ses menaces, il a déclaré : "Ce ne sont pas des paroles en l'air ; elles ont le poids de l'État d'Israël et de l'armée israélienne derrière elles et doivent être prises au sérieux".

Cela suffit à prouver qu'Israël n'est pas un État qui offre une aide humanitaire, mais qui provoque plutôt des tragédies humanitaires. C'est un État construit sur les os et les crânes de Palestiniens qui vivent en Palestine depuis des milliers d'années, et les juifs sionistes les ont tués et déplacés sous prétexte qu'ils sont "le peuple élu de Dieu" qui a le droit de vivre seul en Terre Sainte.

Comme la plupart des gens dans le monde, je ne crois pas qu'Israël ait un visage humanitaire. Lorsqu'il propose une aide humanitaire, il a indubitablement un autre objectif en tête - peut-être le recueil de renseignements à Beyrouth. Si Israël a un visage humanitaire, pourquoi impose-t-il un siège strict à la bande de Gaza et empêche-t-il ses résidents de recevoir des traitements appropriés ? Pourquoi coupe-t-il la Cisjordanie occupée en cantons et les villes et villages palestiniens environnants avec le mur d'apartheid ? Pourquoi n'offre-t-il pas un traitement médical approprié aux prisonniers dans ses prisons, ce qui entraîne chaque année des décès inutiles et insensés ? Le nombre de questions similaires est sans fin.

Je suis sûr que Moshe Feiglin, vétéran de la politique israélienne et président du Parti Zehu, représente le vrai visage d’Israël. Il a célébré l'explosion de Beyrouth et a affirmé qu'il s'agissait d'un "cadeau" de Gaza au peuple juif, affirmant qu'il souhaitait qu'Israël en soit responsable.

L'ancien député israélien a publié sur Facebook mercredi : « En l'honneur de [Tu B'Av - la fête juive de l'amour qui a eu lieu mardi et mercredi], nous avons eu droit à un "spectacle pyrotechnique spectaculaire" dans le port de Beyrouth. Si c'était nous, et j'espère que c'était nous, alors nous devrions en être fiers, et avec cela nous créerons un équilibre de la terreur. En évitant de dire que c'est nous, nous nous plaçons du côté obscur de la moralité ». C'est ça le véritable Israël, et non celui qui prétend appartenir à l'humanité.

Faisant référence à l’exploision, Feiglin a remercié Dieu d'avoir organisé une telle « merveilleuse célébration ». « Aujourd'hui, c'est Tu B'Av, c'est un jour de réjouissance - et un remerciement sincère et grand au Seigneur et à tous les génies et héros (!) qui ont organisé cette merveilleuse célébration en l'honneur de la fête de l'amour », a-t-il écrit.

C'est cela Israël - ni plus, ni moins.




Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Motasem A. Dalloul