Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1797 fois

Israël -

Israël confesse ses crimes

Par

La semaine dernière, les media ont examiné la proposition de l’Autorité pour les Poursuites Judiciaires et Militaires de l’armée israélienne quant à la nécessité pour les officiers de haut rang et les pilotes d’utiliser des faux noms quand ils sont en mission à l’étranger, de crainte que certains pays européens ne les arrêtent et ne les inculpent pour les massacres et les crimes de guerre qu'ils ont commis

Cette proposition suggérait d’utiliser le diminutif des officiers hauts gradés et de s’y référer dans les communications avec les media israéliens.

Cette manœuvre est destinée à des responsables comme le chef d’Etat-Major de l’armée israélienne ou à des hauts gradés du commandement central auxquels sont habituellement confiés les crimes sauvages de l’armée Juive. Parmi leurs crimes contre les Palestiniens, il y a des meurtres abominables et des destructions gratuites de maisons et de terres agricoles.



L’armée israélienne a déjà pris des mesures pour mettre en œuvre cette proposition intitulée "Eteindre les lumières dans les maisons d'évasion".
Le système incluait l’organisation de campagnes publiques pour conseiller les officiers supérieurs qui se préparent à utiliser de faux noms pour échapper à leurs responsabilités judiciaires pour les crimes abominables qu’ils ont organisés ou auxquels ils ont pris part.



Cette proposition vient en réaction soudaine aux poursuites engagées par un bureau d’avocats de Londres pour le compte d’une organisation palestinienne des Droits de l’Homme contre l’ancien responsable militaire de Gaza, Doron Almog, pour sa participation à des crimes de guerre quand il était en poste à Gaza.

La justice anglaise a lancé un mandat d’arrêt contre lui alors qu’il était en route pour l’aéroport d’Heathrow, ce qui l’a obligé à repartir par le même vol pour Tel Aviv de crainte d’être arrêté.



C’est la première fois que l’armée israélienne est obligée de faire une proposition pareille, le changement de nom des officiers supérieurs, pour qu’ils échappent aux accusations de crimes de guerre.

De fait, cette proposition est la reconnaissance par le commandement militaire que les officiers supérieurs de l’armée israélienne ont commis des crimes de guerre au cours de la période d’occupation.

C’est pourquoi ce projet de falsification est plus une tentative pour cacher, en vain, ces crimes qu’un véritable effort pour trouver des preuves qui établiraient leur innocence.



Des propositions aussi immorales renforcent l’idée que l’armée israélienne est une organisation terroriste, assoiffée de sang, qui commet des crimes contre des Palestiniens innocents et sans armes - enfants, femmes tout autant que personnes âgées – montrant qu’elle se moque de respecter les conventions internationales des Nations Unies qui interdit à une armée organisée les pratiques immorales comme de soustraire les criminels à la justice en utilisant de fausses identités.



Cette volonté de changer le nom des officiers gradés dont les mains dégoulinent du sang de Palestiniens innocents et de les soustraire à la justice ouvre un nouveau chapitre de l’histoire des crimes israéliens et de leur couverture.



Nous nous attendons à de pareils projets infâmes pour réunir efforts et avancées vers d’autres horribles et méprisables étapes afin d’obtenir le silence international et dans le sillage du soutien moral et politique accordé à Israël par les administrations successives américaines pour le rêle dangereux qu’il joue au Proche Orient

Source : www.timesofoman.com/

Traduction : CS pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même date

17 octobre 2005