Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3744 fois

Cisjordanie -

Israël construit des colonies... Abbas les protège

Par

Le responsable de l’OLP Nabil Shaath a jeté une bombe cette semaine quand il a déclaré aux journalistes israéliens à Ramallah que l’Autorité palestinienne (AP) consacrait une grande partie de son maigre budget à financer la protection des colonies israéliennes contre d’éventuelles attaques par des combattants de la résistance palestinienne. Shaath, connu pour son honnêteté et sa franchise, a dit ainsi que l’AP dépense plus d’argent pour la protection des colonies israéliennes que pour l’enseignement et la santé dans les territoires occupés.

Israël construit des colonies... Abbas les protège

Des porte-parole du Fatah ont dit que Shaath avait essayé de dire à l’opinion israélienne que l’AP faisait tout ce qu’elle pouvait pour maintenir la paix et respecter les accords signés avec Israël.

C’est véritablement consternant, mais pas surprenant, c’est un aveu qui devrait embarrasser tous les Palestiniens, surtout ceux qui accordent encore à l’AP le bénéfice du doute et qui pensent que l’OLP est toujours l’unique représentant légitime du peuple palestinien.

Nous savons tous que l’AP remplit l’espace avec des réclamations interminables à propos de l’expansion de la colonisation juive. Alors on peut se demander comment le monde va pouvoir prendre l’AP au sérieux après cette révélation scandaleuse, laquelle illustre vraiment la schizophrénie morale et politique qui submerge la direction OLP-AP. D’autres, moins diplomates, ne vont pas hésiter à envisager la question sous l’angle d’une trahison éhontée envers le peuple palestinien et son aspiration à l’indépendance et la liberté.

L’AP s'appelait elle-même autrefois « l’Autorité nationale palestinienne ». Maintenant, « État de Palestine » remplace « AP » comme nom officiel du régime semi-autonome. Malheureusement, les deux noms sont vidés de leur substance alors que l’occupation israélienne se poursuit pour contrôler chaque rue, chaque quartier en Cisjordanie .

Il est vraiment honteux que le régime de l’AP recherche toujours à apaiser les occupants israéliens, non seulement en allouant une aide financière durement gagnée ou politiquement motivée pour protéger les colonies juives, mais aussi pour continuer à arrêter et à rafler les Palestiniens considérés favorables aux groupes islamiques.

C’est en réalité plus que scandaleux. Au bout du compte, nous protégeons les tueurs d’enfants, les voleurs de terre et les terroristes qui vandalisent nos mosquées et mettent le feu à nos champs de céréales et nos vergers.

Quant au terrorisme contre les Palestiniens, au nom d’Israël, il montre que l’AP marche décidément au doigt et à l’oeil avec Israël, ce qui veut dire que l’AP est responsable devant le régime sioniste, ses coups de tête et ses caprices, alors que c’est au peuple palestinien que le régime de Ramallah doit rendre des comptes.

Outre la dimension politique, on n’arrive pas à trouver les mots justes pour qualifier le scandale de la volonté de l’AP de dépenser des centaines de millions de dollars pour assurer la sécurité des colonies israéliennes en Cisjordanie , où plus de 70 % des Palestiniens vivent sous le seuil de la pauvreté.

Surtout, l’AP, y compris le gouvernement conduit par Rami Hamdallah, n’a pas le courage de dire la vérité aux masses palestiniennes sur sa soumission ombilicale à Israël.

Au lieu de cela, l'Autorité palestinienne continue de se livrer à une rhétorique mesquine et mensongère sur l'Etat palestinien, alors que même les observateurs les plus occasionnels ont fini par réaliser qu'établir un Etat viable et territorialement contigu n'est plus une probabilité réaliste, à la lumière de l'expansion massive des colonies juives et du refus catégorique d'Israël d'accepter le moindre compromis qui permettrait au peuple palestinien de récupérer ne serait-ce qu'une petite partie de ses droits usurpés.

Photo
Répression d'une manifestation contre l'AP par les mercenaires palestiniens à Ramallah, juillet 2012


En fait, l'Autorité palestinienne ne trompe pas que le peuple palestinien. Elle trompe aussi les Etats arabes et l'opinion publique musulmane, en répétant que l'aide financière arabe renforcerait la détermination palestinienne et contrecarrerait les plans sionistes colonialistes. Eh bien, la vérité, la vérité toute nue, c'est que l'argent de l'aide arabe et non-arabe sert à améliorer la sécurité des colonies juives, et non à renforcer la détermination palestinienne.

Alors, la prochaine fois qu'un responsable de l'AP viendra réclamer davantage d'argent aux pays arabes, il faudra lui demander combien l'AP a dépensé pour l'éducation, plutôt que pour la protection de colons juifs néo-nazis farouchement déterminés à éradiquer notre peuple de sa patrie ancestrale.

Le peuple palestinien, complètement épuisé par une débacle économique et trompé par la communauté internationale comme par ses propres dirigeants, devrait aussi demander des comptes à l'AP et l'interroger sur le bien-fondé du maintien et du financement de 70.000 agents de sécurité dont le boulot principal est de protéger la sécurité des colonies israéliennes.

Cette semaine, le ministre de l'Economie de l'AP aurait rencontré son homologue israélien et aurait accepté davantage de "coordination économique". Preuve que l'AP n'apprend jamais de ses erreurs.

Après les malheureux accords d'Oslo, l'OLP avait promis au peuple palestinien que la Cisjordanie et la Bande de Gaza allaient devenir les Hong Kong et Singapour du Moyen-Orient. La vérité en la matière, c'est que les territoires occupés sont en fait devenus la Somalie du monde arabe, avec une pauvreté, une déblacle économique et un chômage atteignant des sommets inégalés auparavant.

L'ex Premier ministre de l'AP, Salam Fayyad, a fini par en venir à la conclusion qu'il est impossible de bâtir une économie prospère sous une sinistre occupation militaire étrangère.

Aujourd'hui, le nouveau gouvernement à Ramallah marche dans la même voie, qui s'est avérée catastrophique, pensant que les Palestiniens peuvent arriver à une prospérité économique en l'absence de souveraineté et de liberté de circulation.

D'un point de vue politique, l'establishement OLP-PA se comporte comme Alice au Pays des Merveilles. Les responsables de l'AP, y compris le président Mahmoud Abbas, continuent de faire des déclarations quotidiennes affirmant qu'il y a encore une chance de parvenir à un règlement pacifique de l'interminable conflit, alors que chaque observateur et chaque expert, palestiniens et israéliens confondus, savent bien que le temps de la paix est passé, à cause de l'expansion coloniale massive.

Alors, pourquoi l'OLP-AP refuse-t-elle de voir l'évidence ? Sont-ils aveugles ? Ou ivres ? Ou stupides ?



Traduction : MR pour ISM / CZ pour Info-Palestine

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Colonies

Même auteur

Khaled Amayreh

Même date

20 juin 2013