Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3123 fois

Qalqilia -

Israël menace d'expulsion le village cisjordanien d'Arab a-Ramadin al-Janubi

Par

Les témoignages confiés à B'Tselem indiquent que l'Administration Civile a récemment informé les habitants du village palestinien d'Arab a-Ramadin al-Janubi qu'ils vont devoir quitter leur village et s’installer sur un autre site, en contradiction avec l’engagement explicite donné par Israël à la Haute Cour de Justice.
Le village est situé dans une enclave à l'ouest du Mur de Séparation, à proximité du site sur lequel la colonie d'Alfe Menashe a été établie.

Israël menace d'expulsion le village cisjordanien d'Arab a-Ramadin al-Janubi


Photo Ra'id Mukdi/B'Tselem : Le village d'Arab a-Ramadin al-Janubi.
Les villageois d'Arab a-Ramadin al-Janubi vivent sur cette terre qu’ils ont achetée et enregistrée au Bureau d'Enregistrement des Terres depuis la fin des années 1950.

En 2002, avec la construction de la barrière de séparation, qui a annexé de facto la colonie d’Alfe Menashe, le village est devenu une enclave.

Le 5 Juin 2008, une délégation de l'Administration Civile – des soldats et un officier qui s’est présenté comme étant le responsable de l'Administration Civile de Qalqiliya - a demandé à rencontrer les anciens du village. L'offcier a suggéré que les villageois quittent le village et partent s’installer sur un site situé de l’autre côté du Mur de Séparation.

D'après les villageois, l'officier a déclaré que, tôt ou tard, les habitants devraient partir, et que s’ils le faisaient maintenant, l'Administration Civile les aiderait, en fournissant l'électricité et l'eau, par exemple. Les anciens du village ont refusé d'écouter la proposition et ont quitté la réunion.


Par le passé, Israël avait déclaré officiellement : «Il est envisagé la possibilité d’offrir aux Bédouins vivant à 'Arab a-Ramadin al-Janubi et à 'Arab Abu Farda d'aller vivre sur un site situé de l'autre côté de la Barrière." Toutefois, en 2007, une décision de justice de la Haute Cour ordonnait à l'Etat d'assurer des conditions de vie raisonnables aux villageois.
Israël n'a rien fait pour respecter cette décision et a même émis des ordres de démolition concernant certains bâtiments du village.


Les villageois vivent de l’élevage de moutons et de chèvres, et le Mur de Séparation bloque leur accès aux pâturages, ce qui ôte leur source de revenus. Avec la détérioration de leurs conditions de vie, on pense fortement qu'Israël est intéressé par leur déplacement, en leur refusant tout moyen de gagner leur vie, ou en les expulsant de force.

Il existe un précédent. Le 29 octobre 2007, Israël a expulsé les 200 habitants de Khirbet Qasa, un village situé à l'ouest d’Hébron, qui était emprisonné entre la Ligne Verte et le Mur. L'armée a ensuite détruit le village.


Le fait que l'État ne respecte pas ses engagements pris devant la Haute Cour est en outre une violation des droits de l'homme des habitants. Le Mur de Séparation a été construit à l’intérieur de la Cisjordanie , en violation du droit international.

Les difficultés des villageois résultent de la construction par Israël du Mur de Séparation, donc Israël est obligé de trouver une solution pour eux là où ils vivent. Le transfert forcé de personnes protégées dans les territoires occupés est une grave violation du droit international, dont les auteurs – aussi bien ceux qui effectuent le transfert que ceux qui ont donné l'ordre - sont responsables devant la justice et peuvent être poursuivis devant les tribunaux internationaux.

L’administration de la Défense a l’interdiction d'envisager le transfert forcé des villageois de 'Arab a-Ramadin al-Janubi. Elle doit trouver d'autres moyens pour leur fournir des conditions de vie raisonnables, comme elle l'avait promis à la Haute Cour, y compris l'accès à leurs zones de pâturage.


Contexte

Le village d'Arab a-Ramadin al-Janubi a été construit dans les années 50 par des réfugiés palestiniens qui avaient été auparavant expulsés de leurs maisons à a-'Ouja, un village de la region de Beersheva. Les villageois avaient acheté la terre à des habitants du village voisin d’Habla.

Le village se trouve au sud-est de Qalqiliya. Dans les années 1980, la colonie d’Alfe Menashe a été construite à environ 1,5 kilomètres au sud du village. 60 familles, soit 200 personnes, y vivent dans des conditions extrêmement difficiles, dans des structures improvisées faites de tôle et de toile, elles ne sont pas reliées à l'électricité, n'ont pas de route d’accès, ni de services de santé ou éducatifs. La plupart des habitants vivent de l'élevage de moutons et de chèvres, d'autres travaillent comme commerçants ou salariés.

Les villageois utilisaient la terre au nord du village où la colonie d’Alfe Menashe a été construite pour faire paître leurs troupeaux. Suite à la création d'Alfe Menashe, seules les terres à proximité de Qalqiliya étaient restées à leur disposition pour le pâturage.


Le Mur de Séparation

Dans cette région, le Mur de Séparation, construit en 2002, pénètre comme un doigt vers l'est, profondément en Cisjordanie pour encercler Alfe Menashe et placer la colonie à l’ouest (du côté israélien) du Mur.

Le tracé du Mur sépare le village et quatre autres villages palestiniens de leurs terres à pâturage et les isole des autres villages palestiniens avec qui les habitants ont des liens de parenté et où ils se procuraient les services de base.

N’ayant pas accès à leurs pâturages, les villageois achetaient du fourrage, mais le coût élevé les a fait renoncer à cette alternative. En conséquence, les habitants estiment que 80% des villageois ont vendu leurs troupeaux, perdant ainsi leur source de revenus.

Quelques-uns d'entre eux travaillent aujourd'hui dans des emplois temporaires comme jardiniers et employés de ménage dans la colonie d’Alfe Menashe, tandis que d'autres vivent de l'argent qu'ils ont gagné par la vente de leurs troupeaux. Environ 10% des employés du village travaillent ailleurs en Cisjordanie et se heurtent à des difficultés quotidiennes lors du franchissement des checkpoints.


Le 29 août 2007, la Haute Cour a ordonné à l'Etat de modifier le tracé du Mur autour de la route de la colonie d’Alfe Menashe, et d’enlever trois villages - Ras al-Tira, al-Wadi Rasha, et M'arat al-Dab'a - de l’enclave créée par le tracé du Mur. La décision n'a pas fourni de solution aux difficultés rencontrées par les habitants d'al-Ramadin et d’Abu Farda, qui restent l'ouest du Mur.

Le jugement spécifiait que l’Etat a l'obligation "d'agir dans le but de fournir des conditions de vie raisonnables aux habitants [des deux autres villages dans l'enclave]."


A lire également le rapport de Stop The Wall : "Villes et villages palestiniens : Entre l’isolement et l’expulsion"

Read this document on Scribd: threatenedvillages-fr

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Electronic Intifada

Même date

18 juillet 2008